ARTICLES LES PLUS LUS SUR LE SITE DEPUIS JUIN 2010 - LE BEST DU BEST OFF - CLIQUER UNE IMAGE POUR LIRE OU ARRÊTER LE DEROULEMENT


ARTICLES LES PLUS LUS SUR LE SITE - Cliquer l'image pour lire ou arrêter le déroulement

 

mardi 25 février 2014

LES INFOS TRONQUÉES Par Jean SMIA


LES INFOS TRONQUÉES

Par Jean SMIA

copyright © Temps et Contretemps

«Le journal de Personne» a trouvé le raccourci parfait : «Poutine ou la ruine» qui résume l'avenir des Ukrainiens. Les infos nous présentent des Ukrainiens de la rue, parlant parfaitement le français, tenant des propos modérés et sages, et donnant l'image d'avoir, tous, un niveau culturel élevé. 
Manifestants d'ouest de l'Ukraine

Cependant aucun Ukrainien de l'Est, de culture russe, n'a été sollicité pour exprimer son opinion. Il me semblerait surprenant que ces russophones soient tous favorables au règne de la corruption comme système de gouvernance. C'est ainsi que ce déséquilibre de l'information éveille chez moi une certaine méfiance envers cette empathie incitée par tous les médias à la fois.



Non-dits


Pourquoi y a-t-il autant de non-dits ou de sujets évités ? Pourquoi Ioulia Timochenko est-elle sur un fauteuil roulant ? Ce n'est sûrement pas après un séjour de vacances au ski. Mais alors, y aurait-il une fatalité quant à la santé des opposants à Poutine en Ukraine ? À l'époque où les empoisonnements au plutonium étaient à la mode, on avait vu la dégradation de la santé de Victor Iouchtchenko. À présent je vois une jolie blonde, qui n'était pas invalide avant son emprisonnement, ne pas pouvoir se tenir debout devant un micro, et personne ne me dit pourquoi. Malgré la tendance slave aux superlatifs exagérés, je suppose que ce n'est pas une mise en scène de sa victimisation. Quant à Vitali Klitschko, analyse-t-il son alimentation ?
Victor Iouchtchenko

Y aurait-il une capitulation de la liberté de la presse sur certains thèmes pour lesquels une menace physique à l'encontre des journalistes s'est exprimée ? La longévité des journalistes russes étant directement fonction de leur talent à encenser le pouvoir, de même qu'il a été clairement proclamé par certains défenseurs d'une religion, que la longévité des journalistes occidentaux était directement proportionnelle au fait «d’omettre» de défendre Salman Rushdie : seraient-ce ces menaces qui sont à l'origine de la qualification de «thème non-vendeur» à certains sujets ?

Thèmes vendeurs

Femmes en Iran

Le gouvernement turc se ridiculise à nouveau, aux yeux du monde, par ses tentatives de censurer le Net. Mais la censure auto-appliquée, par les médias occidentaux, n'est-elle pas encore plus insidieuse ? Que leur restent-ils comme thèmes, ces pauvres journalistes, s'ils doivent s'abstenir de discourir sur:
- la sauvagerie avec laquelle les africains s’étripent au nom de religions importées ? Car on pourrait se faire accuser de raciste.
- la condition des femmes en Iran et dans tous pays où des ayatollahs sont au pouvoir ? Ce serait tendre à l'islamophobie.
- la démocratie Russe ? Ce serait dangereux pour la santé,
- l'asservissement du Tibet et le Dalaï Lama ? La Chine pourrait froncer ses sourcils,
- Critiquer le gouvernement ? Impossible de faire de l'inédit,
- Le nouveau gouvernement italien ? Ça n’intéresse personne.
Jusqu'à présent ils ne disposaient que d'un seul thème qui leur permette de trouver une majorité d'adhérents : l'antisionisme épidermique et la critique systématique d'Israël. Toutes les tendances de journaux ont exploité et exploitent encore le filon. Cependant, par la grâce de D...., un nouveau filon arrive pour ces journalistes : le messie Mandela est de retour en Ukraine !!! Et en plus c'est une femme !!! Emprisonnée pour son idéal, comme Mandela : elle est libérée par ses partisans, comme Mandela. Une nouvelle icône est en train de naître : la presse est sauvée !!!

On attend Poutine pour confirmer son statut car, qu'elle soit reconnue par Poutine ou qu'elle soit liquidée par lui, sa stature d’icône est à présent inéluctable. Les Ukrainiens ? On verra plus tard.

Aucun commentaire: