ARTICLES LES PLUS LUS SUR LE SITE DEPUIS JUIN 2010 - LE BEST DU BEST OFF - CLIQUER UNE IMAGE POUR LIRE OU ARRÊTER LE DEROULEMENT


ARTICLES LES PLUS LUS SUR LE SITE - Cliquer l'image pour lire ou arrêter le déroulement

 

samedi 10 décembre 2016

Les Russes envoient des troupes terrestres en Syrie



LES RUSSES ENVOIENT DES TROUPES TERRESTRES EN SYRIE


Par Jacques BENILLOUCHE

                                                                      copyright © Temps et Contretemps
            
Base de Hmeimim

          Les Russes, qui ont eu une expérience douloureuse en Afghanistan, ont longtemps hésité à envoyer des troupes en Syrie, préférant les interventions de l’aviation militaire. Ils ont trouvé une solution en se faisant remplacer à terre par des troupes d’élite tchétchènes. Les bataillons militaires Zapad et Vostok, déployés dans la république russe de Tchétchénie, se préparent à se rendre en Syrie. Dans un premier temps, ils s’installent dans la base aérienne de Hmeimim pour la protéger. Ils seront intégrés à la police militaire. Le choix des Tchétchènes n’est pas fortuit car, à l’instar de la majorité du peuple syrien, ils sont musulmans sunnites ; cela devrait ainsi faciliter leur interaction avec la population locale.

vendredi 9 décembre 2016

Slate : Netanyahou, l'intransigeant



SLATE : NETANYAHOU, L'INTRANSIGEANT

Par Jacques BENILLOUCHE

L'immobilisme du Fatah et la victoire de Trump galvanisent la droite israélienne. En position de force, Benyamin Netanyahou refuse de participer à la conférence sur le Proche-Orient organisée par Paris. Partisan de négociation directe avec les Palestiniens, il joue en réalité la montre pour ne faire aucune concession et avancer ses pions.


Les faits donnent raison à Benjamin Netanyahou. Il n’a jamais été dans une position aussi puissante que depuis ces dernières semaines : le Fatah, parti du président Abbas, sombre dans l’immobilisme, l’élection de Donald Trump galvanise la droite et l’extrême droite au pouvoir en Israël et le changement de gouvernance à Paris semble éliminer la gauche qui a toujours fait preuve d’activisme pro-palestinien.


La démocratie en danger en Israël



LA DÉMOCRATIE EN DANGER EN ISRAËL

Par Jacques BENILLOUCHE

copyright © Temps et Contretemps

            
Amona

          Le pays, qui se vantait d’être le plus démocratique du Moyen-Orient, est en train de virer parce que le parti principal de droite, le Likoud, bascule dans l’anti libéralisme et dans l’autoritarisme jusqu’à bafouer les lois. Le parti de Menahem Begin perd son âme parce qu’un responsable a décidé d’exclure, temporairement certes, son fils de ses rangs. De formation juriste, Begin doit se retourner dans sa tombe lui qui, malgré ses positions nationalistes, a toujours respecté la démocratie en vigueur dans son pays.

Diplomatie française et monde arabe par Alain PIERRET





DIPLOMATIE FRANÇAISE ET MONDE ARABE

Par Alain Pierret 

ancien Ambassadeur de France


L’année 2016 marquera de façon consternante l’empreinte de l’action diplomatique de la France dans le monde arabe, au Proche-Orient comme aussi au Maghreb oriental. À la veille de quitter le Quai d’Orsay pour le Conseil constitutionnel, Laurent Fabius a dévoilé le 29 janvier l’intention de la France d’organiser d’ici la fin de l’année à Paris une conférence internationale pour la paix entre Israéliens et Palestiniens. 
Il n’aurait pas dû ignorer qu’un projet analogue avait été lancé par François Mitterrand fin 1985 et obstinément défendu jusqu’à la guerre du Golfe. L’Europe et la France mises «hors-jeu», comme me l’avait affirmé Rabin, ce fut la piètre rencontre de Madrid organisée en octobre 1991 sous double parrainage des États-Unis et d’une URSS en voie de décomposition avancée.

ARTICLES DU JOUR : Cliquer l'image pour lire

 

ARTICLES DE LA SEMAINE : Cliquer l'image pour lire

 

ARTICLES DU MOIS : Cliquer l'image pour lire