ARTICLES LES PLUS LUS SUR LE SITE DEPUIS JUIN 2010 - LE BEST DU BEST OFF - CLIQUER UNE IMAGE POUR LIRE OU ARRÊTER LE DEROULEMENT


ARTICLES LES PLUS LUS SUR LE SITE - Cliquer l'image pour lire ou arrêter le déroulement

 

jeudi 17 décembre 2015

Radio Kol-Israël : La disparition de Yossi SARID



RADIO KOL-ISRAËL

LA DISPARITION DE YOSSI SARID


Jacques BENILLOUCHE
Au micro de
Annie Gabbaï

            
          Israël a perdu l’un des leaders du camp de la paix. Il est mort d’un arrêt cardiaque à 75 ans. On savait qu’il souffrait du cœur depuis longtemps. C’est une figure emblématique de la gauche qui s’en est allée. Il était intransigeant dans ses convictions. Diplômé de sciences politiques de la New School de New York il avait milité au parti travailliste qu’il avait représenté à la Knesset depuis 1973 en tant que membre de la commission de la défense et des affaires étrangères.  Il fut ministre de l’environnement du gouvernement Rabin en 1992 et ministre de l’éducation dans le gouvernement Barak de 1999. 
Cliquer sur la suite pour écouter l'émission




            Il refusait les compromissions avec la droite et c’est pourquoi il a préféré quitter le parti travailliste qui s’était compromis avec le Likoud. Il décida ainsi de prendre la tête du Meretz en 1996. Il estimait que Meretz représentait réellement la vraie gauche et non pas l’extrême-gauche ; les travaillistes étant devenus selon lui le centre gauche. En quittant les travaillistes il a sacrifié sa carrière politique car il aurait été certainement un bon premier ministre mais c’était un rêveur et comme il le disait lui-même : «Je suis un rêveur sioniste. Je pense que nous devons ressusciter le rêve sioniste d'une société plus juste. Mais si l'occupation se poursuit, cela pourrait être la fin du rêve. Et quand le rêve s'évapore, personne ne peut dire ce qui vient après». Il avait gardé l’esprit pionnier puisqu’il avait décidé de s’installer à la frontière libanaise au mochav Margaliot pour être plus proche de la nature. Bien que laïc, il n’était pas sectaire, il avait aidé à la création d'une Yeshiva à Kyriat Shmona, près de son mochav et affirmait que l'étude de la torah était importante.



Il faut corriger un lapsus en fin d'émission au sujet du sondage : il faut noter qu'il s'agit de 60% pour la droite et non pour la gauche.

Aucun commentaire: