LE BEST-OF DES ARTICLES LES PLUS LUS DU SITE, cliquer sur l'image pour lire l'article


 

mercredi 27 avril 2022

Lutte Zemmour-Habib en perspective

 

LUTTE ZEMMOUR-HABIB EN PERSPECTIVE

Par Jacques BENILLOUCHE

Copyright © Temps et Contretemps


            

        Il est fort probable que le Canard Enchainé lise Temps et Contretemps car, selon un de ses encadrés, la question peut raisonnablement se poser. Il y a en effet concordance entre l’un de nos articles et cette rubrique dans le volatile. Dans notre publication du 16 avril intitulé «De profundis pour Zemmour, les urnes ont parlé clairement», nous avions risqué une boutade, une lourde plaisanterie en écrivant «Devant l’engouement porté sur son nom et les nombreux soutiens qui ont scandé son nom en Israël, il lui reste une solution pour exister, se faire élire député de la circonscription des Français de l’étranger, fonction aujourd’hui portée par Meyer Habib». Mais cette boutade devient presque une réalité.





Meyer Habib avait été reconduit dans la 8e circonscription des Français de l’étranger (Italie, Malte, Saint-Marin, Saint-Siège. Chypre, Grèce, Turquie, Israël) avec 7.998 voix (57,86%) sur 14.201 exprimées mais avec un taux d'abstention de 88,3%.

Il est vrai qu’au premier tour des élections présidentielles, avec une participation d’à peine 10%, Éric Zemmour est arrivé en tête avec 3.124 voix (53,59%) contre 1.849 voix (31,72%) pour Emmanuel Macron. Les Franco-israéliens, qui ont opéré depuis longtemps un virage à l’extrême-droite, ont adoubé Zemmour pour le seul motif qu’il condamne tous les Arabes, les islamistes, et les Palestiniens en particulier. Meyer Habib a réalisé ses meilleurs scores à Netanya et Ashdod où vit une forte communauté juive de France, où il obtient respectivement 91% et 87% des suffrages exprimés.

Habib a invité l'israélien Smotrich à l'Assemblée


Les franco-israéliens auraient un choix difficile entre ces deux candidats. Il n’est pas sûr qu’Éric Zemmour puisse apporter du nouveau dans cette circonscription où le poids du Quai d’Orsay pèse sur la politique franco-israélienne. Meyer Habib est en danger car Zemmour peut compter sur les voix d’extrême-droite, voire anti-israéliennes, dans les autres pays de la circonscription. Un candidat peu marqué par la politique israélienne pourrait réveiller les abstentionnistes qui estimaient manquer de choix au précédent scrutin et qui ne s'estimaient pas concernés par ce scrutin.

En fait, il s’agit de deux fortes «gueules» qui risquent de diviser encore plus les francophones dont la culture politique laisse à désirer et qui les jugeront sur les meilleures thèses populistes. De toute façon, l’influence à l’Assemblée nationale du député des Français de l’étranger est totalement négligeable et il s’agit plutôt d’une rente de situation pour l’élu que d’un poste à haute tenue politique. D'ailleurs, à une époque, il était question de supprimer ces députés dans le cadre d’une réforme totale des élections législatives ; mais rien n’a été fait dans ce domaine. Certains y trouvent un point de chute ou un cadeau pour services rendus, face à leur échec en France.

Zemmour allumant un cierge à l'église


Zemmour aura du mal à trouver en France une circonscription gagnable à sa mesure d’autant plus que Marine le Pen ne semble pas prête à lui faire la courte échelle, de crainte de faire entrer un concurrent gênant dans son parti. Une certitude cependant, Meyer Habib avait jusque-là une élection acquise dans un fauteuil ; il devra batailler pour garder son mandat. Les électeurs auront le choix entre un partisan du Likoud et des orthodoxes religieux et de ce fait, exécré par le Quai d’Orsay, face à un ami de l’extrême-droite française ayant cependant des liens avec certains clans extrémistes d’Israël.

7 commentaires:

Philippe BLIAH a dit…

Meyer Habib peut l'emporter contre Zemmour en Israel non pas parce qu'il est meilleur, ou bien pour ou contre Macron mais tout simplement parce qu'il a la possibilité de monopoliser des autobus entiers pour faire voter en masse le secteur orthodoxe qui obéit à ses gourous. Nul besoin de préciser que ces votes émanent de personnes qui se fichent complétement de la politique ou des élections francaises. Ils font sans réfléchir ce qu'on leur dit de faire ... contre espèces sonnantes non trébuchantes distribuées par le rav gourou donneur d'ordres à ses ouailles. Je subodorre meme sans etre méchant que la plupart de ces gens ne savent pas où se trouve la France sur une carte géograhique .

Georges Kabi a dit…

Philippe, meme si on m'envoie un autobus je n'irais pas voter. Pour Zemmour, certainement pas. Je prefere Meyer Habib, il a ete dans le meme mouvement de jeunesse que moi mais pas a la meme epoque. Mais cela ne m'empechera pas de ne pas participer a cette consultation electorale qui devrait etre annulee, un Francais vivant a l'etranger n'a qu'un seul droit: se la fermer. Il ne vit pas en France point barre.

Michel a dit…

Georges, je suis absolument sur la même longueur d'onde que toi.
Depuis mon alya j'ai décidé de ne plus voter "en" France. Je suis contre la double allégeance politique. Nôs problèmes politiques sont ici et nous n'avons pas à décider dans quelle France, nos amis, nos familles doivent vivre. Pour être provocateur (ce que je suis) ,je dirais que c'est facile pour eux de voter extrême droite car "peinards " qu'ils sont ici

Véronique Allouche a dit…


@michel
Puisque vous êtes contre la double allégeance politique n’oubliez pas de fermer vos droits à la retraite, éventuellement vos allocations et tout ce qui peut vous rapporter de la France car l’allégeance politique et liée à l’allégeance du « fric ». Ainsi vous serez en phase avec vos idées.

Michel a dit…

@Veronique
Cela n'a aucun rapport. J'ai voté, travaillé, payé mes impôts jusqu'à mon arrivée. La retraite est le fruit de tout cela. Si un Israéliens va vivre à l'étranger rien ne l'empêche de recevoir sa retraite. Je parle d'honnêteté intellectuel, vous de fric. Feriez vous des raccourcis à la MLP ?
Pour votre info et je trouve toujours par honnêteté intellectuelle cela injuste vis à vis des Sabras, que lorsque vous faites votre alya avant vos 57 ans et 364 jours, à l'âge de votre retraite officielle israélienne (52 ans pour les femmes et 57 pour les hommes) l'état d'Israel vous versera tous les mois jusqu'à votre mort 1500 nis.
Qu'en pensez vous ,urgent reply.
שבת שלום


Michel a dit…

‏@veronique
J'ai oublié de vous poser une question puisqu'à l'évidence vous faites partie des 4500 franco israéliens qui ont votés. En ce qui vous concerne ,pour qui ?

Véronique Allouche a dit…

@michel
Dès lors que vous touchez une retraite ( méritée je vous l’accorde), que vous détenez un passeport français, vous gardez votre citoyenneté à part entière et donc il me semble normal de participer au vote qui est un devoir moral et un rendu à la nation qui vous a hébergé.
Quant à mon bulletin je fais partie de la minorité de franco israéliens qui ne vote pas pour les extrêmes.