ARTICLES LES PLUS LUS SUR LE SITE DEPUIS JUIN 2010 - LE BEST DU BEST OFF - CLIQUER UNE IMAGE POUR LIRE OU ARRÊTER LE DEROULEMENT


ARTICLES LES PLUS LUS SUR LE SITE - Cliquer l'image pour lire ou arrêter le déroulement

 

jeudi 20 octobre 2016

Slate : Pour les Français la fin du mirage israélien



SLATE : POUR LES FRANÇAIS LA FIN DU MIRAGE ISRAÉLIEN

Par Jacques BENILLOUCHE


         Israël se contente d'attiser la peur de l'antisémitisme pour inciter les Juifs français à faire leur aliyah. Cela ne suffit plus.



          Les Juifs français ont été moins nombreux à émigrer vers Israël durant l’année 2016. De 7.800 en 2015, le nombre des candidats au départ atteindra à peine 4.000 pour revenir à la norme des années précédentes. Jusqu’en 2012, la moyenne atteignait 1.900 départs par an pour s’emballer à 3.263 en 2013, 7.231 en 2014 et 7.800 en 2015. Mais, dans ces chiffres bruts, il faut tenir compte des retours vers la France d’environ 15% de ceux qui ont tenté l’aventure israélienne.


La fin du paradis fiscal


          De nombreuses raisons justifient cette chute libre. Les années 2014 et 2015 ont vu l’application de la loi sur les comptes bancaires imposée par l’OCDE. Les banques israéliennes étaient tenues d’informer le fisc français sur les comptes détenus par les nationaux français.

Pour lire la suite cliquer sur le lien :



7 commentaires:

Carole COMMEINHES a dit…



Restez en France mes amis on vous aime :)

Ezra BANOUN a dit…

Chers Messieurs
Vous ne comprenez absolument rien a propos de la Alya en general et celle de France en particulier!
La 'alya est un phenomene a long terme, et en particulier celle de France , est en tendance permanente de croisdsance ,avec en route des hauts et des bas en fonction des problemes d'integration que rencontrent les olim.
DEpuis la creation d'Israel la 'alya a permis que la population juive a ateint pres de la moitie du peuple juif de FRance et l'extrapolation des tendances ameneraient ce pourcentage a 75% dans dix ans.
S'il y a un mirage c'est bien celui de l'ideologie du political correct et de la citoyennete du monde associee a une haine profonde et systematique de tous ceux qui ne se laissent pas prendre a ce miroir aux alouetes .

Marianne ARNAUD a dit…

Je ne suis pas sûre d'avoir bien compris ce que veut dire monsieur BANOUN !

Cependant je ne puis que constater que les Juifs français font partie intégrante du peuple français. Il est donc tout à fait étonnant que le gouvernement israélien semble ne pas avoir mesuré à sa vraie dimension l'attachement des Juifs français à leur Nation.

Quant au vote FN des Juifs, n'est-ce pas déjà Slate qui titrait il y a peu : "Le verrou du vote FN a cédé chez les électeurs Juifs" ?

Et le magazine Le Point n'annonçait-il pas - horresco referens - la création imminente par le FN d'un collectif spécialement destiné à l'électorat juif ?

Avraham NATAF a dit…

Dans une émigration, celui qui au départ n'a pas grand chose a plus de chance de réussir par rapport à celui qui est comblé. Dans les pays occidentaux la présence juive diminue avant de s'effacer.

Avraham NATAF a dit…

Dans une émigration, celui qui au depart n'a pas grand chose a plus de chance de réussir par rapport à celui qui est comblé. Dans les pays occidentaux la présence juive diminue avant de s'effacer.

Véronique ALLOUCHE a dit…

Marine le Pen annonce ces jours-ci que si elle accédait à la présidence en 2017, elle supprimerait les signes religieux ostentatoires dans l'espace public y compris la kipa, ajoutant que cette mesure sera demandée comme " un sacrifice que ses compatriotes juifs peuvent comprendre".
Non, les juifs ne comprennent pas ce mauvais amalgame, madame Le Pen!
Un mélange des genres en bonne et due forme....
Quant à l'antisionisme, comme l'exprimait Jankelevitch, «l’antisionisme est l’antisémitisme justifié, mis enfin à la portée de tous, il est la permission d'être démocratiquement antisémite».
C'est l'extrême gauche actuelle ainsi que celle d'une partie de la pensée musulmane.
Dans ce contexte, l'inquiétude des juifs de France est compréhensible et si Israël n'est pas l'eldorado, la France ne l'est plus non plus.
Bien cordialement
Véronique Allouche

Gerard Hania a dit…

Bravo véronique!