ARTICLES LES PLUS LUS SUR LE SITE DEPUIS JUIN 2010 - LE BEST DU BEST OFF - CLIQUER UNE IMAGE POUR LIRE OU ARRÊTER LE DEROULEMENT


ARTICLES LES PLUS LUS SUR LE SITE - Cliquer l'image pour lire ou arrêter le déroulement

 

samedi 7 janvier 2017

Le danger des missiles sol-sol pointés sur Israël



LE DANGER DES MISSILES SOL-SOL POINTÉS SUR ISRAËL

Par Jacques BENILLOUCHE
copyright © Temps et Contretemps 

            
Iskander SS26

         L’OTAN avait positionné de nouvelles armes offensives aux frontières de la Russie ce qui avait contraint Moscou à déployer des armes défensives. Le système de missiles russes sol-sol Iskander SS-26 a été spécialement conçu pour percer le bouclier anti missiles balistiques américain. D’une portée de 500 km, il possède un seul étage Soyouz NPO, et fonctionne avec des combustibles solides ce qui permet un stockage souterrain et limite son exposition à l’air libre pour ne pas être détecté et neutralisé.



Bouclier américain

            La Lituanie avait indiqué, le 8 octobre, que les forces russes prévoyaient de déployer dans l’enclave de Kaliningrad, coincée entre ce pays balte et la Pologne, des missiles balistiques Iskander capables d’atteindre Berlin. Ce déploiement de missiles visait à obtenir des concessions des Occidentaux sur la Syrie et l’Ukraine.
            Le missile a été conçu pour ne pas être vulnérable face aux Patriot antibalistiques qui sont efficaces à un plafond maximum de 35.000 mètres. Les avions de combat, de leur côté, ne dépassent jamais 20.000 mètres, 18.500 mètres pour le dernier F-35. Dans la phase finale du vol, en cas de risque d’interception par les Patriot, le missile Iskander effectue des manœuvres d’évitement et lance dix leurres pour se protéger. La défense dispose d’un temps très court pour distinguer une ogive Iskander des fausses cibles. Pour abattre un missile Iskander, il faudrait lancer 11 missiles Patriot. Il est donc presque impossible à intercepter. Ces missiles ont d’ailleurs été utilisés avec succès en Géorgie en 2008.


            Ce sont ces spécifications qui inquiètent aujourd’hui l’État-major israélien car deux  lanceurs de ces missiles russes ont été découverts sur la base aérienne de Lattaquié en Syrie par le satellite israélien Éros B. Leurs capacités permettent de frapper Tel-Aviv et d’autres villes israéliennes avec une ogive de 500kg.  Camouflés sous des filets, ils n’auraient jamais été repérés si la pluie n’avait pas forcé à les déplacer.
Photo satellite

            Les Russes avaient toujours refusé, sur l’insistance d’Israël, de vendre ces missiles à la Syrie et à l’Iran mais ils n’ont pas hésité à les utiliser contre Daesh. Israël ne craint pas les Russes mais le Hezbollah s’il parvenait à subtiliser une batterie.  En fait les Russes ne visaient pas Israël. Ils avaient décidé de les introduire en Syrie, à l’ouest du pays, pour s’en servir comme missiles de dissuasion face aux Occidentaux qui avaient envisagé une intervention massive il y a quelque temps. Des informations sécuritaires rappellent que les frappes de l'aviation israélienne en Syrie avaient pour but de cibler ces missiles lorsqu'ils risquaient de parvenir au Liban.
Retrait du porte-avions russe

            Les Israéliens espèrent que l’élection de Donald Trump d’une part et le renoncement des Américains à intervenir en Syrie d'autre part, rendraient ces missiles inutiles et qu’ils seront rapatriés en Russie en même temps que les troupes et le porte-avions qui assurait une présence militaire en Syrie. Les Russes ont retiré leur porte-avions Amiral Kouznetsov et le croiseur Petr Veliki des côtes syriennes. Le président russe, Vladimir Poutine, avait ordonné en effet le 14 mars, le début du retrait de «la majeure partie» des forces russes présentes en Syrie. Ce mouvement, qui prendrait plusieurs mois, a commencé puisque, selon lui, «les objectifs fixés au ministère de la défense ont été atteints». En attendant, Tsahal suit les événements avec le plus grand sérieux et n’hésitera pas à utiliser son aviation si ces missiles prenaient une direction dangereuse.


5 commentaires:

Christiane POUPINE a dit…

Poutine sait bien ce qu'il fait ! il a aussi vendu des S400 a l'algérie !!! Si il est allé en syrie,c'est uniquement pour garder le port de Tartous et maintenant en plus il a LATTAQUIE : c'est ce qu'il voulait pouvoir mettre ses bateaux de guerre en méditerranée : Pourquoi ?? Parce qu'il veut détruire l'europe ! si la russie n'a jamais pu être la plus grande puissance mondiale,c'est justement par manque d'accès aux mers "chaudes " aujourd'hui ces accès elle les a !

Marianne ARNAUD a dit…

@ Christiane POUPINE

Lorsque vous écrivez, parlant de Poutine : "Parce qu'il veut détruire l'Europe !", de quelle Europe parlez-vous ? Si c'est celle de la géographie et du Général De Gaulle qui va de "l'Atlantique à l'Oural", cela n'aurait aucun sens puisque au moins depuis Pierre le Grand et Catherine II, la Russie fait bel et bien partie de cette Europe de civilisation chrétienne comme en témoigne à profusion sa culture dans tous les domaines.

Mais si vous évoquez l'UE, cette construction idéologique qui nous a été imposée de l'extérieur, après la guerre, qui visait à supprimer les États en affaiblissant les Nations pour aboutir à "un Empire non impérial" - comme disait Manuel Barroso, recruté depuis par la banque Goldman Sachs - qui devrait mécaniquement obliger les peuples à accepter des accords aux dépens de leurs intérêts propres, cette UE va inexorablement vers sa "chute finale" comme le laisse déjà entrevoir le Brexit et la grande défiance des peuples européens, et il ne me semble pas que les Russes et Poutine y soient pour grand chose.

Cordialement.

Michel HEMMERDINGER a dit…

Il faut reconnaitre quand meme que les armes de grande strategie n'ont jamais ete employees sans l'aval de MOSCOU. Alors que celles vendues par les Occidentaux, USA compris, ont disparue dans la nature et utilisees par qui voulait.

Christiane POUPINE a dit…

Et bien Marianne Arnaud,je pense qu'au contraire,depuis 2012 poutine est justement pour beaucoup dans cette méfiance de l'Europe chez les peuples ! Car sa propagande a commencé justement en 2012 : et MLP a bien participé a ça : il n'y a qu'a voir les coms sur les réseaux pro FN ! Et c'est bien sûr ça que comptait poutine : car c'est la seule façon pour lui de pouvoir ENFIN réaliser le rêve de tous les dirigeants russes depuis des siècles : a part quelques uns : lui,s'est son but : c'est le fils spirituel de staline : son idole ! sinon,pourquoi finance t'il TOUS les partis d'extrême droite européen ???? Le brexit :: on a vu la folie que ela a déclenché : le FN qui jubilait ,comme pour la Grèce : mais la,ça n'a pas marché : ensuite les élections en Autriche : nouveau délire pour les FN !!! Quand a la russie européenne,c'est une blague ??? vous oubliez sans doute que ce pays a fait la guerre a l'europe ! et staline avait choisit hitler en 1939 : ils ont ensemble attaqué la Pologne : et d'autres pays : "Pacte Germano Soviétique "" vous connaissez ? Il suffit de reprendre l'histoire de ce pays pour savoir qu'il n'a jamais penché côté europe ! Et son rapprochement avec erdogan ???? c'est pourquoi ????

Eric LEBAHR a dit…

Poutine est un cynique et machiavélique dirigeant, qui doit être surveillé . Il n'est , pour l'heure, certainement pas dans son intention directe d'exposer Israel au danger. Mais s'il estime que l'évolution des interéts de son pays passe par la... Quid? Surtout, attention que le Hezbollah ne mette pas la main sur ces missiles sol sol...nul doute qu'Israël surveille cela tres attentivement...Encore des inquiétudes dues en grande partie à l'inaction de Obama, qui a laisser les russes réinvestir tous les champs géopolitiques qu'il a déserté.. Lorsque , avec le recul, on fera une analyse de sa politique étrangére atone et inepte, on sera saisi d'effroi....