ARTICLES LES PLUS LUS SUR LE SITE DEPUIS JUIN 2010 - LE BEST DU BEST OFF - CLIQUER UNE IMAGE POUR LIRE OU ARRÊTER LE DEROULEMENT


ARTICLES LES PLUS LUS SUR LE SITE - Cliquer l'image pour lire ou arrêter le déroulement

 

vendredi 12 septembre 2014

TURQUIE : U-BOOT DE L'E.I. DANS L'OTAN ? par Jean SMIA



TURQUIE : U-BOOT DE L'E.I. DANS L'OTAN ?

Le billet d'humeur de Jean SMIA



Les manœuvres de la Turquie pour tenter de s'imposer en chef de file des pays musulmans, ses prises de positions tonitruantes contre Bachar contrastent avec sa discrétion concernant sa position sur l'E.I. D'autre part, la facilité avec laquelle les candidats djihadistes venant d'Europe traversent la frontière turco-syrienne, pour rejoindre l'E.I., ne peut se faire sans complicités tacites internes, voire organisations paragouvernementales.


Large coalition

Les Occidentaux se réunissent secrètement et ont trouvé l'ultime solution pour l'EI

Obama tente de construire une large coalition (quarante pays) pour faire reculer l'E.I. Ce qui pourrait, d’après ses évaluations, durer plusieurs années. (Deux, trois ou plus). Il me paraît aussi tout aussi incroyable que désolant : d'une part de présenter l'E.I. comme disposant d'une puissance telle qu'il faille une alliance de 40 pays pour en venir à bout, et d'autre part d'imaginer qu'une coalition de 40 pays pourrait agir de façon unitaire et homogène pendant 3 ans.
Il n'y a qu'à voir l'Europe : elle n'a aucune possibilité d'arriver à s'accorder sur une politique étrangère commune et ils ne sont que 28. Il ne serait en rien surprenant que ce soit le lobby de marchands d'armes qui soit l'initiateur de ce type de démarche : 40 pays coalisés pour une guerre qui est prévue durer plusieurs années, cela en fait combien de milliers de tonnes d'armes et de munitions à faire acheter ? Et, en plus, cerise sur le gâteau : la chair à canon, ce sera les Kurdes, les Irakiens, quelques Syriens et des pays pauvres qui préféreront envoyer des hommes plutôt que participer financièrement.
Lorsque l'on compare le nombre de frappes aérienne des États Unis contre l'E.I. en Irak depuis un mois ( moins de cent) et le nombre de frappes qui ont été nécessaires à Tsahal pour museler le Hamas, (plus de mille), on se rend bien compte qu'Obama ne fait que semblant de faire quelque chose pour «éviter un génocide» (selon sa justification).
      Par contre, vendre des armes à 40 pays, que voilà une bonne idée de «bizness» !!

Défections

D'autre part, lorsqu'on se coalise militairement, la moindre des choses est d’être certain de la fidélité et de la fiabilité de TOUS ses coalisés. À quarante ? Ça fait combien de traîtres potentiels ? Combien d’espions dans l'État-major ? Rien qu'en Europe, en deux ans, il y aura une douzaine de pays qui auront changé de gouvernants et qui remettront en question leur participation. L’exemple de l'allié afghan, avec son quota de défections et de trahisons, devrait ne pas être bien loin dans la mémoire d'Obama.
À moins que..... À moins qu'il ne le sache parfaitement, Obama, et il sait aussi qu'il faut que cela dure : si la consommation de ses ménages ne parvient pas à faire augmenter sa croissance, la vente des armes représente une bonne compensation. Le temps suffisant pour que la Turquie prenne la tête de l'E.I. ? Il paraît que la Turquie est un pays démocratique auquel on ne peut reprocher aucun génocide : tous les Arméniens vous le confirmeront.



NDLR : Le terme U-Boot (abréviation d'Unterseeboot qui signifie sous-marin en allemand, au pluriel U-Boote) désigne les sous-marins allemands des deux guerres mondiales. Ils sont surtout célèbres pour leurs campagnes d'attaques de convois de ravitaillement partant des États-Unis et du Canada pour l'Europe.

Aucun commentaire: