ARTICLES LES PLUS LUS SUR LE SITE DEPUIS JUIN 2010 - LE BEST DU BEST OFF - CLIQUER UNE IMAGE POUR LIRE OU ARRÊTER LE DEROULEMENT


ARTICLES LES PLUS LUS SUR LE SITE - Cliquer l'image pour lire ou arrêter le déroulement

 

mercredi 3 octobre 2012

DRÔLE DE COMBAT POLITIQUE


DRÔLE DE COMBAT POLITIQUE

Par Jacques BENILLOUCHE
copyright © Temps et Contretemps
Monastère de Latroun le 4 septembre
            Que recherchent les militants intégristes en s’attaquant aux lieux de culte ? Croient-ils qu'ils pourront pousser leurs fidèles  à fuir le pays ? Au contraire ils les persuadent de résister encore plus. Après avoir incendié des mosquées, telle la mosquée d'Al-Loubban al-Charquiya au nord de Ramallah, à présent ils s’attaquent aux symboles chrétiens. La porte d'entrée du monastère de Latroun avait été incendiée le 4 septembre et des tags anti-chrétiens tels que «Jésus est un singe » ou encore «migron» avaient été inscrits à la peinture sur les murs.




Tags
Cénacle à Jérusalem

Le 2 octobre, des vandales de la même trempe ont tagué des graffitis en hébreu sur la porte d'entrée d'un monastère franciscain du Mont Sion à Jérusalem. Les inscriptions «Jésus, fils de pute» et «le prix à payer» ont été taguées à la peinture bleue sur la grille d'entrée du couvent Saint-François, près du Cénacle, haut lieu du christianisme dans la Ville sainte, où selon les Évangiles a eu lieu le dernier repas du Christ avec ses disciples. La police estime qu'il s'agit d'une action de vandalisme juif.
Tag monastère franciscain

Les optimistes penchent pour une manipulation à des fins d’intoxication, mais il est fort probable que des juifs inconscients ont participé à ce qui peut être considéré comme un crime de haine. Ils ne se grandissent pas par de tels actes mais leurs maitres sont coupables puisque, par leur silence, ils  approuvent en silence des actes aussi odieux.
            Ce sont des actes que le pire des antisémites n’aurait pas désavoué car il n’y a aucune gloire à profaner un lieu de culte. L’argument éculé que les palestiniens se comportent, eux aussi, de manière barbare ne tient pas car justement, nous devons donner l’exemple en n'agissant pas comme des bêtes. Nous avons affaire à des débiles profonds plutôt qu’à des humains sensés et encore moins des combattants politiques. 
Incendie de la synagogue de Gaza
          
            Il devient difficile dorénavant de condamner ceux qui ont détruit et souillé la synagogue de Gaza après son évacuation et rester muet devant des actes inadmissibles. Ces petites mains n’ont pas compris qu’ils risquent d’ouvrir un cycle infernal par tag ou incendie interposé. La religion n’a rien à voir dans ce combat.

Choix du combat

            Le combat politique se fait autrement, sans lâcheté, dans la dignité et dans le respect des hommes et des édifices religieux car on ne tire aucune gloire dans l’atteinte aux attributs d’un culte. La religion doit être mise à l’écart du conflit avec les palestiniens ou les chrétiens. Les rabbins, qui souvent inspirent ou tolèrent de tels actes, devraient mettre en garde leurs fidèles que la guerre, si guerre il y a,  se fait avec des fusils contre des hommes et non contre des symboles.  Au lieu de tagger, ces courageux devraient vêtir la tenue de Tsahal et s’attaquer aux vrais ennemis d’Israël.
Shimon Peres et Ovadia Yossef


        Le président Pérès a déclaré que : «Les tags vont à l'encontre de la morale et des valeurs du judaïsme et font beaucoup de tort à l'État d'Israël. Nous sommes un peuple un peuple de foi et de bonnes actions Il est interdit de porter atteinte aux lieux saints des religions et des croyances. Il s’agit d’une tragique erreur effectuée par des personnes qui confisquent la loi entre leurs propres mains.» Le silence inquiétant des dirigeants nationalistes toujours prompts à s’élever contre les biens juifs et celui des rabbins qui téléguident ces gestes inconsidérés sont indignes. Il est vrai qu'en Israël la classe politique condamne d'une manière générale ces actes et que la police recherche sérieusement les auteurs mais, on aurait souhaité une prise de position ferme des dirigeants nationalistes et des rabbins. 
            Israël est suffisamment critiqué par l’ensemble du monde pour sa politique au Proche-Orient pour ne pas être soumis, en plus, à l’opprobre des Nations pour ces actes de haine. Les juifs doivent vivre dans l’honneur.  

4 commentaires:

Serge Salfati a dit…

Parfait M. Benillouche, article plein de dignité et de raison, que certains puissent s'en inspirer grandirait le judaisme.

Anonyme a dit…

Il n'est pas prouvé que les auteurs soient juifs... Un ami chrétien m'a fait remarquer ceci : "Les Juifs n'utilisent jamais le nom Yéshua pour désigner Jésus, à plus forte raison les Juifs fanatiques antichrétiens qui évitent scrupuleusement de mentionner son nom. Pour se faire ils l'appellent l'autre, le pendu, l'acrobate, ou pour le mieux: Yeshu (un acronyme qui signifie : que son nom soit effacé. Or le tag sur le mur à côté de la porte brûlée est rédigé ainsi: "Yeshoua est un singe"
Certains Musulmans appellent les Chrétiens et les Juifs, des singes.
L'auteur des méfaits se serait-il trahi dans sa provocation?

Anonyme a dit…

j'aime beaucoup votre article Mr Benillouche qui est une demonstration remarquable de tolérance et de sagesse. Nous honorons un même Dieu, c'est malin! Il y a de part le monde beaucoup d'esprits dérangés qui commettent des actes irraisonnés.
Les musulmans normaux n'ont pas à taguer plus que les autres sur les édifices religieux puisqu'ils s'offusquent des caricatures de leur Prophète.En général, ils respectent les autres religions. Mais les extrémistes, évidemment sont imprévisibles...Soit ils sont manipulés ou "formatés" et leur raison n'est plus apte à comprendre le bien ou le mal. Ce sont des malades mentaux.Ce qui craint c'est la faiblesse des pouvoirs et de leur encadrement.

Anonyme a dit…

Effectivement c'est écrit en hébreu.Les arabes Comme tout autre personne savent écrire en hébreu aussi!!!