ARTICLES LES PLUS LUS SUR LE SITE DEPUIS JUIN 2010 - LE BEST DU BEST OFF - CLIQUER UNE IMAGE POUR LIRE OU ARRÊTER LE DEROULEMENT


ARTICLES LES PLUS LUS SUR LE SITE - Cliquer l'image pour lire ou arrêter le déroulement

 

jeudi 29 mai 2014

UN LENDEMAIN QUI DÉCHANTE Par André NAHUM



UN LENDEMAIN QUI DÉCHANTE

La chronique de André NAHUM





En tant que Juif,  en  tant  que Français, je suis, comme vous sans doute,  meurtri  et  inquiet. Samedi dernier  l’irruption d’un terroriste dans le musée juif  de  Bruxelles pour tuer  des Juifs, m’a rappelé qu’en Belgique, comme en France, l’antijudaïsme a atteint dans certaines zones, dans certains milieux, des sommets  inconnus  à ce jour, sous l’impulsion de groupuscules néo-nazis et de  prédicateurs  djihadistes laïcs  ou religieux.



Accusations contre Israël

Aux anciens clichés antisémites que l’on croyait oubliés, s’ajoutent aujourd’hui les  nouvelles accusations savamment  orchestrées  contre   Israël   qui assassinerait  délibérément  des enfants palestiniens, pratiquerait une politique d’asservissement, de ségrégation, de racisme et d’apartheid à l’égard des Arabes et affamerait Gaza etc…etc….  Bref une diabolisation répandue aujourd’hui en Europe, comme elle l’était déjà  dans les pays arabes,  qui conduit à la haine de tout ce qui est israélien,  de  tout ce qui est juif. Et  cette  parole antisémite  libérée   tue,  comme à Toulouse, comme à Bruxelles.

Des manifestants excités n’ont-ils pas  signifié  un jour  dans les rues  de Paris que les Juifs n’avaient pas  leur place  en France ? Cela va-t-il devenir  vrai ? Faudra-t-il un jour  refaire  nos valises ? Certains y pensent en tous cas. D’autant que le lendemain,  dimanche soir,  en France,  un  tsunami  nommé  Front National  a mis KO  les  partis  de gouvernement  de gauche,  comme de droite,  en  devenant le premier parti politique de France.

Désastre politique

C’était prévisible et les sondages  l’avaient laissé penser, mais  on ne s’attendait pas à un tel désastre. Et  ça fait très mal. Le président de la république, le gouvernement, le parti  socialiste et l’UMP  en sortent très affaiblis. Comment vont-ils  réagir ? Se rendent-ils  seulement compte  de l’état de délabrement  de cette France qui fut l’une des plus  grandes puissances du monde et est en passe de devenir «l’homme malade»  de l’Europe ?
Ont-ils enfin compris l’exaspération de nos concitoyens  face à leur incapacité de  maitriser un  chômage qui n’en finit pas de progresser, face à  la disparition de notre industrie, face à  ces impôts qui grimpent, qui grimpent, face aux querelles de clans et de personnes, au favoritisme,  face à l’insécurité,  aux scandales qui émaillent régulièrement la vie politique et à l’insolente santé  de la mouvance djihadiste. Se rendent-ils compte que la France ce n’est pas seulement Neuilly et le boulevard Saint-Germain mais aussi, les quartiers et les banlieues défavorisés  de la capitale et des grandes villes, les territoires perdus de la république ?

S’ils veulent enfin se mettre en mouvement, ils doivent agir vite et redresser la barre au lieu de maintenir obstinément  leur  même cap ! Sans attendre davantage, au cours d’une réunion  particulièrement agitée, l’UMP a viré hier son président Jean-François Copé. Mais est-ce là le signe d’une volonté de  résurrection  ou un «règlement de compte à OK Coral» ?
      Nous ne tarderons pas à le  savoir. À qui le tour et à quand  la suite ?


Aucun commentaire: