ARTICLES LES PLUS LUS SUR LE SITE DEPUIS JUIN 2010 - LE BEST DU BEST OFF - CLIQUER UNE IMAGE POUR LIRE OU ARRÊTER LE DEROULEMENT


ARTICLES LES PLUS LUS SUR LE SITE - Cliquer l'image pour lire ou arrêter le déroulement

 

mardi 16 septembre 2014

LES ZOMBIES Par Jean SMIA



LES ZOMBIES

Le billet d'humeur de Jean SMIA

            


      Trop difficile d'expliquer que cette guerre n'oppose ni les Arabes contre les roumis, ni Musulmans contre non-musulmans, ni Orient contre Occident, ni croyants contre athées ; cette guerre c'est celle de tous ceux qui sacralisent la vie contre ceux qui sacralisent la mort. Et ceux qui sacralisent la vie sont de toutes les religions.
           Tout le monde connaît ces scenarii de films où des vampires, zombies ou autres créatures se disséminent dans une région ou un pays. Une période d'incubation indéterminée et un ami, voisin ou parent, se retrouve vouloir mordre son environnement pour : soit le contaminer, soit le dévorer. Ce cauchemar s'est concrétisé : tous les parents de djihadistes vous le confirmeront.


 Pas de héros

           Dans la plupart de ces films, il y a un héros, qui, en controverse avec l'inefficacité conventionnelle des autorités politiques, finit par trouver le remède à cette situation. Sauf que, aujourd'hui, nous le vivons dans la réalité, ce cauchemar, et qu'il n'y a aucun héros de service disponible.    
     
            Si l'on évalue les mesures proposées pour éradiquer cette pandémie, on trouve quoi ? :
- Une coalition de seulement 32 pays, dont 90 % de planches pourries, et dans laquelle personne ne veut aller sur le terrain se confronter physiquement avec l'ennemi.
- Les États les plus influents et les plus puissants de la région qui refusent de s'impliquer : Iran, Turquie, Égypte, Russie, Pakistan...
- Un objectif de fin de guerre non précisé : à part s'opposer à l'avancée des brigands, quelle est le but ? Comment éviter que ce furoncle ne se dissémine ailleurs ?
            Quant au danger du retour des zombies infectés dans leurs pays d'origine : rien d'efficace et de solidement sécurisant. Hormis le vote de quelques nouvelles lois, (pour rassurer l'opinion), il n'y a aucune possibilité de financement d'un personnel approprié et formé pour les faire appliquer. Ni à l'échelle de la France et encore moins une coordination quelconque à l'échelle européenne. Pourquoi ? Parce que cela nécessite des financements et que du financement : on n'en a pas. Déjà qu'on ne sait pas comment faire les échéances de notre armée au Mali. Confisquer les passeports.... comme si on ne pouvait pas faire une déclaration de perte avant de partir et en avoir deux.

Chrétiens


            Trois journalistes égorgés publiquement ? Et on déclare une guerre. Mais, par contre, des milliers de Chrétiens, éventrés, décapités, violés, enterrés vivants, vendus, ou convertis en zombies ne semble pas être un casus-belli légal pour mobiliser des fantassins afin d'aller les protéger sur place. Encore moins pour émouvoir ces braves «bobos indignés» si prompts à se mobiliser pour le Hamas : les Chrétiens ? Beurk... C'est pas une cause branchée. À l'image de ces médias, tout à coup psychosociologues, qui, sans la moindre déclaration de l'accusé et avant toute information concrète, expliquent les actes de Nemmouche par son parcours de vie, et, par avance, orientent les opinions vers des circonstances atténuantes. Ça, c'est une belle posture de branché !!
           Tout bien pesé, en regard de toutes les dysfonctions de nos gouvernances, de toutes ses hypocrisies, ses contrevérités, son absence de projet de vie dynamique, de l'immense difficulté à construire un avenir professionnel stable et pérenne, n'est-il pas, quelque part, normal, qu'une jeunesse en quête d'idéal, de vérité, de projet ou d'absolu, se laisse hypnotiser par un mirage ?
        Pour cette jeunesse : un projet, n'importe lequel, c'est mieux que pas de projet du tout. C'est qui les responsables ?

1 commentaire:

Danièle GERMON a dit…

Vous avez raison tous ces chrétiens massacrés ça ne compte pas ce sont "des locaux " . mais des otages Européens ça c'est grave ! Le bal des hypocrites !