ARTICLES LES PLUS LUS SUR LE SITE DEPUIS JUIN 2010 - LE BEST DU BEST OFF - CLIQUER UNE IMAGE POUR LIRE OU ARRÊTER LE DEROULEMENT


ARTICLES LES PLUS LUS SUR LE SITE - Cliquer l'image pour lire ou arrêter le déroulement

 

mardi 28 janvier 2014

UN HIPPIE À L’ÉLYSÉE Par Jean SMIA



UN HIPPIE À L’ÉLYSÉE

Par Jean SMIA

copyright © Temps et Contretemps



La révolution des comportements sexuels des années 60 promouvait exactement l'inverse du mariage pour tous : l'amour libre dans lequel la sexualité n'est plus perçue uniquement comme moyen de reproduction.



Union libre

Selon ce concept, l'union libre d'adultes est une relation légitime qui devrait être respectée. Ce respect de s'unir permet à chacun d'élire un partenaire préféré selon l'activité : un partenaire pour procréer, un autre destiné à s'afficher en public, un autre pour l’alcôve et un autre pour jouer au bridge, ce dernier ayant l'avantage inestimable de ne pas s'engueuler avec la mère de ses enfants, pendant 8 jours, à cause d'un 4 pique chuté.
Dans la mesure où, égalité et libération de la femme aidant, chacune des partenaires élirait à son tour un autre partenaire selon l'activité: l'un pour ceci l'autre pour cela..., un équilibre paisible s'établirait : personne ne manquant de rien.

Paix et Amour (peace and love) régnaient alors sur l’Élysée, lorsque la jalousie perfide de l’hypocrite Albion, dont le viscéral masochisme a l'arrogance de prétendre qu'un partenaire exclusif serait plus performant que trois partenaires différents, est venue semer la cacophonie dans notre paradis national.
La bien-pensance s'emparant des ondes et des chaînes, chacun y allait de son cours de moralité sur le statut d'une compagne qui n'est pas déclarée comme concubine. Accusant notre François d'hésitation chronique et de ne pas savoir trancher clairement. Alors que contrairement à ce qu’on laissait entendre, notre François sait prendre des décisions et trancher : c'est ainsi qu'il a choisi le meilleur pour chaque activité. Il a désigné le meilleur ministre de l'intérieur pour déborder le front national sur sa droite et le meilleur ministre de la justice pour s'attacher les votes des délinquants et des séparatistes guyanais.

Harem à la française

Il est possible aussi que, pensant être à l'avant-garde de l'évolution de nos mœurs vers une orientalisation des cellules familiales, sa hardiesse l'ait fait expérimenter le harem à la française. La seule certitude que nous ayons à propos de l'avenir de la vie sexuelle de notre président c'est qu'il devient flou. En effet, il lui sera difficile de continuer de voir son actrice en cachette, il lui sera difficile de l'inviter une ou deux fois par semaine à passer la nuit à l'Élysée, il lui sera difficile de changer de scooter, il lui sera difficile de s'inscrire à Attractive World, il ne peut pas aller draguer en boite.

La misère sexuelle le guettant jusqu'aux prochaines élections, nous devons nous attendre à ce que la prochaine première dame de France soit une actrice. Ce qui semble être une fatalité quel que fut le résultat des élections de 2012. Nous avions raté celle qui avait réellement de la classe pour représenter le France. Mais nous, nous avons droit à une deuxième chance... en 2017.


1 commentaire:

Emmanuel DOUBCHAK a dit…

Sous cet angle sexuel, la devise de la France devient, Aimer en toute liberté, ça m'est égal si elle souffre, et j'aime mon frère ou ma soeur (un ceste de citron) dans la fraternité des chairs.