ARTICLES LES PLUS LUS SUR LE SITE DEPUIS JUIN 2010 - LE BEST DU BEST OFF - CLIQUER UNE IMAGE POUR LIRE OU ARRÊTER LE DEROULEMENT


ARTICLES LES PLUS LUS SUR LE SITE - Cliquer l'image pour lire ou arrêter le déroulement

 

mercredi 24 septembre 2014

NÉGOCIATIONS POUR UN SUICIDE Par André Nahum



NÉGOCIATIONS POUR UN SUICIDE

La chronique de André NAHUM



Israéliens et Palestiniens vont se retrouver au Caire en octobre pour de nouvelles négociations concernant la bande de Gaza. Théoriquement, Israël traitera (indirectement) avec l’Autorité palestinienne, en fait c’est bien avec le Hamas que cela va se passer, mais…chut ! On ne veut pas le savoir.
Mahmoud Abbas, lui, va demander à l’Assemblée générale de l’ONU d’ordonner à Israël d’évacuer la totalité de la Cisjordanie dans un délai de trois ans. Tout se passe comme si le problème israélo-palestinien était le seul qui agite le Moyen-Orient et qu’il ne s’agit que d’une question de frontières entre deux nationalismes.



Guerre de religion


Or c’est loin d’être exact. Il y a aujourd’hui dans la région et dans l’ensemble du monde, une vraie guerre de religion, non pas entre l’islam et le christianisme ou le judaïsme, mais entre  une entreprise djihadiste terroriste internationale, sanguinaire, impitoyable qui étend partout ses tentacules et qui commande à ses membres et à ses sympathisants, d’organiser des attentats et des enlèvements, de tuer par tous les moyens, armes à feu, égorgements, empoisonnement,  où qu’ils se trouvent, non seulement les Chrétiens et les Juifs mais aussi les Musulmans qui n’adhèrent pas à leur intégrisme moyenâgeux.

Ils disséminent à cet effet  dans nos pays des centaines de tueurs bien entrainés et  conditionnés, qualifient Barack Obama, de «mule des Juifs» et contre le maréchal Al Sissi  désigné comme le  pharaon de l’Égypte ; ils sponsorisent et conseillent les djihadistes qui infestent le Sinaï et mettent en échec son armée.
La plus redoutable de ces organisations, le Daesh, dispose aujourd’hui d’une importante base territoriale à cheval sur l’Irak et la Syrie, y a proclamé le califat et attire à elle des milliers de jeunes et de moins jeunes qu’elle persuade que l’adhésion à ses idées les rend toujours gagnants puisque s’ils meurent en martyrs, ils vont directement au Paradis et que s’ils sont vainqueurs ils se couvrent d’une gloire éternelle. Face à cette menace, la plus grave qu’ait connu notre monde depuis le nazisme et le stalinisme, les États-Unis ont fini par se réveiller et organiser une coalition dont font partie la France et des pays arabes. 
Hamas

Mais comment, dans un tel contexte,  peut-on demander à Israël cerné de toutes parts par des ennemis implacables qui veulent le détruire, de se démunir des gages qu’il détient ? Comment lui demander de revenir aux lignes de démarcation de 1967 avec un Hamas, proche sinon allié du Daesh,  qui tient Gaza  d’une main de fer et guette l’occasion propice pour s’emparer de la Cisjordanie et la gérer comme il gère Gaza ?

Lorsque le Hamas sera désarmé et assagi, lorsque le Daesh sera battu, lorsque la menace terroriste aura été  définitivement écartée, le problème israélo-palestinien sera facile à résoudre. Mais dans cette atmosphère de folie dont,  États Arabes, Union européenne et États-Unis ne savent pas comment se sortir, nul ne peut demander à Israël de se suicider.

3 commentaires:

AMMONRUSQ a dit…

Je suis bien de votre avis,mais les pays européens et l'europe ne l'entendent pas de cette oreille,c'est clair Israël doit disparaitre,et bien non je ne suis pas d'accord,la paix mais de quelle paix parlons nous ?
Shana Tova à toute l'équipe.

Avraham NATAF a dit…

Quelles négociations? choisir son poison pour se conformer à des opinions hostiles, le choffar nous réveille aux réalités.

Pat Quartier a dit…

La phrase optimiste de fin d'année me fait sourire..."Lorsque le Hamas sera désarmé et assagi, lorsque le Daesh sera battu, lorsque la menace terroriste aura été définitivement écartée, le problème israélo-palestinien sera facile à résoudre."Pourquoi pas lorsqu'Hitler e sera plus Nazi?
Ces problemes a resoudre n'existaient pas du temps d'Oslo, et d'avant d'avant Oslo ;ils n'ont pu etre resolu parce que les Palestiniens veulent eradiquer à terme l'etat juif soit par des pressions de l'onu SOIT PAR LES ARMES soit par la diplomatie. La derniere phrase conclusive de ce sympathique article me fait sourire egalement:"Union européenne et États-Unis ne savent pas comment se sortir, nul ne peut demander à Israël de se suicider." Mais si ,mais si ils le demandent en faisant comme Mr Jourdain, sans savoir ou cela va mener. On a vu l'insistance de Kerry a tenter d'imposer a Israe;l l'abandon de la Judee-Samarie... Apres le reste suit par effets de dominos.
Quant aux venaux européens, mieux vaut ne pas en parler. Merci pour la bonne humeur déclenchée par vos soins Mr Nahum dont je salue l'optimisme du "quand les poules auront des dents".