ARTICLES LES PLUS LUS SUR LE SITE DEPUIS JUIN 2010 - LE BEST DU BEST OFF - CLIQUER UNE IMAGE POUR LIRE OU ARRÊTER LE DEROULEMENT


ARTICLES LES PLUS LUS SUR LE SITE - Cliquer l'image pour lire ou arrêter le déroulement

 

lundi 25 avril 2016

Victimisation, mensonges et négationnisme par Jean CORCOS



VICTIMISATION, MENSONGES ET NÉGATIONNISME

Par Jean CORCOS

            

          D'abord quelques mots à propos de l'illustration elle-même : elle circule en boucle sur des pages personnelles ou de groupes sur Facebook antisionistes, représentant une femme la tête couverte d'un hijab et en pleurs. Elle colle à merveille au discours développé dans le texte déroulé sous la photo, et sur lequel je vais revenir point par point.  



          Par association d'idée immédiate, l'affect d'un lecteur «neutre» reçoit en effet le message «Occidentaux tueurs - Musulmans victimes innocentes». Et la conclusion du texte «Mais ce sont les Musulmans les terroristes, c'est ça ?» est ressentie comme une injustice insupportable, à la fois vu ce que l'on a lu juste avant, et en écho à la figure victimaire de la photo. Bref, de la manipulation bien dans la veine d'émetteurs spécialisés, comme le CCIF ou Baraka City.
            J'ai fait une recherche Google images, à propos de cette photo montage, qui ne me permet pas à ce stade de dire qui l'a diffusé en premier. La photo, sans le texte, apparaît de façon récurrente dans des articles de presse évoquant les guerres de Gaza, et on en a même la référence précise dans un article du Daily Mail [1]. Elle représente la sœur en larmes d'un enfant palestinien de dix ans, tué lors d'un bombardement israélien. Le choix de l'image n'est donc pas innocent, car LA souffrance obsédante au cœur du discours antisioniste radical et/ou islamiste est toujours celle des Palestiniens. Je n'ai pas retrouvé cette image associée au texte en Français, par contre on retrouve le discours délirant dont il sera question ici dans plusieurs  Tweets, mais en turc.
Hiroshima

            Les deux premières affirmations ne méritent pas de commentaires : oui, les Musulmans n'ont déclenché ni la Première, ni la Seconde Guerre Mondiale. A partir de la troisième affirmation, on voit pointer en plus l'idéologie «révisionniste» de ce type de propagande. Le seul événement notable du dernier conflit mondial est imputable aux Américains, qui ont largué deux bombes atomiques sur Hiroshima et Nagasaki. Pas un mot sur les millions de victimes civiles de l'Occupation nazie, en URSS ou ailleurs  mais surtout pas un mot sur la Shoah, dont la simple évocation hérisse le poil des islamistes et de leurs supporters. En y réfléchissant un peu plus, aucun des vrais génocides enregistrés en tant que tels au siècle dernier n'est mentionné : ni la Shoah ; ni le génocide arménien (nié en Turquie, et par ailleurs bien gênant pour un public musulman) ; ni le génocide du Cambodge, ni celui du Rwanda, où les Blancs chrétiens (et supposés islamophobes) n'étaient pas des acteurs directs.

            Mais poursuivons le texte : on arrive immédiatement aux crimes de la colonisation. Oui, il y a eu des massacres d'indigènes, et les Etats d'Amérique - du Nord comme du Sud - ou l'Australie ont été bâtis à leur dépends ; mais d'où sortent ces chiffres fantaisistes ? Il est mathématiquement impossible que 150 millions d'Amérindiens aient été tués, car d'abord leur nombre total en 1492 ne devait pas excéder 50 millions selon les sources. Leur effondrement démographique - en moyenne de 90 % - n'est pas dû à un génocide ; les historiens sérieux s'accordent sur le fait que ce sont les épidémies, dues à des virus et maladies contre lesquels ces populations n'étaient pas immunisées, qui expliquent leur mortalité effroyable avant et au début de la colonisation [2].  Bien entendu, les guerres de conquête des Européens, les exodes et famines consécutives ont eu leur effet, mais il ne s'agissait pas de tueries de masse et systématiques.
            Idem en ce qui concerne les Aborigènes d'Australie, dont on ne connait pas avec précision la population totale au moment de l'arrivée des Britanniques, mais qui ne devait certainement pas dépasser un million d'âmes ce qui rend totalement loufoque le chiffre de  20 millions de tués.
            Faux génocides, donc, mais à nouveau silence radio sur d'autres conquêtes passées ; quid des invasions arabes, en Afrique du Nord et au Moyen-Orient ? Aucun impact démographique, aucune victime lors des guerres, sièges, famines etc. ? La patte islamiste est évidente dans ce discours, où seuls les méchants occidentaux sont capables d'horreurs. La mauvaise foi devient hurlante à propos de l'esclavage : «ce ne sont pas les Musulmans qui ont esclavagisé  130 millions d'Africains», là encore un chiffre totalement fantaisiste. 
Traites négrières

          Rappelons les chiffres d'Olivier Pétré Grenouilleau, repris là-encore d'un article de Wikipédia : un total de 42 millions pour les trois traites négrières ; la traite orientale [3] à destination du monde arabo-musulman, 17 millions de personnes ; la traite intra-africaine, 14 millions de personnes, dont une partie revendue à des Européens ou des Arabes ; la traite occidentale (ou atlantique) [4], 11 millions de personnes. Discours abject aussi, car il efface des millions de victimes, passées, récentes ou présentes, l'esclavage ayant sévi il y a peu dans des Etats africains musulmans comme le Soudan ou la Mauritanie.
            Finissons par les conflits contemporains, en remarquant d'abord une étrange minimisation ; les victimes bosniaques - donc majoritairement musulmanes - des guerres en ex-Yougoslavie sont estimées seulement à quelques milliers, pourquoi  donc ? Parce que les Occidentaux les ont plutôt défendus et ne peuvent être accusés de leur sort. C'est la seule explication que j'ai trouvée. En ce qui concerne la Guerre du Vietnam, deux millions de victimes sont estimées pour le conflit dans lequel furent engagés les États-Unis dans les années 60-70 [5], dont une majorité de civils ; guerre inutile qui a longtemps hanté la mémoire américaine en ayant fait trop de victimes innocentes, mais enfin deux millions ne font pas cinq et c'est un autre mensonge.
Thierry Meyssan

            Sujet brûlant maintenant : combien de victimes dans les «guerres contre le terrorisme» menées par les États-Unis et leurs alliés ? On est là au cœur de la propagande anti-occidentale - propagande, soulignons-le, qui dépasse la rhétorique islamiste et qui empoisonne une grande majorité des publics dans le monde arabe. Le site complotiste de Thierry Meyssan Voltaire.net [6] intitulé  4 millions de morts en Afghanistan, au Pakistan et en Irak depuis 1990, article dont il serait trop long de faire une analyse critique, pays par pays. Notons simplement les éléments suivants : la guerre contre le terrorisme n'a été menée qu'après le 11 septembre 2001, et pas avant.

            Les interventions militaires contre l'Irak en 1991, et en Afghanistan à partir de 2001, ont été portées par des décisions du Conseil de Sécurité des Nations Unies ; les victimes civiles dues à l'embargo de l'ONU contre l'Irak, sont aussi la conséquence de l'accaparement des livraisons humanitaires par le régime de Saddam Hussein, et n'étaient donc pas des morts intentionnels ; surtout, qui est responsable des victimes militaires et civiles en Irak, en Afghanistan ou ailleurs ? En quoi les Occidentaux sont-ils coupables des attentats meurtriers entre Sunnites et Chiites en Irak, ou des massacres du Daesh en Syrie ? Faut-il considérer les groupes djihadistes qui affrontent les forces régulières en Afghanistan comme des innocentes victimes ? Comment comptabiliser ceux qu'ils tuent ? Comment compter les minorités massacrées par les Talibans dans ce pays ou au Pakistan ?

            L'auteur de l'article présente une addition globale, à payer par les Américains coupables perpétuels pour ce site où on a décidé une fois pour toute qui seraient les «gentils» : Poutine, Assad, et la République Islamique d'Iran. Faut-il aussi rappeler que pour Thierry Meyssan, hébergé entre Beyrouth et Damas, le 11 septembre est un complot  américano-sioniste ?

Mort à Gaza

            Voici donc pour les millions de morts en Irak et en Afghanistan évoqués dans notre fameuse illustration. Mais que dire des millions de Palestiniens qui auraient été tués ? Quand, comment, où ? A nouveau, il suffit de se pencher sur les statistiques officielles, palestiniennes de surcroît : leur Bureau central des statistiques annonce en 2014 une estimation de 12,1 millions de Palestiniens dans le monde. En 1944, on comptait 1.363.387 habitants, musulmans, juifs et chrétiens en Palestine mandataire. La population des territoires palestiniens (Gaza et Cisjordanie) est de 4,6 millions d'habitants. Il faut rajouter à cette population 1,5 million d'arabes israéliens [7]. Devoir d'écolier : Expliquez comment on arrive à un total de 12 millions en étant parti de moins de 1 million, et tout en ayant subi un génocide faisant des millions de victimes ...

            Cette propagande vous aura fait sourire au final ? Ne la prenons pas trop à la plaisanterie. Des esprits faibles, des jeunes incultes et prêts à croire n'importe quoi ne prendront pas la peine que j'ai prise de décortiquer chaque affirmation pour la démonter. En vérité, au delà des millions de soit disant victimes musulmanes de génocides, soit disant perpétrés contre eux par les Occidentaux, il y a un discours de victimisation et d'appel à la vengeance dont nous n'avons pas encore pu mesurer toute la violence potentielle.

 

[1] http://www.dailymail.co.uk/news/article-2233811/Well-Gaza-militants-says-Egypt-Presidents-warning-rockets-land-near-Jerusalem-Israel-calls-75-000-reservists-amid-fears-ground-invasion.html

 

[2] https://fr.wikipedia.org/wiki/Histoire_d%C3%A9mographique_des_Am%C3%A9rindiens

 

[3] https://fr.wikipedia.org/wiki/Traite_orientale

 

[4] https://fr.wikipedia.org/wiki/Commerce_triangulaire

 

[5] https://fr.wikipedia.org/wiki/Guerre_du_Vi%C3%AAt_Nam

 

[6] http://www.voltairenet.org/article187295.html%20%20%20%20

 

[7] https://fr.wikipedia.org/wiki/Palestiniens#D.C3.A9mographie


 

4 commentaires:

Georges KABI a dit…

Les Musulmans, d'une facon systematique, ont toujours nie toute implication terroriste. Le massacre de novembre 2015 a Paris a ete l'oeuvre du Mossad, c'est bien connu. En Israel, les gazaouis n'ont jamais utilise la moindre roquette, mais par contre l'aviation israelienne a deliberemment attaque les zones les plus peuplees aux heures de sortie des ecoles! Or, toutes les statistiques, y compris palestiniennes, montrent que la distribution d'age de ces enfants et leur sexe est significative. Il y a une ecrasante majorite d'enfants (la definition onusienne de l'enfant est toute personne n'ayant pas atteint l'age de 18 ans) de 16 a 18 ans, et aussi une ecrasante majorite de garcons. Peut-on, un seul instant, penser que ces jenes garcons ont ete enroles plus ou moins de force dans les groupes terroristes?
Bachar Assad et ses allies ont massacre environ 300,000 personnes en 4 ans. Le nombre des victimes palestiniennes depuis 1945 est de moins de 50,000! Mais personne ne parle de ces 300,000. Pourquoi? Parce qu'en Islam, tout Musulman tue par un autre Musulman n'est pas une victime mais un shahid, un martyr et qu'il va directement au paradis. Par contre, si un Musulman est tue par un non-musulman, son ame herre dans les limbes.
Ah, l'attentat contre les tours de Manhattan est egalement l'oeuvre du Mossad, la preuve: aucun Juif n'a ete compte parmi les victimes! Qu'il y ait eu plus de 300 morts juifs, ca ne compte pas!

דוב קרבי a dit…

Merci pour cet article qui remet les chiffres de la propagande à leur juste place, à savoir la poubelle.
Les écoles de journalisme pourraient aussi s'en inspirer et apprendre à leurs ouailles comment vérifier leur "sources" -- en l'occurrence d'eau saumâtre.
Quand on lit dans le Figaro, " Attentat de Jérusalem, un Palestinien succombe ", on comprend comment se diffuse la haine d'Israël/des Israéliens/des Juifs en France (et dans le monde).

Sébastien R a dit…

La meilleure défense, c'est l'attaque et les islamistes excellent dans cette stratégie qui paralyse totalement les occidentaux. Sans même rentrer dans la véracité des chiffres, ce procédé de comparaison est absurde. Comment mettre sur le même plan des faits commis pour certains il y a plusieurs siècles avec des actions violentes actuelles ? C'est le même fondement "intellectuel" que les théories du complot qui lient des événements n'ayant aucun lien entre eux... Comme vous dites, les esprits faibles seront marqués par cette "campagne" et c'est dramatique.

adam harishon a dit…

Allons Monsieur Corcos, vous êtes de mauvaise foi, ne savez-vous pas que l'Islam est une religion de paix, un bon musulman ne ferait pas de mal à une mouche!
Voyez Tamerlan par exemple, grand conquérant Ouzbek... c'est par la seule force de son discours qu'il a converti les millions de têtes coupées des Hindous que ses troupes amassaient en pyramides!:

https://fr.wikipedia.org/wiki/Tamerlan
"Il fait 100 000 prisonniers, aussitôt abattus et ses soldats faisaient des pyramides de têtes ennemies"