Après l’affichage du premier article, le chargement des nombreuses images des articles suivants nécessite environ une minute d’attente.

LE BEST-OF DES ARTICLES LES PLUS LUS DU SITE

 

mercredi 14 août 2019

Intervention télé RT-France : troubles au Mont du Temple



Par Jacques BENILLOUCHE
Copyright © Temps et Contretemps



Des troubles ont eu lieu le 11 août 2019 dans un lieu qui porte deux noms selon les Musulmans ou les Juifs. Les Musulmans l’appellent Esplanade des Mosquées où s’élèvent le dôme du Rocher et la mosquée Al-Aqsa, troisième lieu saint de l’islam, après la Mecque et Médine. Pour les Juifs, c’est le mont du Temple, le lieu le plus sacré du judaïsme. Dans ce site se trouvait le temple de Jérusalem, détruit en 70 par Titus. Le seul vestige du temple de Jérusalem est le mur occidental, appelé aussi Mur des Lamentations. Cette destruction a eu lieu le 9 av dans le calendrier juif, Ticha Be Av, journée de deuil qui a été commémorée cette année le 11 août.


Partie/1

          Après la Guerre des Six-Jours en 1967, les Israéliens ont pris le contrôle de Jérusalem mais le ministre de la défense de l’époque, Moshé Dayan, avait décidé de laisser la gestion de l’esplanade au Waqf de Jérusalem, fondation religieuse islamique contrôlée par la Jordanie. 
Il existe des règles très précises : les Israéliens sont autorisés à visiter le Mont du Temple à des heures fixes, mais ne peuvent pas entrer dans la mosquée Al-Aqsa. Ils n’ont pas le droit de prier sur le mont du Temple. Tout Juif pris en train de prier est immédiatement expulsé; c’est rigoureusement interdit. Cependant, les autorités israéliennes ont autorisé exceptionnellement pour cette journée de deuil, l’accès des Juifs sur l’esplanade.

Partie/2



Mais le problème est que cette année, Ticha be-Av a coïncidé avec l’Aïd el-Kébir, la fête la plus importante de l’islam, qui marque la fin du pèlerinage à la Mecque. Des dizaines de milliers de fidèles musulmans ont voulu interdire à plus d'un millier de Juifs de visiter le Mont du Temple tandis que des meneurs s’en sont pris aux forces de police qui se sont interposées. Pour obtenir le calme, sur recommandation du gouvernement, la police a interdit aux Juifs de pénétrer sur l’esplanade. Mais quelques fidèles ont réussi à passer ce qui a poussé les nationalistes musulmans à lancer des appels à la manifestation et à attaquer la police qui n’a pas eu d’autres solutions que de lancer des grenades assourdissantes.
Il faut dire que ces problèmes interviennent en pleine période électorale israélienne où Benjamin Netanyahou joue son avenir politique et que les partis nationalistes juifs veulent en profiter pour faire pression afin d’attirer des voix d’électeurs. De son côté, le gouvernement veut éviter de brusquer un électorat qui lui est d’ordinaire acquis mais qui est en train de le bouder. D’ailleurs, très vite, des responsables de droite ont exploité la situation en condamnant le premier ministre pour sa décision d’ordonner la fermeture temporaire de l’esplanade aux Juifs, en particulier la Droite Unie sous la direction de la passionaria Ayelet Shaked qui a qualifié de «honteuse» l’attitude de Benjamin Netanyahou. La politique a pris le dessus sur la religion.          

7 commentaires:

Y.P a dit…

Tu interviens sur RT, Jacques? C'est une source intarissable de fake news et de propagande du Kremlin

Jacques BENILLOUCHE a dit…

à Y.P

C'est la troisième fois. Je sais mais j'ai posé mes conditions : uniquement intervention en direct d'au moins 5 minutes pour éviter qu'on trafique mon intervention. Ici j'ai eu 8mn. J'ai la totale liberté de mes propos. Ils ont plus d'un million de téléspectateurs, 50.000 maxi pour I24. J'estime que c'est plus efficace de faire de la Hasbara que de s'adresser à des convaincus. Si j'arrive à convaincre une dizaine de personnes, j'aurais fait un bon travail. Ce qui est important ce n'est pas le contenant mais le contenu.

Jacques BENILLOUCHE a dit…

Par ailleurs je n'ai pas vocation à faire de la propagande mais de l'explication comme nous le faisons tous les jours à feu Guysen. Le public veut comprendre et veut rester libre de son opinion. Avec David Sebban nous le faisions dans son émission Débrief pour décortiquer l'actualité. Je pense que cela doit être la vocation d'une bonne télé.

2 nids a dit…

C'est toujours un bon travail de journalisme, personnellement, je souhaite la reconstruction du Temple, à son emplacement, c'est comme un aimant, peu-t-être lié à mon judaïsme renaissant en moi depuis mon "réveil" en 2010 et mes recherches sur ma mère, enfant cachée pendant la seconde guerre mondiale, voilà, je voulais apporter "ma pierre"...Monsieur Benjamin Netanyahou navigue en eau trouble...mais que peut il faire d'autre..? vue le contexte..

Ulysse75010 a dit…

Une precision
A mon avis, Jérusalem n'est pas le lieu le plus sacré du judaïsme, mais LE SEUL et ca change tout

Georges a dit…

je souhaite que l'on m'explique en quoi JERUSALEM est un lieu saint de l'islam. il n'y avait pas de mosquee a JERUSALEM a la mort de mohamed. donc je ne sais pas en quoi consiste son reve (il peut toujours rever) bref le principal fautif de cette situation est MOSHE DAYAN. et tous les hommes politiques qui l'ont suivi ont maintenu cette situation.
on ne peut confier une partie de son territoire a un pays etranger et en plus en guerre avec ISRAEL. IL FAUT RECUPERERLE MONT DU TEMPLE ET5 CHASSER LE WWAF

Sylvia a dit…

Les Rabbins (par consensus sépharade et achkénaze)ont interdit aux Juifs l’accès au mont du Temple (ils ne remplissent pas les conditions préalables telles que pureté, etc. selon R. Ovadia Yosef z"l). Netanyahu savait cela. D’ailleurs les haridim n’y montent jamais. Ceux qui y vont sont le groupe de Feiglin et ce sont ses 14 000 voix qui intéressent Netanyahu d'autant qu'il se représentera pas aux prochaines élections.