ARTICLES LES PLUS LUS SUR LE SITE DEPUIS JUIN 2010 - LE BEST DU BEST OFF - CLIQUER UNE IMAGE POUR LIRE OU ARRÊTER LE DEROULEMENT


ARTICLES LES PLUS LUS SUR LE SITE - Cliquer l'image pour lire ou arrêter le déroulement

 

jeudi 9 janvier 2014

ACTES DE HAINE EN CISJORDANIE



ACTES DE HAINE EN CISJORDANIE

Par Jacques BENILLOUCHE
copyright © Temps et Contretemps
             
           
Des Israéliens molestés par des Palestiniens

          Les incidents avec les Palestiniens, qui se renouvellent de manière régulière, ne peuvent qu’accroitre les inquiétudes face à l’activisme de certains extrémistes israéliens, encouragés par des leaders inconscients. Hier il s’agissait de l’incendie de la mosquée du village de Djaba, près de Ramallah, mise à sac, incendiée et sur laquelle ont été taguées des inscriptions en hébreu.
         Aujourd’hui, un incident violent a eu lieu le 7 janvier 2014 dans le village arabe de Qusra, au nord-est des implantations d’Eli et de Shilo, au sud de Naplouse. La foule en colère est tombée à bras raccourcis sur les intrus et l’incident aurait pu mal se terminer si quelques Palestiniens responsables n’avaient pas protégé des Israéliens inconscients, avant que ces derniers ne soient libérés par l’armée israélienne. 
.


Lynchage de Juifs




            On parle de lynchage de Juifs alors qu’il s’agit en fait d’une provocation de quelques illuminés qui n’avaient rien à faire dans un village palestinien. Ces militants juifs nationalistes, connus des forces de police et de l’armée sous la dénomination «prix à payer», se distinguent systématiquement en s’adonnant à une violence gratuite contre les Palestiniens, croyant faire avancer leur cause. Ils s’opposent à tout ce qui est légal, l’armée en particulier, considérant les soldats comme des pleutres incapables de «corriger» les Arabes. Et pourtant ils n’ont dû leur salut qu’à ceux qu’ils critiquent. 

            Parce que l’administration israélienne a décidé de détruire l’avant-poste illégal d’Esh Kadosh, quelques habitants de cette implantation et leurs amis n’ont rien trouvé de mieux, par lâcheté, de s’en prendre à leurs voisins arabes accusés d’être responsables de la décision. Le gouvernement ne devrait faire preuve d’aucune indulgence à l’égard de ces excités, chargés par des gourous, d’attiser un feu qui couve depuis plusieurs années. Les Israéliens n’avaient rien à faire dans ce village arabe et, s’ils avaient quelques récriminations ou accusations à l’égard de leurs voisins, seule l’armée est habilitée à prendre les mesures qui s’imposent. Les civils n’ont pas à se faire justice eux-mêmes, sauf à vouloir plonger la région dans l’anarchie.

Tsahal à la rescousse


            Ces fous de Dieu, juifs, ne font avancer aucune cause sinon celle des partisans de la séparation définitive entre Juifs et Arabes avec à la clé la création d'un État palestinien. Nul ne peut cautionner des actes volontaires anti arabes qui conduisent à la haine. Si ces militants du pire espèrent pousser les Palestiniens à fuir la région en envenimant la situation, ils prouvent qu’ils n’ont rien compris à la situation sur le terrain et à la mentalité arabe. Il faudrait faire mentir la réflexion du journaliste de Haaretz, Zvi Barel, qui avait affirmé qu’«Un bon Juif se doit de détester les Arabes».


Acte inconscient


            Ces actes injustifiés n’auraient pas été désavoués par le pire des antisémites. Il n’y a en effet aucune gloire à profaner un lieu de culte en mettant le feu aux livres et aux tapis de prières ni à s’attaquer à des villageois désarmés. L’argument éculé que les Palestiniens se comportent de manière barbare ne tient pas car, justement, les Israéliens doivent rester dignes dans leur combat et doivent se comporter en citoyens responsables évolués. Ils ne peuvent pas imiter les intégristes islamistes anachroniques imbibés de haine. À quel acte d'héroïsme peut être assimilé l'incendie d'un lieu de prière, même musulman, l'attaque de villageois ou la destruction de pieds d’oliviers ? 
Les illuminés quittent le village palestinien protégés par l'armée


          Les luttes politiques doivent être menés autrement. Il faut se féliciter de la prise de position ferme des dirigeants des implantations, autrefois muets devant des actes inadmissibles commis par leurs partisans. Dani Dayan, responsable des relations extérieures des implantations de Cisjordanie, a marqué son ras-le-bol. Il s’est dit «fatigué de types stupides qui pensent que la Terre d'Israël leur est acquise ; fatigué de voyous masqués qui attaquent les soldats juifs, des policiers et des Arabes innocents ; fatigué de casse-cou qui font des actes illicites».

