ARTICLES LES PLUS LUS SUR LE SITE DEPUIS JUIN 2010 - LE BEST DU BEST OFF - CLIQUER UNE IMAGE POUR LIRE OU ARRÊTER LE DEROULEMENT


ARTICLES LES PLUS LUS SUR LE SITE - Cliquer l'image pour lire ou arrêter le déroulement

 

mercredi 12 avril 2017

Marine Le Pen et le Vel'd'hiv' par Alain PIERRET



MARINE LE PEN ET LE VEL' D'HIV'

Par Alain Pierret (*)


            Dans ce témoignage, Alain Pierret rappelle, s’il en était besoin, que la Garde Républicaine française contrôlait et dirigeait le camp de Drancy avec une certaine barbarie. Heureusement qu’il s’est trouvé un héros pour s’opposer à elle en permettant l’accès à l’eau à des milliers de prisonniers civils, femmes, vieillards et enfants.
A gauche, le capitaine Pierret (cigarette à la main) avec les officiers du bataillon Ouest 

              Tel père, telle fille.
            Le 16 juillet 1942, j’avais douze ans. Mon père commandait la compagnie des sapeurs-pompiers de Grenelle. Probablement alerté par un voisin inquiet du tumulte qui agitait son quartier, il se rendit au Vel’ d’Hiv’ avec un petit détachement. Il découvrit l’horreur et revint tard, bouleversé de ce que qu’il avait vu, entendu. Comme le montre le beau film de Rose Bosch La Rafle, il eut à faire face à un officier français de la Garde Républicaine qui voulait l’empêcher d’apporter un peu de réconfort aux milliers de Juifs qui y étaient enfermés.



Été 1987 – Henri PIERRET (88 ans)

            Notre père ne voulut plus jamais nous en parler. Venu en Israël, il demanda seulement à voir le Mémorial de la déportation des Juifs de France à Roglit. Le 18 février 2014, Bertrand Delanoë, maire de Paris, a donné son nom à l’esplanade qui précède la caserne.

            Mme Le Pen n’a pas voulu répondre aux convocations de la Justice pour des affaires liées à ses activités au Conseil de l’Europe. Moins de deux semaines nous séparent de l’élection présidentielle. Pareille indignité devrait lui interdire de tenir cette fonction. Le tribunal populaire peut trancher, les Français qui envisagent de lui donner leur bulletin doivent réfléchir.


(*) Alain Pierret (ambassadeur en Israël 1986-1991, membre de la Mission d’études sur la spoliation des Juifs sous l’Occupation 1997-2000))

Aucun commentaire: