Je n’ai jamais été un militant. Persuadé que tôt ou tard je pouvais être sommé de penser et d’agir contre ma raison, je n’ai formellement adhéré à aucun groupement. En outre, si j’avais fait partie d’un mouvement quelconque, révolutionnaire ou nationaliste, par exemple, j’aurais été de ces militants qui continuent la lutte après la victoire.

Albert MEMMI

LE BEST-OF DES ARTICLES LES PLUS LUS DU SITE, cliquer sur l'image pour lire l'article


 

mercredi 23 janvier 2013

SLATE - LÉGISLATIVES ISRAÉLIENNES : UNE SURPRISE QUI NE RÈGLE RIEN



SLATE - LÉGISLATIVES ISRAÉLIENNES : UNE SURPRISE QUI NE RÈGLE RIEN

Par Jacques BENILLOUCHE

Le virage à droite de l'électorat n'a pas eu lieu, avec une percée des centristes et de légers gains pour les travaillistes. Une période d'incertitude sur la future coalition s'ouvre désormais, et pourrait déboucher sur... la même politique.



A en croire les sondages, la droite et l’extrême droite israéliennes devaient à elles seules frôler la majorité absolue lors des législatives du 22 janvier face à une gauche et des centristes laminés; ce ne fut pas le cas. Il faudra faire le procès des sondeurs qui ont manipulé l’opinion en agitant l’épouvantail d’un glissement du pays à l’extrême droite.

En attendant, essayons d’expliquer l’étonnement de nombreux observateurs pour des résultats qui confirment pourtant que l'opinion publique est partagée de manière égale entre deux blocs antagonistes, la droite et l’extrême droite d'un côté, les travaillistes et le centre de l'autre.

Lire la suite en cliquant sur le lien :

 

Aucun commentaire: