ARTICLES LES PLUS LUS SUR LE SITE DEPUIS JUIN 2010 - LE BEST DU BEST OFF - CLIQUER UNE IMAGE POUR LIRE OU ARRÊTER LE DEROULEMENT


ARTICLES LES PLUS LUS SUR LE SITE - Cliquer l'image pour lire ou arrêter le déroulement

 

dimanche 15 décembre 2013

LA DIASPORA JUIVE A-T-ELLE UN AVENIR ? Par André NAHUM



LA DIASPORA JUIVE A-T-ELLE UN AVENIR ?

Par André NAHUM
copyright © Temps et Contretemps

Ajouter une légende

Une étude récente révèle le déclin croissant de l’implication  des Juifs américains dans  les activités communautaires, les progrès galopants de l’assimilation et la chute du nombre des mariages endogames parmi eux. C’est pourquoi,  les présidents des fédérations juives d’Amérique du Nord, réunis en congrès à Jérusalem, se sont penchés sérieusement sur ce problème qui selon l’un d’eux, risque de faire disparaitre à  terme les communautés juives américaines. Comment expliquer cette inquiétante évolution de la plus grande communauté juive du monde après Israël ?

Cliquer pour écouter la chronique et voir la vidéo du congrès




video


Situation nouvelle


            Les Juifs se sont trouvés dans une situation nouvelle en Amérique depuis  les années 60, affirme l’un des congressistes, quand les barrières  entre les communautés juives et non-juives  sont tombées et que  l’on est resté juif  par choix autant que par la naissance. Paradoxalement, d’un autre coté constate un autre participant,  il  y a davantage d’élèves dans les écoles juives,  plus d’enfants dans les camps de vacances juifs, plus de monde dans des expériences israéliennes.

Il y aurait donc  à la fois  une augmentation de l’érosion et augmentation du renouveau, mais dans l’ensemble  les choses ne vont pas bien. Les participants à ce colloque se livrent à une sévère critique des actions des fédérations. Nous sommes dans un nouvel environnement, nous devons nous y adapter, nous aurons certainement  des déceptions et nous devons apprendre à faire avec. C’est un travail de longue haleine, dit en substance  l’un des congressistes.
Défilé des communautés juives à New-York

Pour un autre, plus pragmatique, notre époque est aussi celle d’incroyables  opportunités et si l’on trouve la bonne  méthode, les jeunes Juifs peuvent être amenés à augmenter leur engagement juif, mais nos organisations n’ont pas su saisir cette chance. Ce qui a été dit pour l’Amérique s’applique également  au judaïsme français qui aurait les mêmes raisons de faire acte de contrition et réviser ses méthodes, ou son absence de méthode, pour maintenir nos jeunes dans la communauté.



Assimilation et désintérêt



Cependant, nous assistons nous aussi dans notre pays à deux phénomènes contraires de très inégale importance. D’une part, du fait des mêmes changements de société que l’on a constatés aux États-Unis, l’assimilation et le désintérêt pour la chose juive progressent à pas de géants sur une grande échelle ; de l’autre côté mais avec des chiffres très inférieurs, on constate comme là-bas un accroissement du nombre d’élèves dans les écoles juives,  dans les colonies de vacances juives, les voyages juifs,  etc….
Lycée juif à Paris

Mais il ne faut pas que l’on se laisse induire en erreur par cette progression de la pratique religieuse ou de l’intérêt pour Israël chez un nombre croissant, certes mais minoritaire, chez les Juifs français ou européens. Il ne faut pas que cet arbre nous cache la forêt.

Si comme le dit le congressiste américain, aujourd’hui on est juif  pas seulement par la naissance, mais aussi par choix, il faut faire en sorte  que le judaïsme soit attractif et donne envie de s’y maintenir et de le transmettre. Des efforts ont probablement été faits dans ce sens, mais ils sont manifestement insuffisants.

Il y a l’apparence et il y a la réalité ; et la réalité c’est que nous fondons comme neige au soleil et que par laxisme ou par paresse, nous ne voulons pas le savoir. Il appartient à nos dirigeants de prendre ce problème à bras le corps en s’inspirant de ce que feront les Américains ou en collaborant avec eux.



Opportunité



Oui, en France comme aux États-Unis la société a changé et c’est peut-être une opportunité pour changer nous aussi et être davantage préoccupés de l’avenir de notre communauté. Il y a urgence !

