ARTICLES LES PLUS LUS SUR LE SITE DEPUIS JUIN 2010 - LE BEST DU BEST OFF - CLIQUER UNE IMAGE POUR LIRE OU ARRÊTER LE DEROULEMENT


ARTICLES LES PLUS LUS SUR LE SITE - Cliquer l'image pour lire ou arrêter le déroulement

 

jeudi 18 septembre 2014

SUS AU DAESH ! Par André NAHUM



SUS AU DAESH !

La chronique de André NAHUM




         Les Occidentaux, Barack Obama en tête, ont fini par réaliser que le Daesh, c’est-à-dire  l’organisation terroriste qui se fait appeler l’État islamique, menace gravement  notre civilisation  et la paix dans le monde. Mieux vaut tard que jamais ! Le président américain veut monter  une coalition pour lutter contre ce fléau. Il ne lui reste plus qu’à  réussir, ce qui à première vue n’apparaît pas évident.



Quelle coalition ?

Tout d’abord, on ne sait pas qui dans cette coalition, dont ne  feront partie  ni la Turquie, ni l’Iran, ni l’Égypte, sera un simple sympathisant et qui sera un membre actif. Deuxièmement, les Occidentaux se livrant seulement à des frappes aériennes dont on a vu les limites durant la récente guerre à Gaza, qui enverra des troupes au sol ? Très peu de nations se sont jusqu’à présent portées volontaires.

Quand on observe ce conflit, on constate que les seuls combattants qui affrontent  les milices djihadistes sont, les Kurdes, les Irakiens chiites et l’armée syrienne, en citant pour mémoire  l’ASL, l’armée syrienne libre, qui, prise en étau entre le Daesh  et les soldats de Bachar Al Assad se bat sur deux fronts. C’est-à-dire que, sauf intervention d’une puissante autre force sur le terrain, on ne voit pas comment on peut espérer vaincre les terroristes qui, si rien ne bouge  ont encore de beaux jours devant eux… À moins que, Kurdes, Irakiens chiites et Syriens non djihadistes, coordonnent leurs forces et obtiennent un fort soutien de la coalition en formation.
Mais il ne faut pas oublier la dimension politique.  Comment  espérer vaincre le Daesh, si les autorités de Bagdad, qui n’ont cessé depuis la chute de Saddam Hussein, de dominer, voire d’écraser leurs compatriotes sunnites, ne prennent pas enfin conscience que s’ils veulent que leur pays survive, ils doivent faire un virage à 180 degrés vers les Sunnites,  ce que parait-ils ils auraient commencé à faire en se rapprochant de leurs chefs de tribus.

L’Iran en embuscade

Mais les Sunnites ex-baasistes  pourront-ils retrouver une place dans un pays à dominante chiite inféodé à l’Iran ? Et s’il est  important et urgent, de détruire le Daesh, il ne faut pas  oublier  l’autre problème majeur, l’Iran, orfèvre en matière de terrorisme et bientôt détenteur de la bombe atomique. Or, tout coup porté  aux djihadistes sunnites renforce le pays des Ayatollahs et son acolyte le Hezbollah qui laisse entendre d’ailleurs qu’il  va bientôt attaquer Israël.
Djihadisme sunnite d’un côté, axe chiite non moins dangereux de l’autre et nous au milieu, Une situation périlleuse bien difficile à gérer. Souhaitons que nos dirigeants soient à la hauteur !…

Aucun commentaire: