ARTICLES LES PLUS LUS SUR LE SITE DEPUIS JUIN 2010 - LE BEST DU BEST OFF - CLIQUER UNE IMAGE POUR LIRE OU ARRÊTER LE DEROULEMENT


ARTICLES LES PLUS LUS SUR LE SITE - Cliquer l'image pour lire ou arrêter le déroulement

 

dimanche 9 novembre 2014

UNITÉ D’ÉLITE EGOZ VERSION HEZBOLLAH



UNITÉ D’ÉLITE EGOZ VERSION HEZBOLLAH

Par Jacques BENILLOUCHE
copyright © Temps et Contretemps

Unité Egoz de Tsahal

          L’unité Egoz (en hébreu noisette) a été créée en 1956. À l’origine elle avait reçu pour mission de réaliser des opérations militaires loin derrière les lignes ennemies. Par la suite elle a été dissoute puis reconstituée plusieurs fois. Depuis août 1995, l’unité recrute des soldats de la Brigade Golani qui ont passé avec succès des tests de sélection rigoureux. Leur entraînement comprend une formation à la navigation, un entraînement en terrain neigeux, une formation au contre-terrorisme et des exercices de parachutisme.


Confrontation avec le Hezbollah

À l’issue de cette période intense d’entraînement, les soldats de l’unité Egoz ont été chargés de missions spéciales, au-delà de la frontière nord, en plein territoire libanais, ce qui a valu à l’unité de nombreuses décorations militaires. Ces soldats d’élite sont spécialisés dans la guérilla, le combat en terrain difficile, le camouflage et les techniques d’embuscade.
Cette unité a été réactivée en prévision d’une nouvelle confrontation avec le Hezbollah et suite au réchauffement du front syrien par les djihadistes. Elle a procédé à des exercices à la frontière nord avec de nombreuses simulations selon des scénarios bien établis prévoyant des incursions jusqu’à une distance de plus de 90 kms au-delà de la frontière. Tsahal laisse donc entendre qu’en cas de conflit avec le Hezbollah, Egoz sera la première des unités combattantes à entrer au Liban. Son commandant a tenu à livrer un message clair aux islamistes leur faisant comprendre que Tsahal peut à présent parvenir en profondeur au Liban,  quelles que soient les conditions du terrain et les conditions météorologiques. En particulier ces soldats d’élite peuvent atteindre les rampes de lancement des missiles du Hezbollah.

Egoz du Hezbollah

C’est sans complexe que le Hezbollah vient de créer une nouvelle unité qui a pris aussi le nom d’Egoz ; la dénomination n’étant pas bien sûr la propriété de Tsahal. Cette unité du Hezbollah a jusqu’alors été secrète mais elle fait sa première apparition au cours de la procession de la fête chiite de l’Achoura dans la banlieue sud de Beyrouth. 
Autoflagellation

          L'Achoura commémore l’assassinat au VIIe siècle de l’imam Hussein, petit-fils de Mahomet. Selon la tradition, il aurait été tué avec nombre de ses compagnons lors de la bataille de Kerbala, décapité et son corps mutilé. C’est pourquoi les fidèles chiites commémorent par des actes d'auto-flagellation allant parfois jusqu'au sang. On constate que les décapitations entrent dans la culture des Islamistes depuis la mort de Mahomet.

Les hommes de cette unité se sont fait remarquer par une tenue insolite, toute noire de la tête aux pieds et par des casques avec lunettes assorties. Un tenue d’extra-terrestres pour certains. Il s’agit d’une unité d’intervention rapide, entraînée pour les combats difficiles et conçue sur le même modèle que son homonyme israélienne contre qui elle a vocation de combattre. Egoz contre Egoz. Elle aurait été formée en Irak,  selon certaines informations, par l’unité d’intervention rapide Swat, unité de forces spéciales formée par l'armée américaine.
Irak unité Swat

Ils ont été aperçus à la mosquée Al-Qaem, au rond-point Sfeir-Jamous et à l’entrée du stade Al-Rayeh où s’était tenu le départ de la procession. Hassan Nasrallah, s’était présenté en personne le 3 novembre pour prononcer un discours devant des milliers de partisans rassemblés au stade.  Cette apparition en public aurait été rendue possible grâce à ces extra-terrestres qui sont aussi des gardes du corps du leader.


Unité Radwane



Ces éléments spéciaux font partie de l’unité Radwane des forces spéciales d’intervention du Hezbollah et ont copié les tactiques de l’unité israélienne Egoz. La conception de cette unité avait été à l’initiative d’Imad Moughnié, alias Hajj Radwane, chef militaire du Hezbollah, tué le 12 février 2008 lors de l'explosion d'une bombe posée dans sa voiture à Damas.
Imad Moughnié

Les observateurs s’interrogent sur les raisons de l'apparition de cette nouvelle unité Egoz mais ne font aucun lien avec un éventuel conflit avec Israël. Ils pensent qu’il s’agit d’un moyen de défense face au danger croissant des djihadistes qui ciblent de manière constante le Hezbollah parce qu’il participe aux combats contre les rebelles en Syrie.

Mais selon les services de renseignements, il semblerait que le Hezbollah ait conclu une transaction secrète avec une industrie militaire russe. En raison des craintes d’attentats potentiels de la part des Israéliens contre Hassan Nasrallah et ses collaborateurs, les islamistes libanais auraient reçu 500 casques de surveillance numériques qui, grâce à des lunettes spéciales, détectent les produits explosifs cachés.  Cela a ainsi permis de rassurer le leader du Hezbollah qui a pu sortir de son bunker pour participer à des manifestations publiques au départ de la marche de l’Achoura.

Aucun commentaire: