ARTICLES LES PLUS LUS SUR LE SITE DEPUIS JUIN 2010 - LE BEST DU BEST OFF - CLIQUER UNE IMAGE POUR LIRE OU ARRÊTER LE DEROULEMENT


ARTICLES LES PLUS LUS SUR LE SITE - Cliquer l'image pour lire ou arrêter le déroulement

 

mercredi 31 juillet 2013

VIDÉO DE LA DJERBA JUIVE DU TEMPS DE LA PAIX



VIDÉO DE LA DJERBA JUIVE DU TEMPS DE LA PAIX

Par Jacques BENILLOUCHE
copyright © Temps et Contretemps



Suivant les pas d'un jeune juif revenu à Djerba pour dire adieu à ses proches avant de tenter l'aventure sur le continent, le réalisateur Philippe ESTE propose une visite de cette île où le temps semble s'être arrêté il y a deux mille ans. Avant de débarquer à Ajim, petit port tranquille, notre ami a croisé dans le golfe de Gabès des pêcheurs d'éponges. Puis, s'enfonçant dans l'île, il a fait une halte chez un ami tisserand dont l'atelier résonne du claquement régulier du métier à tisser et d'un chant traditionnel. Plus loin, il rencontre un potier qui monte consciencieusement d'immenses jarres où les enfants s'amusent à se cacher. Lui aussi chante en travaillant. 

Cliquer sur le lien pour voir la vidéo



Juif de Djerba

Sur des routes poussiéreuses circulent des cavaliers chevauchant des petits ânes. Ils se rendent au marché d'Houmt Souk, la capitale de Djerba, où ils trouveront un peu plus d'animation. Sur le marché, les vendeurs se protègent du soleil grâce à de grands chapeaux de paille. Le jeune homme se rend à Hara Kbira, le quartier juif de Houmt Souk où vit encore, dans le respect des coutumes les plus anciennes, une petite communauté. Mais la décrépitude des maisons est le reflet de sa mort annoncée. Dans une salle de classe, des enfants apprennent leurs prières. Plus loin, dans la bibliothèque de la yeshiva, de futurs rabbins étudient et, dans une des trente synagogues du quartier, des jeunes garçons déroulent les rouleaux de la Torah pour le visiteur en partance. 
Synagogue de la Ghriba

Ce dernier aimerait bien assister à la cérémonie de fiançailles dont il entend la musique et les chants parvenir jusqu'à lui. Mais seules les femmes ont le droit de voir la fiancée et même les musiciens lui tournent le dos pendant qu'ils jouent. Avant de quitter Djerba, un juif doit participer au pèlerinage de la Ghriba qui a lieu chaque année pendant trois jours. Les pèlerins se réunissent dans le caravansérail qui jouxte la synagogue et partent en procession, accompagnant la Menorah à travers la campagne paisible. 
De retour à la synagogue de la Ghriba, on procède à une vente aux enchères des ornements de la Menorah. Les billets de banque passent de mains en mains, tandis que les femmes allument des cierges et, dans un coin, des anciens aux visages antiques prient. Dans la campagne, un groupe de paysannes moissonnent à la main une maigre récolte. Plus loin, les hommes aidés de dromadaires procèdent au battage du blé et un puits antique permet l'irrigation de vergers.

1 commentaire:

claudine martiano a dit…

comme c'était bien ces pelerinages on mangeait on dansait . la tunise est gravée dans mon coeur pour toujours !