ARTICLES LES PLUS LUS SUR LE SITE DEPUIS JUIN 2010 - LE BEST DU BEST OFF - CLIQUER UNE IMAGE POUR LIRE OU ARRÊTER LE DEROULEMENT


ARTICLES LES PLUS LUS SUR LE SITE - Cliquer l'image pour lire ou arrêter le déroulement

 

samedi 27 août 2011

LE Q.I DES JUIFS ASHKENAZES



LE Q.I DES JUIFS ASHKENAZES


           Je ne voulais pas résister à l'appel de mon ami Michel qui cherche depuis longtemps à nous énerver, nous les sépharades, parce que nous critiquons son gefiltefisch et son foie haché, mais qui en fait, semble souffrir d'un malheureux complexe. Il affirme que les juifs ashkénazes auraient un Q.I 20% plus élevé que la moyenne de la population mondiale.


          Est-il possible que votre ascendance, appartenance religieuse ou nationalité détermine votre intellect? En tout cas, l’étude réalisée par la très sérieuse Université de Cambridge risque de faire jaser autant les juifs ashkénazes que ceux qui les haïssent. Appelée «De la chance au choix: génétique et Justice,” on y apprend par exemple que “les Juifs ashkénazes ont un Q.I médian de 117. ” C’est 10 points de plus que le Q.I moyen des “personnes du nord de l’Asie” (classés seconds) et 20% de plus que la moyenne de la population mondiale.

Image IPB 

       
Avant d’aller plus loin, notons que d’autres études montrent que les juifs ashkénazes ont des Q.I un peu moins élevés que 117, mais restent toujours devant tous les autres groupes de population. Une observation intéressante que l’étude souligne: les scores pour le test visuo-spatial sont particulièrement faibles, et les scores ipso-facto en mathématiques et en langue sont étonnants.

Et ce n’est pas pour vanter ces juifs venus d’Europe de l’est, mais selon USA Today, «les Juifs ashkénazes représentent 2,2% de la population américaine, mais 30% du corps professoral des collèges d’élite, 21% des étudiants de l’Ivy League, 25% des lauréats du Prix Turing, 23 % des Américains les plus riches, et 38% des réalisateurs oscarisés ».

Selon l’Institut pour l’éthique et les technologies émergentes, « Depuis 1950, 29% des bourses d’Oslo sont allés à des Ashkénazes, même s’ils ne représentent que 0,25% de l’humanité. Les réalisations ashkénazes dans ce domaine sont 117 fois supérieures à leur population. » 

Une étude qui devrait raviver les jalousies antisémites mais qui explique parfaitement une chose : ce n’est pas pour rien si en 6 décennies, l’Etat d’Israël est devenu une si grande puissance intellectuelle et économique.

Heureusement que Michel a trouvé enfin un article pour remonter la côte des ashkénazes mais je tiens à rester neutre dans ce débat (biaisé ?) pour éviter les insultes car.... mes petits-enfants le sont à moitié.  
   

Aucun commentaire: