ARTICLES LES PLUS LUS SUR LE SITE DEPUIS JUIN 2010 - LE BEST DU BEST OFF - CLIQUER UNE IMAGE POUR LIRE OU ARRÊTER LE DEROULEMENT


ARTICLES LES PLUS LUS SUR LE SITE - Cliquer l'image pour lire ou arrêter le déroulement

 

lundi 12 mai 2014

BILLET D’HUMEUR : LES BOUGONS Par Jean SMIA



BILLET D’HUMEUR : LES BOUGONS

Par Jean SMIA
copyright © Temps et Contretemps



Ils affirmaient, avec l'aplomb de celui dont les affirmations sont certitudes, que Bachar n'a plus sa place au Moyen-Orient et, par humanité, lui avaient suggéré des pays d'accueil. C'était il y a 24 mois. Aujourd'hui, lorsqu'on leur dit que Bachar se présente comme candidat à la présidence : ils bougonnent.



Ils étaient partis dire à Victor Ianoukovitch qu'il lui fallait abandonner la présidence, sans prendre conscience une seule seconde, qu'en parlant à Ianoukovitch, ils s'adressaient en fait à Poutine. 

Aujourd'hui, les cérémonies de clôture de Sotchi terminées, Poutine leur fait savoir qu'ils n'ont pas à se mêler de la présidence de l'Ukraine. Pour accusé de réception leur confirmant qu'ils n'ont pas voix au chapitre, Poutine déplace ses jouets comme bon lui semble : «c'est à moi et j'en fait ce que je veux». La Crimée, je la replace en Russie, Louhansk et le Donetsk (dont personnellement je ne soupçonnais pas l'existence avant qu'on en parle à la télé mais qui ont chacun plus de 4 millions d'habitants), vont nous donner leur avis pour savoir s'ils veulent devenir Russes.

Pendant ce temps, dans le Landerneau, on bougonne de plus en plus. Toutes les formes de bougonnage sont en action ; en solo avec des partenaires pour reprendre le chorus ; en duo sur une ile un grand concert de bougonnage avec, en vedette, Angela et François. Le Trio avec Barack est plus difficile car on discute pour savoir si l'unisson s'obtient à partir d'une clé de sol ou d'une clé de fa.
Quant aux Louhansk et Donetsk, ils seraient bien bêtes de refuser de devenir russes puisque s'ils décident de scissionner, ils ne seront plus responsables de la dette ukrainienne. Tiens, on l'avait oubliée, celle-là: les Ukrainiens devaient 35 milliards et à présent que 20 millions d'habitants changent de nationalité, ce sont ceux qui restent ukrainiens qui doivent l'argent. Ce qui fait que la dette de chaque Ukrainien vient d'augmenter de 30%. Le FMI, qui vient de leur prêter 15 milliards, va certainement bougonner. Surtout lorsqu’on sait que les provinces séparatistes en question sont les plus riches.

Cela devrait donner des idées aux séparatistes Corses, Bretons, Alsaciens et Basques : s'ils obtiennent l'indépendance, par exemple en faisant un référendum chez eux : ils ne seront plus responsables de la dette de la France. Quitte à prendre le risque de voir Pierre Moscovici bougonner.


2 commentaires:

Pat Quartier a dit…

Bel exercice d'humour géopolitique bien ciblé.

AMMONRUSQ a dit…

J'aime beaucoup cet article plein d'humour cela fait du bien !