          Le ministre de la défense Moshé Yaalon a vivement réagi lui-aussi : «La tendance inacceptable connu sous le nom du ‘’prix à payer’’ est à mon avis la terreur dans tous les sens du mot, et nous agirons contre les auteurs, fermement et avec une tolérance zéro, afin de l'éradiquer. C'est une tache sur Israël qui sape l'entreprise de colonisation».
 
Dani Dayan


          Le cycle infernal, attaques-représailles, risque à présent de s’engager par civils  interposés. Le combat politique se mène, sans lâcheté, dans la dignité et dans le respect des édifices religieux et des villages de ses adversaires. Les rabbins meneurs, qui souvent inspirent ou tolèrent de tels actes, devraient mettre en garde leurs fidèles que la guerre se fait avec des fusils contre les terroristes et les criminels et non contre des symboles et des civils. Les crimes barbares commis par certains terroristes palestiniens ne doivent pas nous servir de modèles.

Des militants israéliens en patrouille


            Israël est déjà suffisamment critiqué dans le monde pour ne pas donner à la Presse internationale des arguments filmés, destructeurs pour notre image, et pour ne pas favoriser, en plus, l’opprobre des Nations occidentales parce que certains Israéliens se comportent comme des terroristes inconscients. Les Israéliens doivent agir avec honneur et ne pas ressembler à ceux qui veulent les détruire.  L'indulgence de la presse francophone en Israël, qui approuve souvent les faits de ces délinquants, ajoute au malaise.


6 commentaires:

janine GUETTA a dit…

ces miliciens de tag mekhir agissent comme si Israel n'était PAS un état de droit avec une police et une armée! rappelez vous qu'ils ne s'attaquent pas qu'aux palestiniens mais aussi aux chrétiens, belle image d'Israël qu'ils donnent

André N. a dit…

D'accord avec vous.
Il y a un Etat des Juifs et cet Etat a des lois.
Ces lois ont été votées par les représentants élus du peuple.
Elles s'imposent à tous et nul n'a le droit de les transgresser.sinon Israël deviendrait comme un navire sans pilote livré aux caprices des vents et de la mer !!

Michel LEVY a dit…

Si on est vraiment démocratique, on demande à tout le monde son avis, juifs et arabes.

Si je demandais aux arabes, êtes vous d'accord pour qu'on chasse les juifs et qu'on vole leur biens, peut-être répondraient-ils "oui", mais si les juifs n'avaient pas été consultés, leur décision ne serait pas démocratique.

Si dans un régime démocratique, la majorité décidait d'opprimer la minorité, cette décision serait-elle acceptable car prise par la majorité ? ? »

Raquel BANON a dit…

Pas d'accord Jacques, on ne peut pas opposer la raison, la bonne parole et un comportement civilisé devant ces barbares,il faut leur faire comprendre par la force qu'ils n'ont aucun droit ,qu'ils se sont installés sur des terres qui nous appartiennent et que nous ne sommes pas disposés à donner ou rendre quoi que ce soit, ils ont déjà un État et c'est la Jordanie , qu'ils foutent le camps et pour ça nous devons les harceler !!!! qu'ils crèvent !!!

Jean CORCOS a dit…

Madame Raquel Banon Banon, quand je lis des "plans" du style "qu'ils foutent le camp en Jordanie", j'ai envie de dire CHICHE ! Mais allez-y, faites le ... Vous imaginez que le monde laissera faire ? Vous imaginez que l'on peut expulser comme cela 2,5 millions d'hommes, de femmes et d'enfants ? On ne parle même pas de morale, parce que pour vous visiblement ce ne sont même pas des être humains. Mais d'un point de vue PRATIQUE : vous ne savez pas qu'il y a déjà un boycott d'Israël, insidieux mais de plus en plus menaçant simplement parce qu'il y a toujours ce conflit non résolu ? Faisons ce que vous dites : le pays sera brisé, cassé en morceaux par un boycott général, des grandes sociétés internationales, la fin de toute coopération économique et scientifique, le refus de livrer les pièces détachées indispensables à l'industrie ou à l'armée ... Vous pensez que les Américains, ou les Européens, ou les Japonais sont incapables de le faire ? Détrompez-vous, cela peut arriver. Dites-vous bien que s'il y a une poussée d'antisémitisme alors qu'Israël n'a pas commis de "crime", ce n'est rien à côté de ce qui arriverait si ce genre de folie était décidée ... Mais dites-vous bien, aussi, que le peuple israélien n'est pas fou et que vous ne représentez qu'une minorité extrémiste.

Claude Perry a dit…

Madame Banon,
C'est avec des gens tels que vous que le monde tourne à l'envers !
Comme tous les extrémistes, vous êtes animée de haine et de violence.
A croire que votre existence n'a pas du être de tout repos,y compris avec vos proches ! Je plains votre entourage !Et vous faites hélas, partie du peuple d'Israël !!!
... MEHILA ! Chère madame, en espérant ne jamais vous connaître !