ARTICLES LES PLUS LUS SUR LE SITE DEPUIS JUIN 2010 - LE BEST DU BEST OFF - CLIQUER UNE IMAGE POUR LIRE OU ARRÊTER LE DEROULEMENT


ARTICLES LES PLUS LUS SUR LE SITE - Cliquer l'image pour lire ou arrêter le déroulement

 

dimanche 2 février 2014

SLATE - IMMIGRATION FRANÇAISE EN ISRAËL


SLATE - IMMIGRATION FRANÇAISE EN ISRAËL
Par Jacques BENILLOUCHE

  Le raisonnement simpliste du gouvernement Netanyahou        
          Pour le pouvoir israélien, la montée de l’antisémitisme en France est une occasion à saisir. Mais tenter d'en profiter ne constitue-t-il pas une erreur diplomatique?




          Israël vit toujours dans l’illusion d’une immigration de masse depuis la France, presque à l’égale de celle venue de l’ex-URSS dans les années 1990. Amener 40.000 Juifs français à rejoindre l’État hébreu, comme l'ambitionne le gouvernement israélien, qui, selon le quotidien Maariv du 31 janvier, veut faire venir près de 10% de la communauté juive française en Israël dans un délai de quatre ans, reste cependant un fantasme. 

         L’idée est simple, voire simplissime. Exploiter la furie d’un clown antisémite comme Dieudonné pour faire croire à une panique généralisée dans la communauté juive de France et pousser les Juifs à fuir un pays où ils sont intégrés et où ils jouissent de tous les droits. La France condamne et combat pourtant les dérives d’un autre temps, du temps de la haine organisée.
Lire la suite en cliquant sur le lien

5 commentaires:

Michael Khelifi a dit…

les juifs français ont surtout le droit de se taire.

Daniel GAL a dit…

Il y a des gens et même beaucoup comme toi et moi qui sommes venus par idéalisme .le retour dans le pays de nos ancêtres.

Denis KASSEL a dit…

Je suis globalement d'accord avec cet article de mon ami Jacques Benillouche surtout lorsqu'il s'agit de dire que ce n'est pas le fait de faire sauter quelques obstacles administratifs et bureaucratiques qu'on change les chiffres de l'Alyah de manière significative.
Combien de Juifs de France sont concernés par les lois qui faciliteront l'équivalence de certains diplomes? 2% à tout casser? Alors si les 98 autres % ne sont pas encore en Israël, ça veut dire que le problème n'est pas là; et les solutions non plus

Michel LEVY a dit…

Israël doit effectivement être discret, mais il y a des facteurs favorables à l'immigration vers Israël, d'abord la crise morale et économique du pays, des politiques économiques désastreuses depuis des décennies font de la France un pays sur le déclin en voie de dés industrialisation. Puis une attirance pour un pays jeune, dynamique, où un nombre croissant de coreligionnaires ont de la famille. Il y a aussi des motivations religieuses, ou sentimentales. L'insécurité n'est pas un argument, car en Israël la situation est pire, on risque des attentats, voir des guerres, le danger est indiscutablement plus grand que dans notre république. Les racistes et les imbéciles ne sont pas un monopole de la France d'aujourd'hui, on trouve les mêmes crétins en Israël. Le gouvernement israélien s'il veut attirer les français a raison de viser l'équivalence des diplômes, et le coût du logement. Il devrait aussi veiller au prix des voitures, et changer le triste sort qui est réservé à l'enseignement de la langue française. »

Michel LEVY a dit…

Je pense pour la France que Jacques Benillouche voit vrai, il faut sortir de votre bocal, il existe des affreux en France, il en va de même en Israël et ailleurs, mais l'antisémitisme n'est pas gênant pour ceux qui ne s'affichent pas ostensiblement, comme l' islamophobie n'est pas gênante pour ceux qui ne se déguisent pas en djihadiste.

Les français en général ont plus de sympathie pour les juifs que pour les arabes, et surtout, ils n'aiment pas ceux qui suivent des chemins qui ne mènent pas à Rome... comme chantait Brassens.

Notre principal problème en France, n'est pas l'antisémitisme, mais l'assimilation. les non juifs et juives nous aiment trop ! ! :-)