LE BEST-OF DES ARTICLES LES PLUS LUS DU SITE, cliquer sur l'image pour lire l'article


 

jeudi 24 octobre 2019

Les startups israéliennes vues de Chine par BAZAK


LES STARTUPS ISRAÉLIENNES VUES DE CHINE

Par BAZAK

           
Benjamin Netanyahu avec le vice-président chinois Wang Qishan 
          Au début de la nouvelle année juive 5780, souvenons-nous du récit national lors de la création de l’État en 1948 : «Israël, un pays de pionniers créé par des idéalistes et des utopistes, selon la formule de Theodore Herzl, si vous le voulez, ce ne sera pas qu’un rêve». Depuis, le narratif a changé. Suivons le regard et les commentaires d’une délégation chinoise composée de journalistes et d’experts du plus grand pays du monde, venue décrypter les raisons des succès remportés par Israël, petit pays de 20.000 km2 et de 9 millions d’habitants enclavé au milieu de voisins hostiles, pour la plupart.


Gavriel Iddan

           
Un chinois raconte : «Le pays est doté d’un culture capable et volontaire apte à prendre des risques, d’une capacité à réunir des talents, dans un État qui soutient la recherche et le développement et où l’armée constitue un creuset unique pour tous ses citoyens, hommes et femmes, qui est une structure inégalée qui permet une projection technologique vers le haut».  On pourrait s’arrêter là, tout est dit ou presque.
            À l’origine des très nombreux développements de haute technologie, deux facteurs uniques et déterminants, spécifiques à la société israélienne, nous interpellent : Le service militaire mixte, qui, quoi qu’en disent certains détracteurs, réunit malgré quelques exceptions, pendant toute sa durée, jeunes hommes et jeunes femmes qui développent le sens du travail en équipe et la conscience d’une mission collective nationale, au-delà des différences politiques, économiques et religieuses.
            La situation géopolitique, au fil des années, l’a obligé à développer des systèmes de défense très sophistiqués qui lui permettent d’abord d’assurer la défense du pays mais surtout d’être à l’origine de très nombreuses innovations dérivées du secteur militaire. Un des exemples les plus célèbres est celui de la caméra miniature utilisée en médecine, inventée par l’ingénieur Gavriel Iddan, issu de la technologie des missiles.
            Israël consacre 4,30% de son produit brut en R & D, ce qui le place en première place sur le plan mondial en proportion de sa taille et de son budget. Les Chinois nous apprennent qu’Israël a presque autant de startups en matière d’intelligence artificielle, que la Chine d’un milliard six cent mille habitants et 9 millions de km2.
Spacell


            Grâce à des financements privés et le soutien du gouvernement, Spacell a effectué son premier lancement d’un engin vers la lune Spacex, qui s’est écrasé à l’alunissage. Ce qui atteste cependant de sa capacité à progresser dans cette direction, C’est un demi-succès. D’autres diront un semi-échec, en vue de la prochaine tentative déjà en cours de préparation, gageons que ce sera la bonne. Le pays deviendrait alors le quatrième à réussir l’alunissage.
            La cybersécurité, domaine par excellence où Israël est leader dans un environnement mondial. Sa réputation n’est plus à faire.  Le pays a bénéficié de plus d’un milliard de dollars d’investissements en 2018 soit 47% de plus qu’en 2017, à savoir 20% des investissements mondiaux dans ce domaine, et on dénombre 420 entreprises, alliées à 47 multinationales, associées ou investisseurs.
Jonathan Medved

            Comme se plait à le déclarer le fondateur de Ourcrowdfund, plateforme financière investie dans de nombreuses activités, Jonathan Medved, «quand vous êtes entourés de gens qui veulent votre mort, votre goût du risque augmente d’autant». Ce qui est un cas unique en matière économique et serait un redoutable handicap, est une condition sine qua non pour exister et prospérer. La quasi-impossibilité d’étendre ses activités d’exportation chez ses proches voisins, a naturellement conduit les entreprises à agir en vue d’un marché global. Ce qui est une règle intangible, contrairement à beaucoup d’autres pays qui disposent d’un marché national ou voisin. Israël exporte des semi-conducteurs en Chine depuis l’usine Intel pour 2,6 milliards de dollars en 2018 soit + 80% par rapport à 2017. Les exportations du pays, vers la Chine, atteignent 4,7 milliards de dollars en 2018.
            D’autres succès comme Waze, vendu à Google pour 1,3 milliard de dollars et sans doute le plus récent sinon le plus important, Mobileye cédé à Intel pour plus de 15,3 milliards de dollars, par le professeur Amon Shashua son cofondateur sous l’égide de l’université de Jérusalem et grâce à la coopération avec son organisme intégré, en charge du transfert de technologie Yissum qui a pour mission de rapprocher les industriels, les startups, les projets et leur bonne fin. Le cas est très intéressant. Le pays, n’a pas de culture automobile et pourtant a su comprendre le marché, pour innover. C’est ce qu’on appelle un modèle Disruptif, lancer un développement là où n’est pas, avec tous les risques que cela comporte. De là, sont issus les projets, Mobileye, Exelon le médicament pour ralentir Alzheimer et Parkinson.
            Quelques repères en chiffres, par 1.400 habitants, la France crée 112 startups, l’Allemagne en crée 56, le Royaume Uni 21. On évalue de 1.100 à 1.380 startups créées en Israël chaque année, sachant qu’environ 80% disparaissent. Celles qui continuent, soit deviennent plus importantes, soit sont vendues à des groupes étrangers.

Hôpital Reut Tel-Aviv

            Les domaines dans lesquelles Israël excelle, sont très variés. L’hôpital Reut de Tel Aviv, qui est un centre de réhabilitation, vient de signer un accord de collaboration avec le plus grand centre chinois de recherche ayant la même vocation, pour tout ce qui touche au vieillissement, sujet d’actualité tant en Chine qu’en Israël. Très récemment, des chercheurs appartenant à la section de biologie & biotechnologie de cellules moléculaires de l’Université de Tel Aviv ont créé un cœur artificiel de petite taille (celui d’un lapin), à partir de cellules humaines, intégralement avec la technique d’impression 3D. Cette première mondiale, ouvre des perspectives encourageantes dans le domaine de la transplantation cardiaque.
            Le service militaire national, constitue un facteur culturel incontestable et un outil de progrès.  Il s’ensuit que les entreprises recrutent systématiquement les meilleurs talents dans les écoles, instituts, universités, à leur sortie, moins pour des raisons militaires mais essentiellement pour leur formation, leur état d’esprit et leur sens des responsabilités, acquis durant leur période militaire. Tout naturellement c’est une génération de jeunes cadres et ingénieurs compétents, dynamiques et motivés que l’on retrouve à tous les niveaux des entreprises. C’est elle qui sera aux commandes du pays demain !


Aucun commentaire: