Après l’affichage du premier article, le chargement des nombreuses images des articles suivants nécessite environ une minute d’attente.


ARTICLES LES PLUS LUS SUR LE SITE DEPUIS JUIN 2010 - LE BEST DU BEST OF - CLIQUER UNE IMAGE POUR LIRE OU ARRÊTER LE DEROULEMENT


 

mardi 28 août 2018

SLATE - Comment Israël manoeuvre pour écarter la perspective d'un Etat Palestinien



SLATE - COMMENT ISRAËL MANŒUVRE POUR ÉCARTER LA PERSPECTIVE D'UN ÉTAT PALESTINIEN 

Jacques BENILLOUCHE

Le Premier ministre israélien semble jouer une nouvelle stratégie, fondée sur la séparation définitive entre la Cisjordanie laïque et la bande de Gaza islamiste, avec des arrière-pensées politiques.


Depuis 2009, année où Benjamin Netanyahou avait du bout des lèvres accepté le principe de «deux États pour deux peuples», Israël ne reparle plus du tout de la création d’un État palestinien. Une autre philosophie a été mise en œuvre, progressivement et discrètement, pour contrecarrer cette solution inacceptable pour les nationalistes juifs et les orthodoxes religieux, membres de la coalition gouvernementale.

Il n'est pas mort je vous le dis, il est encore vivant
            Cette nouvelle stratégie est fondée sur la séparation définitive entre la Cisjordanie laïque et la bande de Gaza islamiste, avec des arrières pensées politiques. Plusieurs signes avant-coureurs ont été mis en évidence depuis plusieurs années qui expliquent la tiédeur de Benjamin Netanyahou pour le processus de paix.

Lire la suite sur Slate.fr en cliquant sur le lien :


3 commentaires:

denis sabrié a dit…

c'est un article intéressant et qui donne comme "projet" de "diviser pour mieux régner"...Mr benjamin Netanyahou est un homme intelligent et ce ne doit pas être facile de gouverner pareille situation.. mais il me parait toujours " évident"qu'il faudra évacuer une bonne partie des arabes en Jordanie..je ne vois pas d'autre solution...pour qu' ISRAEL retrouve pleinement toute sa sécurité et son territoire..

Marianne ARNAUD a dit…

Cher monsieur Benillouche,

Je dois avouer que je suis complètement larguée entre les velléités des uns, et les volte-faces des autres.
Il serait peut-être utile d'interroger Mike Pence aussi, pour avoir son sentiment sur la situation.
On n'est pas à l'abri d'une surprise, et il vaut mieux parer à toutes les éventualités.

Très cordialement.

Alain Tsion GRABARZ a dit…

Afin d’empêcher la mise en place de la solution « 2 peuples 2états », la stratégie de Nathanyaou et de sa coalition très très à droite a été de décrédibiliser l’Autorité Palestinienne en tant qu’interlocuteur. Pour cela, Israël a affaibli Abbas en permettant au Hamas d’expliquer aux palestiniens que seule la force permet d’obtenir des concessions face à Israël. D’où les roquettes que Nathanyaou juge un prix raisonnable que peuvent payer les habitants du sud pour le plus grand bénéfice des implantations.
Après une épreuve de force avec le Hamas (roquettes contre bombardements, guerres), Israël fait des concessions au Hamas; ce dernier peut alors expliquer aux palestiniens que la voix de la négociation et de la coopération choisie par Abbas ne donne rien alors que la violence donne des résultats.
Et après, Bibi peut arriver en racontant que Abbas est trop faible pour négocier.
Tout cela pour continuer l’occupation et le développement des implantations.