Dans quelques jours, nous allons voter pour nommer nos dirigeants consistoriaux. Je ne connais pas les candidats en présence et il ne m’appartient pas de conseiller de voter pour telle ou telle liste, mais fasse le ciel que ceux qui seront élus, au lieu de se pavaner et chercher les honneurs, prennent conscience de l’inexorable descente aux enfers de nos communautés et consacrent tous leurs efforts et leur temps à y remédier. L’Histoire leur demandera des comptes.

video

8 commentaires:

Avichai REBIBO a dit…

Quelle surprise que dans le pays du judaïsme libéral, l'assimilation soit la plus galopante. On nous avait pourtant promis le contraire.

Avis à tous ceux qui veulent nous imposer cela en Israël..

Guy SITBON a dit…

J'ai lu quelque part qu'en France, un enfant juif sur trois fréquente une école juive. Faux? Vrai? Peu? Pas mal? Aux Etats-Unis, une tout autre histoire.

Cordialement,

MAZAL גושן a dit…

Josė :le Dr Nahum a été mon médecin de famille jusqu'à sa retraite, et son remplaçant Dr Castro jusqu'à mon départ de France.

Jacques BENILLOUCHE a dit…

Aujourd’hui, la communauté juive de France compterait 108.400 jeunes en âge scolaire de 3 à 18 ans. D’après les chiffres, plus de 28.000 d’entre eux (soit 26,2%) étudieraient en écoles juives. Ceci représente une augmentation de plus de 78% par rapport à 1986-1988.

Une des conséquences de la scolarité en milieu juif serait un taux moindre de mariage mixte.

Ainsi, il existerait une corrélation entre fréquentation d’école juive et mariage endogame.

Michel LEVY a dit…

Son pronostique est en train de se réaliser : * Soit le pays où vivent les juifs devient antisioniste, alors les juifs fuient vers Israël, les USA ou ailleurs * Soit le pays n'est pas anti sémite : la majorité se mélange avec la population locale et perd ses caractères juifs, la minorité attachée à ses racine part vers Israël. C'est ce que nous constatons en France.

SC a dit…

Pour la minorité attachée à ses racines , en France où ailleurs dans le
Monde ,
venez nous rejoindre ,
Pensés y sérieusement .
SC

José SEQUEIRA MENDES a dit…

Je crois que ce sont des signes des temps . Nous vivons dans une société de plus en plus individualiste de la cupidité et de la consommation . Politiques successives menées par les gouvernements successifs ont progressivement détruit la famille , nous le savons tous , mais faisons peu contre cette plaie. nous sommes une société de consommation où nous sommes tous jetable . Les politiciens n'ont pas les idées sont déjà esclaves des finances et de financement de servir et de vivre avec son dos aux gens qui persitent naïvement à voter sur le même pas de voir que l'Etat veut remplacer toutes les religions de promouvoir le contrôle des naissances tout en favorise l'euthanasie .. pour changer un être humain dans un produit financier . L'avenir est sombre avec cette canaille de gouverner le monde . Favorise le bonheur égoïste qui ne fait pas plus pour amener les individus à une solitude si l'Etat peut mieux contrôler la vie des gens . Ainsi sont ceux qui restent fidèles à leurs principes pourraient survivre à l'avenir si d'autres perdent dans la nuit des temps par l'intermédiaire de sa propre autodestruction non sans culpabilizer de tous les maux du monde Les coupables habituels . Les temps sont durs sont à venir. »

Avi a dit…

Comme disait Alexandre Adler, les mariages mixtes sont une force et non un problème pour le judaïsme mondial.
mais personne ne l’écoute et tous les responsables juifs français n'en tiennent pas compte.
pourtant il y a un grand nombre qui pourrait être "repêcher".
il est évident que nous ne pouvons perdre des centaines de milliers de juifs sans intervenir. ce congrès tombe à pic.
Mais les conservateurs sont si nombreux qu'ils préfèrent perdre des membres plutôt que les intégrer.
j'aime les Loubavitch qui disent des enfants des mariages mixtes, " ce sont les étincelles d’Israël". Contrairement à ce que l'on pourrait penser , nos Loubavitch sont plus tolérants qu'au consistoire.
il y a vraiment une réflexion à avoir. une des solutions est de jouer en équipe, et non chaque communauté dans son coin.