ARTICLES LES PLUS LUS SUR LE SITE DEPUIS JUIN 2010 - LE BEST DU BEST OFF - CLIQUER UNE IMAGE POUR LIRE OU ARRÊTER LE DEROULEMENT


ARTICLES LES PLUS LUS SUR LE SITE - Cliquer l'image pour lire ou arrêter le déroulement

 

vendredi 13 novembre 2015

SLATE : Israël paie ses lacunes de communication


SLATE - Étiquetage des produits :
Israël paie ses lacunes de communication

Par Jacques BENILLOUCHE

La dernière décision de la Commission démontre qu’Israël doit radicalement changer sa position vis-à-vis de l’Europe.

Dans un champ près de l'implantation de Mevo Horon

La Commission européenne a demandé, mercredi 11 novembre, aux 28 États membres de procéder à l’étiquetage des produits originaires des implantations israéliennes de Cisjordanie. Cette décision, à laquelle Israël s’est toujours opposé, a été adoptée lors d’une réunion du collège des commissaires européens à Bruxelles. Pour l’instant, les produits des implantations sont étiquetés comme fabriqués en Israël; il faudra dorénavant mentionner la provenance précise sur les étiquettes.




Cette mesure symbolique pendait au nez d’Israël depuis longtemps. L’Europe, qui avait pour principe de ne condamner que l’intransigeance israélienne, avait plusieurs fois menacé de prendre des mesures coercitives contre les constructions dans les implantations. C’était la seule arme dont elle disposait. Il ne s’agit pas d’un boycott à proprement dit, puisque les produits continueront d'entrer sur le continent: seuls les ménages européens décideront ou non du sort qui sera réservé aux produits des implantations. Les Européens, les Français en particulier, sont beaucoup moins politisés, à l’exception d’une poignée de militants irréductibles qui ne pèseront pas lourd face au choix des acheteurs. Le prix et la qualité des produits primeront sur l’origine.

Lire la suite de l'article sur le site de Slate.fr :

Aucun commentaire: