ARTICLES LES PLUS LUS SUR LE SITE DEPUIS JUIN 2010 - LE BEST DU BEST OFF - CLIQUER UNE IMAGE POUR LIRE OU ARRÊTER LE DEROULEMENT


ARTICLES LES PLUS LUS SUR LE SITE - Cliquer l'image pour lire ou arrêter le déroulement

 

lundi 9 août 2010

BILLET D’HUMEUR : L’HORREUR TALIBANE




BILLET D’HUMEUR : L’HORREUR TALIBANE
Par Jacques BENILLOUCHE

L’horreur a-t-elle des limites ? C’est la question que l’on pourrait se poser lorsque des informations dignes de la plus haute féodalité nous parviennent. On reste sans voix ou plutôt sans plume. Dénoncer les crimes commis par des islamistes extrémistes n’est pas du bon goût de toutes les chancelleries occidentales car cela risque d’indisposer des dirigeants musulmans qui ont besoin de toute notre sollicitude, eu égard à la richesse de leur sous-sol. Mais pourtant, il est nécessaire de traquer ce qui ressemble à de l’horreur gratuite.


Malgré la présence locale des américains, totalement débordés, une afghane de 35 ans, Bibi Sanubar, veuve et enceinte, a été punie en public de 200 coups de fouet avant d’être exécutée de trois balles dans la tête pour abréger ses souffrances. Les talibans, qui règnent en maîtres en Afghanistan soumis à l’arbitraire de la Charia, l’accusaient d’adultère. Le fait pour une veuve d’avoir des rapports sexuels est assimilé pour eux à un crime parce qu’en plus de la punition d’avoir perdu son époux, elle doit payer toute sa vie restante la décision divine.

Le courageux commandant taliban local, Mohammed Youssuf, a procédé à l’exécution, laissant à ses subordonnés la mission banale de couper les mains et les pieds des afghans coupables de vol. La propagation d’un islam radical se fait dans l’indifférence constante des occidentaux qui ferment les yeux sur une lèpre qui dévore progressivement le monde moderne sans gêner nos consciences. Voilà ce qui attend demain Gaza puisque l’atteinte aux libertés est déjà bafouée systématiquement par des machistes qui se vengent de leur impuissance, avec facilité et lâcheté, sur des femmes qui ne sont plus considérées comme faisant partie de la race humaine.

Cliquer sur le titre de l'article en rouge pour écouter le texte radiodiffusé.

Aucun commentaire: