Après l’affichage du premier article, le chargement des nombreuses images des articles suivants nécessite environ une minute d’attente.

LE BEST-OF DES ARTICLES LES PLUS LUS DU SITE

 

lundi 7 janvier 2019

Des adolescents juifs accusés de meurtre



DES ADOLESCENTS JUIFS ACCUSÉS DE MEURTRE

Par Jacques BENILLOUCHE
Copyright ©  Temps et Contretemps
            
Aicha Al-Rawbi

          C’est un drame épouvantable que la justice israélienne doit juger. Un crime de haine perpétré par des jeunes nationalistes juifs, usant de la même méthode que les terroristes palestiniens. Viser avec des pierres une voiture civile, conduite par une Arabe innocente fait partie de la loi du talion. Quels que soient les meurtres perpétrés contre des civils juifs, il est inacceptable, dans un pays de droit, de se faire justice soi-même, comme du temps du western. Cela conduit à l’anarchie et au désordre.


          
Enterrement de Aicha Al-Rawbi

            Aicha Al-Rawbi, 47 ans, a été tuée près du carrefour Tapouah en Cisjordanie. Un grand rocher a été lancé sur sa voiture la touchant mortellement à la tête. Mis à part qu’il s’agit d’un meurtre gratuit, il ne fait certainement pas avancer les intérêts des habitants des implantations ni ceux d’Israël en général. Des  adolescents de moins de 18 ans sont accusés de ce meurtre mais ils nient leur participation. Mais nous ne pouvons que plaindre leurs parents qui subissent un choc terrible parce qu’ils n’ont certainement pas éduqué leurs enfants dans la violence.
          Ceux qui les auraient amenés à cet acte ultime sont les vrais responsables parce qu’ils leur ont inculqué la haine de l’Arabe, au sein de leur yéshiva (école talmudique) du nom de fruit de la terre, Pri Haaretz, dans l’implantation Rehelim en Cisjordanie. Leurs parents les ont envoyés étudier le Talmud mais on leur a enseigné à servir la mort. Alors comme si tous les moyens de défense sont bons, on diffame le Shin Bet (sécurité intérieure) et on délégitime son activité sous prétexte qu’il combat le terrorisme juif qui doit rester impuni. La police a raison de combattre l’activisme des militants nationalistes d’extrême-droite parce qu’elle est chargée d'appliquer la loi.

Tous les gouvernements de l'État juif, quelle que soit leur tendance, ont toujours traité les habitants des implantations avec beaucoup d'égard, soit par opportunisme politique pour les maîtriser et les neutraliser, soit par obligation pour faire perdurer une coalition gouvernementale fragile. Par ailleurs, ils avaient besoin du soutien des Orthodoxes américains qui financent et télécommandent à distance les habitants des implantations. Quand le gouvernement a ordonné à l'armée d'expulser des jeunes trublions des implantations sauvages, les rebelles n'ont rien trouvé de mieux que de déraciner ou de brûler des oliveraies arabes.
Ces jeunes sont «presque» innocents car ils ont suivi les appels au meurtre de leurs leaders, souvent des rabbins inconscients qui croient être protégés par le Ciel. Ces assassins religieux, intoxiqués de messianisme frelaté et se prétendant l'instrument de Dieu, ont appris à porter la mort en croyant venger les dizaines de victimes juives. Leurs maîtres ont oublié que leur devoir de leader est d'éduquer tous les enfants d'Israël sur la base de valeurs communes qui constituent le fondement de notre existence en tant que société.
Levengrod et Hajbi

Il est vrai que ce meurtre avait été perpétré au lendemain de la mort d’une jeune mère de famille de 28 ans Kim Levengrod, et d’un père de 35 ans Ziv Hajbi, abattus de sang-froid comme des chiens sur leur lieu de travail. Mais nul n’a le droit de se faire justice lui-même. D’ailleurs la police a neutralisé leur assassin. On ne peut répondre à un crime de haine par un autre crime de haine. Le cycle meurtres-représailles risque de prendre des proportions ingérables. Les jeunes israéliens doivent s’élever au-dessus de la barbarie des terroristes palestiniens.
 Autant on peut comprendre la douleur des parents des victimes, autant on ne peut accepter l’action d’extrémistes, même juifs, qui dénaturent l’esprit démocratique de l’État d’Israël en voulant se transformer en vengeurs masqués. En tuant des innocents, cela ne découragera pas les attentats, au contraire, car ceux qui les perpètrent, juifs ou arabes, sont fanatisés après avoir subi un lavage de cerveau depuis leur petite enfance. Le but des terroristes est d’empêcher que le calme ne revienne entre les communautés. Leur terreau c’est le sang et les larmes.
Personne ne peut accuser la police et l’armée d’être laxistes puisque les assassins des Juifs ont toujours été arrêtés, avec plus ou moins de délai, et condamnés à de lourdes peines quand ils ne sont pas abattus sur place s'ils sont armés.
Jeunes activistes aux prises avec la police

L’ancien chef d’État-major, Benny Gantz, avait condamné les actes de haine : «Bien que les temps aient changé depuis l’assassinat d’Itzhak Rabin, il y a encore des éléments, dans la société israélienne, qui veulent faire justice eux-mêmes et changer la situation en incitant à la violence et en attentant à des civils innocents. Nous devons couper ces mauvaises herbes avant qu’elles ne poussent plus mal».
Aïcha, mère de sept enfants, était bien intégrée et n’avait pas un cursus de terroriste. Elle venait de terminer ses études universitaires avec ses filles, dont l’une est dentiste. Elle avait opté pour la voie de l’émancipation culturelle et non pas pour l’action criminelle. Elle est morte bêtement, par une volonté de vengeance stérile alors qu’elle était innocente comme les deux victimes israéliennes d’ailleurs. Le drame est tel que les innocents paient toujours les dérives de haine des activistes.
Les terroristes arabes sont des lâches qui s’en prennent à des innocents désarmés. Nos jeunes ne doivent pas singer ces sous-hommes décervelés et barbares et ne doivent pas s’engager dans cette voie inhumaine.

4 commentaires:

V. Jabeau a dit…

La loi de l’Etat doit s’appliquer, les assassins punis, les incitateurs poursuivis. Les Juifs révèrent un livre de droit, le judaïsme instaure la primauté du droit sur la loi de la jungle. A commencer par l’interdiction de sacrifices humains et par l’instauration de peines proportionnées qui s’appliquent aux coupables seulement. Ces personnes s’éloignent du judaïsme et méritent des peines importantes. Elles s’éloignent de la vie en société dans leur pays et méritent des peines importantes.

Elisheva YORTNER a dit…

Vous pensez que les parents de ces jeuns ne savent pas l orientation ideologique de ces "yeshivots"? Le "Rav" Guinsbourg est clair, net et ses paroles sont diffusées librement. Ce n est un secret pour personne que ces "jeuns" sont soutenus ideologiquement par les "maitres" du sionisme messianique comme le "rav" Druckman

Emmanuel DOUBCHAK a dit…

C'est vrai que tuer des civils n'est du terrorisme que quand c'est contre les nôtres. Si la droite échoue autant à régler les problèmes, c'est tout simplement que les solutions sont ailleurs et que la violence est une impasse.

Michel LEVY a dit…

Ces jeunes sont des criminels et rien d'autre. Ce sont des ados irresponsables, qui comettent l'effroyables en tuant des innocents, poussés par des religieux fanatiques qui salissent le judaïsme, et ne valent pas mieux que les islamistes. Pire des dirigeants politiques de droite encouragent le crime.
Vous trouvez que ces individus font honneur à la torah et à Israël ?