ARTICLES LES PLUS LUS SUR LE SITE DEPUIS JUIN 2010 - LE BEST DU BEST OFF - CLIQUER UNE IMAGE POUR LIRE OU ARRÊTER LE DEROULEMENT


ARTICLES LES PLUS LUS SUR LE SITE - Cliquer l'image pour lire ou arrêter le déroulement

 

vendredi 4 décembre 2015

Paris, centre du monde par André NAHUM



PARIS, CENTRE DU MONDE

La chronique de André NAHUM


           
          Voilà donc Paris devenu pour quelques jours, le phare et le centre du monde à la faveur de la COP 21 qui rassemble pratiquement tous les chefs d’États ou de gouvernements de la planète pour lutter contre le réchauffement climatique. Du jamais vu ! Quel qu’en soit le résultat final, il faut le reconnaître, c’est du beau travail !


            Paris, cible privilégiée du terrorisme djihadiste qui y a réussi à notre détriment l’un de ses meilleurs tristes exploits en ce funeste 13 Novembre. Paris, capitale d’un pays, la France qui avec ses modestes moyens a pris résolument la tête de cette guerre impitoyable. Paris, pour le meilleur et pour le pire.
            Qu’avons-nous vu alors que la nation pleurait ses morts ? Des groupes de voyous ou d’inconscients ont semé, dimanche soir, le trouble place de la République devenue le lieu-culte de l’expression du deuil national. C’est inacceptable et la Justice doit passer par là avec toute la rigueur de la Loi.

            Il y a actuellement un sentiment d’Union nationale, peut-être jamais vu jusqu’à présent et tant que nos valeurs seront défendues par des Jean d’Ormesson, Alain Finkielkraut, Ousmane Diarra, Boualem Sansal, Malek Boutih, l’imam Chalghoumi et tant d’autres, elles ne risquent pas de disparaître.
            Alors, quand nous assistons à quatre jours du premier tour des élections régionales à un ultime planté de banderilles par le MEDEF dans la peau du Front National, sans se demander si cela était vraiment opportun et si une telle opération dans le contexte actuel ne risquait pas d’être plutôt contre-productive ? Jusqu’à présent, nos dirigeants ne se sont pas mal comportés, mais la partie ne fait que commencer.


Aucun commentaire: