Je n’ai jamais été un militant. Persuadé que tôt ou tard je pouvais être sommé de penser et d’agir contre ma raison, je n’ai formellement adhéré à aucun groupement. En outre, si j’avais fait partie d’un mouvement quelconque, révolutionnaire ou nationaliste, par exemple, j’aurais été de ces militants qui continuent la lutte après la victoire.

Albert MEMMI

LE BEST-OF DES ARTICLES LES PLUS LUS DU SITE, cliquer sur l'image pour lire l'article


 

dimanche 24 juillet 2011

LA PLUIE ET LES LARMES




LA PLUIE ET LES LARMES

par Jacques BENILLOUCHE





         En hommage à mes amis restés à Paris sous la pluie qui ne cesse de tomber, cette magnifique ballade d’Anne Vanderlove qui chante, elle, des chansons à texte avec des mots et des phrases qui nous brûlent la mémoire.

         Les étudiants des années 1960 à Paris se souviendront ainsi des soirées au club Chez Georges, rue des Canettes, où des chanteurs inconnus accompagnés de leur seule guitare meublaient des soirées nostalgiques sans hurler ni émettre des onomatopées chères à la vague moderne des Amy Winehouse. Ils se saoulaient avec les mots et se droguaient avec le verbe.  Certains sont devenus de grandes vedettes. D’autres sont tombés dans l’oubli. Mais le souvenir reste toujours cuisant.
         
         Dans le même registre, Rachel Arnaud suit aujourd'hui les traces d'Anne Vanderlove. Un immense plaisir pour les oreilles.




Aucun commentaire: