ARTICLES LES PLUS LUS SUR LE SITE DEPUIS JUIN 2010 - LE BEST DU BEST OFF - CLIQUER UNE IMAGE POUR LIRE OU ARRÊTER LE DEROULEMENT


ARTICLES LES PLUS LUS SUR LE SITE - Cliquer l'image pour lire ou arrêter le déroulement

 

mardi 24 septembre 2013

SLATE : ISRAËL N'A TOUJOURS PAS TIRÉ LES LEÇONS DE LA GUERRE DU KIPPOUR ET DES ACCORDS D'OSLO



SLATE : ISRAËL N'A TOUJOURS PAS TIRÉ LES LEÇONS DE LA GUERRE DU KIPPOUR ET DES ACCORDS D'OSLO

Par Jacques BENILLOUCHE
          
          Dans l'inconscient israélien, ces deux faits sont considérés comme des demi-échecs et sont donc ignorés.

Traversée du Canal de Suez par les Egyptiens


Israël commémore cette année deux faits historiques qui ont marqué la mémoire collective israélienne de manière mitigée. Alors que la Campagne de Suez de 1956 et la Guerre de Six-Jours de 1967 ont été sacralisées dans toutes les villes israéliennes, Kippour et Oslo sont entrés dans l’inconscient honteux pour être ignorés parce qu’ils sont considérés comme deux demi-échecs militaire et diplomatique. Mais ces deux faits historiques restent totalement imbriqués.




Une guerre coûteuse


La guerre du Kippour du 6 au 24 octobre 1973, qui a surpris le gouvernement israélien hésitant de l’époque, a été la conséquence d’une grande assurance des dirigeants politiques et militaires qui pensaient qu’après la guerre de 1967, l’Égypte avait besoin de dizaines d’années pour se remettre de sa défaite. Malgré cela, les Égyptiens et les Syriens attaquèrent par surprise simultanément dans la péninsule du Sinaï et sur le plateau du Golan, au moment où les effectifs étaient réduits pour cause de fête religieuse suprême. C’est cette même assurance qui règne actuellement au sein de la classe politique israélienne.

Lire la suite en cliquant sur le lien :

Aucun commentaire: