ARTICLES LES PLUS LUS SUR LE SITE DEPUIS JUIN 2010 - LE BEST DU BEST OFF - CLIQUER UNE IMAGE POUR LIRE OU ARRÊTER LE DEROULEMENT


ARTICLES LES PLUS LUS SUR LE SITE - Cliquer l'image pour lire ou arrêter le déroulement

 

vendredi 25 février 2011

BILLET D’HUMEUR : VALEUR RELATIVE D’UNE VIE ARABE




BILLET D’HUMEUR : VALEUR RELATIVE D’UNE VIE ARABE

 

Par Jacques BENILLOUCHE



Pour écouter le texte radiodiffusé cliquer sur le triangle noir
video

         La manifestation était monstre à Paris ce 18 juin 2010. Elle était la plus importante de mémoire de journaliste. Le cortège s’étirait de la République à la Nation, sur plusieurs kilomètres en rangs serrés. Un million de personnes selon la police ou deux millions de manifestants selon les organisateurs constituaient le cortège chargé de faire entendre la réprobation devant les massacres. Les informations venues de l’Etranger précisaient qu’au même moment des manifestations de protestation se déroulaient partout dans le monde, à Londres, à Bruxelles, en Turquie, en Jordanie et au Liban. Le Parti des musulmans de France (PMF), proche des mouvements islamistes radicaux, conduisait la marche avec son imam en tête en tenue de gala, tout de blanc vêtu.
La gauche française, à l’initiative du Nouveau Parti Anticapitaliste, avait lancé un appel à se rendre en masse au centre de Paris. Cécile Duflot, secrétaire nationale des Verts et porte-parole d’Europe Ecologie, était présente pour accompagner Olivier Besancenot qui s’est dit « révolté par cet acte de guerre » tandis que Marie-George Buffet, secrétaire du parti communiste pour quelques jours encore, appuyait cette déclaration de hochements de tête approbateurs. Bref tous les ténors de la bonne conscience étaient là ; la fine fleur de la contestation défilait comme elle le fait dans les grandes occasions quand elle estime que leur droit humain est bafoué.
            Depuis le début des révolutions, des centaines de cadavres jonchent les sols tunisiens et égyptiens. Mais le colonel Kadhafi a fait fort avec ses milliers de morts qui ont osé réclamer la liberté. On s’attendait à ce que les manifestants français aillent défiler en masse pour s’élever contre des meurtres de civils afin de marquer leur solidarité active mais ils n’ont pas réagi puisque les faits ne prêtent pas à attention lorsque des arabes tuent d’autres arabes.

Réprobation sélective

            Les mêmes militants qui s’était dérangés pour les neuf morts de la flottille de Gaza n’avaient aucune raison de s’intéresser à ce qui se passe dans les contrées arabes puisqu’il s’agit d’une guerre interne. Quelques milliers de morts arabes ne représentent pas grand chose par rapport aux neuf turcs tués sur le bateau Marmara. Il est vrai que le sujet ne fait pas vendre et ne mobilise pas les masses quand Israël n’est pas impliqué et quand les arabes n’apparaissent pas en victimes.
            Les donneurs de leçons habituels n’ont rien à dire sur ces massacres. Ils se taisent, ils ne s’expriment plus, ne réagissent pas dans les médias, ne condamnent plus les « actes barbares » et ils ont perdu leurs mots pour qualifier ce drame. Ils ne se voient pas autorisés à  militer pour le sauvetage de milliers de libyens qui n’avaient qu’à se laisser exterminer pour laisser en paix les organisations politiques françaises. Le blocus de Gaza était inconcevable quand il s’agissait de s’opposer au passage d’armes de destruction mais aujourd’hui la mort de civils semble trouver une justification aux yeux des donneurs de leçons.
            La vérité est une notion relative puisque les bonnes consciences françaises, qui s’opposent à Israël, sont toujours promptes à réagir quand elles estiment que l’Etat juif n’a «  aucune considération pour les Palestiniens, spoliés, chassés hors de chez eux et maltraités depuis 1948. » Les autres victimes ne méritent pas qu’on s’attarde sur leur sort et ne font l’objet d’aucune polémique. Telle est « leur » vérité. Le problème de ces élites est qu’elles ont l’indignation sélective pour ne pas dire exclusive. Il serait bon que, de temps en temps, elles enlèvent leurs œillères pour constater qu’il y a d’autres peuples qui méritent une attention et auxquels elles ne daignent même pas offrir un regard de compassion.  

   http://www.jerusalemplus.tv/index.php?option=com_content&task=view&id=7905&Itemid=218
  

Aucun commentaire: