ARTICLES LES PLUS LUS SUR LE SITE DEPUIS JUIN 2010 - LE BEST DU BEST OFF - CLIQUER UNE IMAGE POUR LIRE OU ARRÊTER LE DEROULEMENT


ARTICLES LES PLUS LUS SUR LE SITE - Cliquer l'image pour lire ou arrêter le déroulement

 

vendredi 22 mai 2015

BILLET D'HUMEUR : LES FEMMES, UN VÉRITABLE RISQUE EN ISRAËL






LES FEMMES, UN VÉRITABLE RISQUE EN ISRAËL


            

          Les femmes prennent trop d’importance en Israël, elles raflent tous les postes même ceux qui leur étaient fermés jusqu’à présent. Des femmes aux commandes ont envahi tous les secteurs commerciaux et administratifs en Israël, et même militaires. Quatre femmes viennent d’arriver aux commandes, au sens propre du terme puisqu’il s’agit de commandes d’avion. La  promotion de l’académie de pilotage de l’armée de l’air vient d’avoir les honneurs du ministre de la défense, avec une originalité cependant ; l’une d’entre elles est pratiquante de quoi faire passer un mauvais shabbat aux ministres du Shass et de Yaadouth Atorah qui n’ont pas estimé qu’une femme puisse avoir les honneurs de leur liste. Voilà de vrais hommes au moins !



Les femmes représentent en effet un véritable danger potentiel car elles sont toujours majoritaires en Israël, avec un taux de 52%. Les statistiques démontrent que 60% des filles de classes de terminale décrochent le baccalauréat contre 48% pour les garçons. Les femmes représentent 56% des étudiants de licence et 58% des étudiants en maîtrise. Il serait donc temps qu’on impose un numerus clausus en baisse pour l’accès des étudiantes dans les universités. Dans la presse aussi, les femmes sont en première ligne aux postes de rédactrices en chef, laissant des miettes aux journalistes. 
Karnit Flug

            La situation est plus aiguë dans la finance car les femmes ont arraché les places de haut niveau. Pour la première fois, une femme veille aux destinées de la Banque d’Israël, Karnit Flug. Elle est la quatrième femme à occuper un haut poste en Israël, en particulier dans les trois plus grandes banques du pays. Lilach Asher-Topilsky, 43 ans, a été nommée à la tête de la Discount Bank d’Israël comme directrice générale.  Le conseil d'administration de la Banque Leumi avait nommé Rakefet Russak-Aminoach, 46 ans, au poste de Présidente-directrice générale.  Smadar Barber-Tsadik, 50 ans, a été désignée à la tête de la First International Bank en Israël. 
Dans l’indifférence générale, des femmes ambitieuses, qui plus est jeunes, occupent les plus hauts postes de la finance israélienne et donnent ainsi un sérieux coup de canif au machisme régnant parmi les hauts dirigeants. Elles symbolisent la nouvelle vague de jeunes femmes, modernes aux dents longues, super diplômées, qui n'hésitent plus à affronter les hommes sur leur terrain. Elles prouvent d'ailleurs qu'elles réussissent sans que cela ne provoque de vagues.
            Mais il était temps que cela cesse car, à cette allure, il ne resterait plus que quelques vieux os à ronger pour l’élite masculine. Remercions le nouveau gouvernement d’Israël d’avoir mis le holà, aidé en cela par les partis orthodoxes séfarade et ashkénaze qui n’ont placé aucune femme sur leurs listes. Il fallait freiner cette montée irrésistible des femmes qui, discrètement viennent manger le pain blanc des hommes. 
34ème gouvernement d'Israël

          Enfin un gouvernement courageux a pris une première bonne décision que j’approuve des deux mains : écarter les femmes aux dents longues et les femmes tout court. Ouf ! On respire. Par pitié ou par alibi, on a donné trois ministères à des femmes et c’est bien trop déjà. Comment ne pas être fier de voir la photo officielle du 34ème gouvernement de l’État d’Israël où les hommes dominent avec trois potiches ? Netanyahou a résisté toute la nuit, comme la chèvre de monsieur Seguin, mais il a tenu bon, trois femmes seulement ont eu le droit de figurer dans la photo officielle. Pourvu que cela dure !   

5 commentaires:

Elizabeth GARREAULT a dit…

Logique. D'après tous les sondages d'opinions réalisés avant les élections, les femmes votent majoritairement à gauche en Israël. Ceci explique,sans doute en partie, cela :)

Josué a dit…

Il faut bien entendu prendre les conclusions de cet article comme une aimable plaisanterie destinée à brocarder le machisme. Tout de même : BRAVO LES FEMMES, continuez !!

jean Smia a dit…

Si parmi les diplômés Israéliens, 58% sont des femmes, et que celles-ci représentent 52% de la population totale, et si il n'y a que 12% de femmes au gouvernement il n'y a que deux raisons possibles: soit qu'il n'y a aucun avenir dans ce métier, ou soit alors que l'environnement y est tellement pollué que le ménage serait impossible à faire.............

Véronique ALLOUCHE a dit…

Un petit pas pour l'homme, un grand pas pour l'humanité!
Monsieur Benillouche admire tellement les femmes qu'il en fait tout un article.
Le machisme serait-il en voie de disparition? Pas tout à fait puisqu'il oublie juste de citer les grandes femmes de droite.... Encore un effort dans un prochain article et là il méritera toute ma reconnaissance!
Cordialement tout de même
Véronique Allouche

Ahmed DJEBALI a dit…

Ce dernier gouvernement israelien n'a donc rien à envier à ses voisins immédiats ou même à ses plus lointains voisins! Les femmes israeliennes, comme partout ailleurs, ne sont pas à l'abri de la misogynie et de cette autre forme d'intégrisme!