Je n’ai jamais été un militant. Persuadé que tôt ou tard je pouvais être sommé de penser et d’agir contre ma raison, je n’ai formellement adhéré à aucun groupement. En outre, si j’avais fait partie d’un mouvement quelconque, révolutionnaire ou nationaliste, par exemple, j’aurais été de ces militants qui continuent la lutte après la victoire.

Albert MEMMI

LE BEST-OF DES ARTICLES LES PLUS LUS DU SITE, cliquer sur l'image pour lire l'article


 

samedi 4 juillet 2020

Télévision RT-France : Annexion d'une partie de la Cisjordanie


Télévision : RT France

ANNEXION D’UNE PARTIE DE LA CISJORDANIE

Jacques BENILLOUCHE au micro de
Dora ABDEL RAZIK
            

          La date du 1er juillet 2020 avait été fixée pour l’annexion de la Cisjordanie ou au moins d’une partie importante des implantations. Mais Benjamin Netanyahou fait face à de fortes pressions américaines pour modérer son projet et éviter une décision unilatérale. De hauts personnages ont été envoyés en Israël pour rencontrer le premier ministre et le convaincre de tenir compte des contre-propositions de l’Autorité palestinienne.
Cliquer sur la suite pour voir l'émission



            L’envoyé américain Avi Berkowitz, l'adjoint de Jared Kushner, conseiller du président Trump, l’ambassadeur américain en Israël David Friedman et Brian Hook représentant spécial des États-Unis pour l’Iran ont tenté de faire miroiter à Netanyahou une rencontre avec les plus hauts personnages du Golfe et des informations de premier niveau sur l’Iran.
Au final, Netanyahou a promis de nouvelles négociations sur la souveraineté dans les prochains jours sachant que le 1er juillet n'a pas vu l'application de la souveraineté d'Israël dans certaines parties de la Cisjordanie, comme promis par le premier ministre qui a publié le communiqué suivant : «Le Premier ministre Netanyahou poursuit ses discussions avec les Américains et, dans le même temps, il a discuté de la situation  avec le chef du Conseil de sécurité nationale et l'échelon militaire ... Des discussions supplémentaires auront lieu dans les prochains jours».
L’annexion est donc remise à plus tard au bon vouloir de Donald Trump qui est en grande difficulté dans les sondages au point que certaines rumeurs en Israël pensent qu’il ne se représentera pas si l’opinion américaine n'évoluait pas. Il a donc besoin d’un bon coup de pouce, en particulier d’une réussite du projet de paix israélo-palestinien qui boosterait sa candidature.


Aucun commentaire: