Je n’ai jamais été un militant. Persuadé que tôt ou tard je pouvais être sommé de penser et d’agir contre ma raison, je n’ai formellement adhéré à aucun groupement. En outre, si j’avais fait partie d’un mouvement quelconque, révolutionnaire ou nationaliste, par exemple, j’aurais été de ces militants qui continuent la lutte après la victoire.

Albert MEMMI

LE BEST-OF DES ARTICLES LES PLUS LUS DU SITE, cliquer sur l'image pour lire l'article


 

dimanche 12 avril 2020

Quand le virus attise la haine par Michèle MAZEL



QUAND LE VIRUS ATTISE LA 
HAINE 

La chronique de Michèle MAZEL

            
Crime rituel et sang chrétien pour la fabrication des matzot
          C’est en mars que les effets catastrophiques de la pandémie sont apparus en Occident. Mars, c’est déjà l’approche de Pâque et voilà des siècles que cette période est tristement propice aux accusations de crime rituel, les Juifs étant soupçonnés d’égorger des petits enfants chrétiens dont ils utiliseraient le sang pour confectionner leur Matzot - le pain azyme de la fête.  Ledit pain est fait de farine sans levain et d’eau uniquement mais peu importe.



            Peu importe aussi que Juifs et judaïsme ne soient en rien responsables du Covid-19 – lequel a pourtant déclenché une nouvelle vague d’antisémitisme. Caricatures obscènes et discours incendiaires envahissent les réseaux sociaux. Ce qui est plus étonnant, c’est que, cette fois, les attaques se tournent aussi contre Israël et qu’elles sortent du cadre des réseaux sociaux pour s’afficher au grand jour dans les médias les plus réputés. 

Jean-Pierre Filiu

            Que dire en effet d’un article paru dans Le Monde du 5 avril sous la plume de Jean-Pierre Filiu ? Sous le titre «gagnants et perdants du coronavirus au Moyen-Orient», on peut lire «Netanyahou apparaît au Moyen-Orient comme le principal bénéficiaire de la crise du coronavirus….il a joué de la menace du coronavirus pour appeler à l’unité nationale».  Passons sur la menace - Filiu sous-entend-il qu’elle était imaginaire ? et venons-en au «Dernier gagnant, à ce stade très relatif, de la crise sanitaire : Daesh».  Édifiant.
            Quelques jours plus tôt, le 26 mars, c’est l’Obs qui ouvrait ses pages à un réquisitoire sans appel contre Israël. L’auteur ? Une fonctionnaire du ministère de l’économie palestinienne. «Nous avons maintenant deux ennemis : l’occupation israélienne et le coronavirus. Les deux sont des ennemis de l’humanité». Et de conclure : «Ils ont empêché les Palestiniens de travailler, privant des familles de revenus. Nous manquons de médicaments, de spécialistes et d’équipements. Nos patients n’ont plus d’établissements qui pourraient les soigner, faute de place et de matériel. N’est-ce pas ce que ce coronavirus fait aux pays du monde ?»  Façon élégante de comparer Israël à un virus.
-C'est qui ?    - Cela doit être le nouvel anesthésiste

          Évidemment, ce discours n’est pas accompagné de la réaction d’un officiel israélien. L’Obs n’a pas non plus cru bon de mentionner le rapport des Nations Unies publié quatre jours plus tôt ; le voici :
«Bureau de la coordination des affaires humanitaires des Nations Unies - territoires occupés palestiniens - Rapport du 24 mars.
«Depuis le début de la crise, les autorités palestiniennes et israéliennes ont maintenu une coopération étroite et sans précédent sur les efforts visant à contenir l’épidémie. Des représentants des deux ministères de la Santé, ainsi que du Coordonnateur israélien des activités gouvernementales dans les Territoires (COGAT), se sont réunis régulièrement pour s’entendre sur des questions d’intérêt mutuel, telles que les accords concernant les travailleurs palestiniens employés en Israël. Dans le cadre de ces efforts, le COGAT facilite quatre formations pour les équipes médicales palestiniennes, tandis que le ministère israélien de la Santé a fait don de plus de 1.000 kits d’essai et de milliers d’ERPP à la Cisjordanie et à Gaza. Malgré des tensions et des différends de longue date, il y a également eu une coopération et une coordination continues entre l’Autorité palestinienne basée à Ramallah et les autorités du Hamas, basées à Gaza, autour des efforts visant à faire face à la crise actuelle».
            Un rapport venant d’un organisme qui a plutôt l’habitude d’épingler Israël et qui curieusement cette fois n’a pas trouvé d’écho dans la presse française.


10 commentaires:

Marc a dit…

Je vous signale également un reportage de France 24 sur le Covid dans les territoires palestiniens:
1- ils incluent dans les territoires palestiniens, un hôpital de Jérusalem (Est)
2- des interviews de personnes (non médecin) de Gaza, avec des informations mensongères!
3- dès le début du reportage, ils érigent le mur de séparation en symbole du confinement...

Marianne ARNAUD a dit…

Il ya bien des manières d'attiser la haine, et dans ce domaine, le virus a bon dos !
Pourquoi rappeler aujourd'hui, le "crime rituel", alors qu'on trouve du pain azyme en vente dans tous nos super-marchés depuis toujours ?
Pourquoi laisser entendre que Filiu, Le Monde et l'Obs obéiraient à des sentiments antisémites ou anti-israéliens, alors que d'après ce que vous en dites (je ne les lis pas) ils ne disent rien d'autre sur Netahyahou, que ce qu'on peut lire ici même, sous la plume de Jacques Benillouche ?
Pourquoi s'étonner que les Palestiniens se plaignent de leur situation présente, alors que toute la presse écrite et parlée n'est qu'un tissu de jérémiades, d'un bout à l'autre de la planète ?
Seul le Rapport de l'ONU, judicieusement cité ici, vient heureusement nous rappeler qu'il existe une autre manière d'affronter le virus, avec courage et détermination.

Marc a dit…

Madame Arnaud,
Qui de ces journaux dit que Macron bénéficie de la crise! Sa popularité remonte, il a annulé la réforme des retraites.
Qui a écrit que Bachar El Assad bénéficie de la crise? Qu'on ne parle plus de la Syrie? Qu'il peut continuer à massacrer son peuple sans que l'on se penche sur la Syrie?
Qui a écrit que Poutine...
Non, ils ne parlent que de Nathaniahou! c'est cela le double standard, évoqué dans la définition de l'antisémitisme!
Marc
PS quoi de plus normal que M. Benillouche, journaliste Israélien, écrive sur la situation politique de son pays

Véronique Allouche a dit…


@marc
Je suis de l’avis de Marianne Arnaud . Pourquoi accuser Filiu de distiller un sentiment antisémite dans ses propos alors que l’on retrouve ces mêmes propos ici même et ailleurs dans certains médias encore libres d’Israël. Parce que Jacques Benillouche est israélien il serait seul en droit de mettre en accusation le comportement de Netanyahou ? Si chacun s’abstenait de toute critique à l’égard de ce qui peut choquer à l’étranger, le monde serait une muselière où les dictatures fleuriraient.
Bien à vous

Michèle Mazel a dit…

Je suis perplexe. Je n'aurais donc pas le droit de relever les propos d'un journaliste du Monde parce qu'un journaliste israélien aurait tenu des propos semblables sur ce point précis, ce qui reste à démontrer?

MG a dit…

A lire Filiu, on pourrait presque croire que c'est Bibi qui lance l'affaire du Coronavirus pour en tirer un bénéfice politique. C'est proprement ignoble et j'ai entendu ces propos de ci de là. Pour avoir été infecté et soigné, je dirai même choyé depuis mon retour en Israël, comme aucun pays au monde ne le fait, je remercie Et Bibi Et Bennet pour leurs détermination et la gestion de la crise.
Le Bibi bashing est insupportable quand on voit l'incompétence de l'opposition. Il y aura une volée de bois vert en réaction à mon courrier, mais je clame être fier de l'actuel gouvernement israélien.

Véronique Allouche a dit…

@michele MAZEL
Vous avez tout à fait le droit de relever les propos de Jean-Pierre Filiu mais de façon objective. Il ne s’en prend pas à Israël mais à son dirigeant. Ce n’est pas tout à fait la même chose. Dans l’article en question il critique également les autres dirigeants du Moyen-Orient et leur dictature. Son analyse n’est donc pas centrée sur Israël spécifiquement comme vous le laissez entendre.
Cordialement

Germax a dit…

Je déplore que Bibi ou Bennet s'est plié à la décision du Conseiller juridique du gouvernement de ne pas imposer de force le confinement à tout voyageur arrivant à Ben Gurion en comptant sur le civisme et la discipline des voyageurs. Les derniers cas de propagation sont le fait d'Américains inconscients ou j'men foutistes.
Que n'auraient dit les détracteurs du Gouvernement si cette mesure vitale avait été prise. Et pourtant, en période de guerre, et nous y sommes, cela s'imposait quitte à laisser les pissefroids déverser leur bile sur un prétendu intérêt politique. N'est-ce pas M. Filiu?

Parpar Güther a dit…

Peuple de D.ieu, Juifs d'Israël ou bien d'ailleurs, rappelez-vous que des myriades sont AVEC VOUS... Gardez en tête que l' AMOUR est plus fort que la haine et que Haschem vous rendra Justice...Aux autres, balayez devant votre porte le ch'ni, et dans votre cœur sale..Vive Israël... Soyez Bénis, Gardés et Encouragés..

Avraham NATAF a dit…

Les communautés juives à travers le mondes ont eut beaucoup de décès avec le CORD 19 mais cela n’empêche pas d’être désignés comme responsables de la propagation de l'épidémie même si les victimes payent de leurs vies leurs malchances ou leurs ignorances. Le manque de compréhension sur cette alliance de l’extrême gauche à l’extrême droite, des minorités aux majorités n'augurent rien de bon.