ARTICLES LES PLUS LUS SUR LE SITE DEPUIS JUIN 2010 - LE BEST DU BEST OFF - CLIQUER UNE IMAGE POUR LIRE OU ARRÊTER LE DEROULEMENT


ARTICLES LES PLUS LUS SUR LE SITE - Cliquer l'image pour lire ou arrêter le déroulement

 

dimanche 26 janvier 2014

LA MORT FÊTÉE D’UNE JUIVE



LA MORT FÊTÉE D’UNE JUIVE

Par Jacques BENILLOUCHE

copyright © Temps et Contretemps


Baruch Marzel

Il est difficile de se reconnaître dans ces francophones qui virent tous à l’extrémisme. En France la haine de l’Arabe se transforme en soutien à l’extrême-droite qui aime à casser du Maghrébin sans se rendre compte qu’après eux elle s’en prendra aux Juifs et aux Tsiganes. En Israël, la majorité des francophones a rejoint les illuminés dont l’inculture politique, et l’inculture tout court, donne des frissons. On finira par croire que le lavage de cerveau religieux enlève toute capacité de se comporter en humain.




Shoulamit Aloni


Shoulamit Aloni

            Comment se réjouir de la mort d’un Juif, ou plus particulièrement d’une juive, qui a tout donné à son pays. Quelque soient les griefs politiques à son encontre, la mort aurait dû éteindre la passion selon le principe en vigueur dans la justice. La mort efface tout. Or comme à Gaza, qui sert de plus en plus d’exemple aux extrémistes de tous bords et aux leaders des implantations, des scènes de joie ont éclaté à l’occasion de la mort de Shoulamit Aloni, égérie de l’extrême gauche israélienne, mais sioniste convaincue et ancien ministre. Il ne manquait plus à ce tableau que la distribution de gâteaux et de bonbons dans les rues. On n’a pas sablé le champagne mais le vin blanc parce que selon Baruch Marzel : «Nous sommes des Juifs en fête».
Distribution de gâteaux à Gaza

Shoulamit Aloni n’a pas besoin de nous pour étaler ses lettres de noblesse politiques. Membre éminent du camp de la paix, elle a participé à la fondation du parti Meretz. Elle fut ministre de l'Éducation de 1992 à 1993. Elle a reçu le Prix Israël et en 1998 lui a été décerné par l'Association pour les droits civils en Israël le Award Emil Grunzweig Human Rights. 

Elle a fait le choix d’être laïque alors qu’elle descend de rabbins juifs polonais. Au cours de la guerre d’Indépendance de 1948, elle a été impliquée dans les luttes militaires pour la Vieille Ville de Jérusalem et a été capturée par les forces jordaniennes. Elle n’a pas eu à rougir de ses convictions sionistes et elle ne mérite aucun opprobre pour ses prises de position politique car jusqu’à nouvel ordre, la démocratie règne en Israël. Chacun est libre de se déclarer selon sa foi politique. On adhère ou pas mais on ne condamne pas.

Réjouissances

Cependant ce genre de réjouissances à la mort d’une personnalité juive, comme hier après la mort d’Ariel Sharon, est non seulement déplacé mais représente un mauvais exemple  à donner à tous ceux qui veulent fédérer le monde francophone. Comment peut-on cohabiter avec des monstres qui fêtent la mort de l’un des nôtres parce qu’il affiche ses idées de gauche ?
Lobby francophone à la Knesset

Mais le plus désolant reste le silence de leaders charismatiques religieux qui justifient le vol et le viol et qui, par leur silence, semblent non seulement tolérer ces déviations mais cautionner des actes immondes qui doivent être fermement condamnés. Cela ne servirait à rien de créer un lobby francophone, à majorité religieuse écrasante, si les extrémistes y sont admis sous couvert de nationalisme et si des règles précises de comportement ne sont pas définies. Apprenons d’abord le respect des morts avant d’entrer en politique. Le chemin est encore long.  


11 commentaires:

José BOUBLIL a dit…

C'est quand meme hallucinant de se rejouir de la mort d'une femme juive israelienne . Je le dis aussi facilement que je l'ai toujours eu en horreur sur le plan politique puisque c'est elle qui a tant oeuvre pour reduire considerablement l'enseignement traditionnel dans les ecoles .... Et alors, elle est morte! Un peu de pudeur non! Et si on laissait le Createur s'occuper de son sort au lieu de s'acharner contre sa depouille . J'ai honte de partager des choses vec ces vautours !

nanecy007 a dit…


Qu'ils soient religieux ou non, les "anti- tout-ce-qui-n'est-pas-de-leur-avis", ne font qu'engendrer la haine de l'autre, en commençant bien souvent au sein même de leur propre famille. D'aucuns vont se sentir visés, mais qu'importe !
Je me demande comment font-ils pour dire chaque matin "Mehila", alors qu'ils sont les premiers à ne pas suivre ce concept qui devrait être inné en chaque homme ou femme sur notre terre ?
La montée de l'extrémisme risque de devenir la "première plaie" d'Israël !

Anonyme a dit…

Lorsqu'un Juif a bien rempli son temps sur terre, et qu'il est rappelé à Dieu, on le fête et on le chante.
Contrairement à ôter la vie à quelqu'un, être rappelé à Dieu n'est pas une punition.
C'est ainsi que, fêtant le décès de cette dame, ses ennemis lui rendent l'hommage qui lui revient.
L'inculture et l'ignorance de ses détracteurs fait que leur « fête » représente, dans nos règles, le contraire de ce qu'ils auraient voulu exprimer.
La plus grande punition après la mort serait l'oubli, et contrairement à ces débiles dégénérés, elle, Israël ne l'oubliera pas.

LEMOINE Pierrot a dit…

Shoulamit Aloni .."extrême gauche" , si j'ai bien compris ?
Membre éminent du "camp de la paix,.".
Mais là je rêve , extrême gauche , camp de la paix ?
il y a quelque chose qui cloche dans vos témoignages
Que l'on regrette la disparition d'un ou d'une juive
je le comprends , mais là , vous poussez un peu
Merci et cordial shalom

Sitbon a dit…

Je ne les pas vus "fêter " la mort de Schneerson

Pat Quartier a dit…

"Buggy" que l'on ne peut qualifier d'homme de gauche lui a rendu hommage bien qu'exprimant son desaccord sur sur les orientationsa a mon sens extremistes et tapageuses de Shulamit Aloni. Il faut quand meme se rappeler ses positions gauchistes avant guardistes l'ayant amene a poser en photo enrobee du drapeau palestinen .On n'a pas bcp entendu Shulamit Aloni apres les attentatats qui ont atteint dans leur chair des milliers d'Israeliens apres les Accords d'Oslo . Je soulignerai qu'a gauche et a l'extreme gauche combien ont salue l'assassinat du Rav Kahana. "eXTREMISTE pour "EXTREMISTE", le traitement mediatique israelien reserve a Shulamit Aloni est demeure plus enthousiate . Ceci dit dit les seuls qui n'ont pas le droit d'emettre des avis sur la question sont les juifs de galout car meme a gauche ou a l'extreme gauche Shulamit Aloni a eu le merite de s'installer en Israel et de s'y battre. J'ai souvenir que Manitou lorsqu'il enseignait se plaisait a rappeler ce qui genait les juifs religieux -y compris dits de droite ne vivant pas en Israel : "Avec un juif hiloni je peux aller chez lui et m'y sentir chez moi ,bien que je ne puisse partager sa nourriture, avec un juif de galout religieux et barbu, je puis partager sa nourriture, mais je ne me sens pas chez noi ni a l'aise". Souvenons -nous donc que malgre les dissensions nous avons plus de liens substantiels avec Shulamit Aloni dont on peut combattre les idees sur place qu'avec deux de l'exterieur qu'ils soient de gauche ou de droite.

Norbert a dit…

epleCon WhenMerci pour cet article, et merci aux commentaires qui y ont été faits. Je n'ai pas aimé les positions dogmatiques de cette femme, mais elle a toujours mérité tout mon respect pour son respect des valeurs de l'état d'Israël

Marianne ARNAUD a dit…

Cher monsieur Benillouche,

Je ne connaissais évidemment pas madame Shoulamit Aloni, je serai donc incapable de commenter les événements détestables qui ont succédé à son décès.
En revanche je ne peux pas vous laisser écrire sans réagir : "En France la haine de l'Arabe se transforme en soutien à l'extrême droite qui aime à casse du Maghrébin..."
Je considère que cette phrase écrite à l'emporte-pièce est assez caricaturale et ne rend pas compte de la complexité de la situation politique et sociale de la France qui, je le reconnais, est assez délétère et je n'en veux pour preuve que cette manifestation "Jour de colère" de ce dimanche qui a réuni, nous dit-on, des milliers de manifestants de tout bord, alors qu'aucun media officiel ne l'avait annoncée.
Car j'ai peur qu'expliquer la montée du Front National par "la haine de l'Arabe" ne relève de cette "insécurité de l'information" signalée par l'Observatoire de la déontologie de l'information (ODI) qui entretiendrait la défiance du public à l'égard des journalistes.

Très cordialement.

Daniel GAL a dit…

cet acte est odieux reprimendable condamnable abject a condamner condamner avec force mais je m'abstiendrais de comparer avec ce que font les habitants de gaza la comparaison est a mon avis superflu e. il ne faut pas comparer ces deux situations mais il faut condamner cette manifestation avec force comme tu le fais et je me joins a ta révolte et a ta ferme condamnation

Sylvie ABECASSIS a dit…

L 'extreme dans la religion, menera les juifs a leur perte! Come tout extremisme dans n'importe quoi ! C'est un boomerang a lame tranchante qui tue, par les guerres que l'extremisme souleve!

Trop de democratie a Aussi le meme revers!

Honte a l'indignite de ces juifs qui se pensent etre D'... En imposant leur ideologie ignarde ET sectaire!

Michèle COHEN a dit…

La haine appelle la haine , et bien sur il faut condamner, comme tu le fais , le fait de se réjouir de la mort de quelqu'un . Ces gens sont obtus et dangereux mais pas autant que les extrémistes musulmans . Il faut leur barrer la route avant qu'ils ne le deviennent à leur tour . Mais si ils sont condamnables , eux , ils fêtent une mort ( même si cette morte s'est un jour, enveloppée dans le drapeau palestinien ,et c'est inexcusable ) , les autre appellent à la mort .