ARTICLES LES PLUS LUS SUR LE SITE DEPUIS JUIN 2010 - LE BEST DU BEST OFF - CLIQUER UNE IMAGE POUR LIRE OU ARRÊTER LE DEROULEMENT


ARTICLES LES PLUS LUS SUR LE SITE - Cliquer l'image pour lire ou arrêter le déroulement

 

mercredi 15 août 2012

INTERVIEW VIDEO EXCLUSIVE DE L’AMBASSADEUR CHRISTOPHE BIGOT


INTERVIEW VIDEO EXCLUSIVE DE L’AMBASSADEUR CHRISTOPHE BIGOT

UNE PETITE AFFAIRE TROP MÉDIATISÉE

Par Jacques BENILLOUCHE
copyright © Temps et Contretemps
       
L'ambassadeur Christophe BIGOT

 
       Les fuites dans certains  médias concernant la réunion de sécurité du 30 avril 2012, qui s’est tenue à l’Ambassade de France à Tel-Aviv, ont suscité une émotion au sein de la communauté francophone alors qu’il s’agissait d’un exercice régulier entrant dans le cadre normal des attributions d’une ambassade ou d’un consulat, partout dans le monde.



Une réunion interne


      La discrétion qui a entouré cette réunion a pu être mal interprétée. Certains ont voulu y voir une volonté d’ingérence de la France à la veille d’échéances dramatiques, liées aux problèmes iranien, syrien et égyptien.

      En réalité, cette réunion faisait partie d’exercices imposés par la France, tenus régulièrement dans toutes les ambassades du monde, afin de préparer le personnel diplomatique et consulaire à des situations de crises (crises naturelles, humanitaires ou guerres) mettant en difficulté les citoyens français à l’étranger.

        Il avait été demandé à tous les participants à cette réunion (et notamment les correspondants de sécurité, relais de l’ambassade auprès de la communauté en cas de crise) de respecter la confidentialité des discussions, précisément pour ne pas susciter inutilement l’inquiétude de la communauté franco-israélienne. 

Procédure normale, sans lien avec le contexte iranien 

En cas de crise ou de difficulté, tout citoyen français à l’étranger pour raisons professionnelles ou touristiques, peut demander l’aide de la France (aide financière temporaire, assistance juridique ou consulaire, rapatriement…). La France a le devoir de se préparer à pouvoir répondre aux demandes éventuelles de citoyens dans le besoin qui s’adresseraient à elle. 

    En Israël, comme dans de nombreux autres pays, ces français peuvent être des doubles nationaux et cette offre d’assistance se fait donc en totale coopération avec les autorités du pays concerné. 

    Nous nous sommes entretenus en exclusivité avec l’ambassadeur de France en Israël, Christophe Bigot, qui a bien voulu revenir sur cette réunion, qu’il juge conforme à ses responsabilités vis-à-vis des français et dénuée de toute arrière-pensée politique. 

Interview partie/1

video
 Cliquer sur le triangle noir pour voir la vidéo

Interview partie/2

Ecouter à la fin une information importante subliminale 

video
 


      
         

1 commentaire:

Nancy Benoit Destres a dit…

que de subtilités dans ce discours..est-ce que le fait qu'il y ait une ambassade n'est pas déjà un positionnement politique ?