LE BEST-OF DES ARTICLES LES PLUS LUS DU SITE, cliquer sur l'image pour lire l'article


 

samedi 21 septembre 2019

Le Juif Balkany paiera pour tous les siens




Par Jacques BENILLOUCHE
Copyright © Temps et Contretemps



Je n’aime pas les tricheurs, les voleurs, les menteurs et les corrompus. Ce sont certainement des qualificatifs qui s’appliquent parfaitement à Patrick Balkany. Il mérite donc la sanction qui lui a été appliquée mais il semble que les juges ont eu la main lourde en imposant son incarcération immédiate. Contrairement aux escrocs du CO2, il n’a jamais cherché à échapper à la justice et il ne s’est jamais sauvé à l’étranger. Malgré sa grande gueule, il a toujours répondu aux convocations de la police et de la justice et même le jour de l’énoncé du jugement il n’a pas fait défaut. Il a accepté d’affronter librement ses juges.



Prison de la Santé

Mais si une sanction était certainement méritée, le voir coucher à la prison de la Santé fait froid dans le dos car jamais on a incarcéré des condamnés pour raison fiscale. La prison n’est pas adaptée à ce genre de sanctions. Elle doit être appliquée à des prévenus qui risquent de disparaitre sans laisser de trace mais en ce qui concerne Balkany, les juges ont certainement voulu humilier le personnage. Certes de nombreux escrocs du CO2 ont volé plus d’un milliard d’euros avant de se réfugier en Israël pour bénéficier de l’impunité. Balkany devait payer pour les siens, pour tous ceux qui ont nargué la justice. Il n’y a pas d’autre explication à cet empressement de l’enfermer immédiatement, pour l’exemple certainement.
Il n'est pas question de contester la décision de justice mais la mise en application de cette décision qui semble faire preuve d'une urgence non justifiée. La France est un pays de droit qui permet tous les recours juridiques. Si Balkany doit payer sa dette vis-à-vis de la société, la prison n’est pas la punition adéquate pour plusieurs raisons :
   1/ Il n’est pas un danger pour la société et encore moins pour ses administrés de Levallois qui ont été choqués comme nous l’avons été nous-mêmes. La prison a pour but de protéger la société de personnes dangereuses et pour éviter leur récidive ou leur fuite à l'étranger. Balkany, grande gueule, n’a rien de dangereux et il n'a pas fui ses responsabilités.
   2/ Balkany a modifié sa ville de manière exceptionnelle en la transformant d’une ville communiste triste et pauvre en une ville gaie, pleine d’activités industrielles, moderne, riche, et tellement transformée qu’elle rivalise aujourd’hui avec Neuilly. Il s’est peut-être servi au passage, mais au moins contrairement à d’autres élus, il a fait profiter sa population d’un renouveau dans sa ville, sur le plan social en particulier.
   3/ En revanche, il faut punir les voleurs par où ils ont pêché, en leur confisquant tous les biens acquis illégalement et tous leurs comptes aux origines douteuses, quitte à les ruiner. On doit les mettre sous curatelle en leur interdisant d’abord de quitter définitivement le territoire pour qu’ils ne puissent pas profiter de biens non saisis à l’étranger. Ensuite, leurs comptes doivent être bloqués et une somme fixe leur sera allouée tous les mois pour subsister afin de les forcer à vivre comme les Français moyens.
    4/ A la veille des plus grandes fêtes juives de Rosh Hashana, le nouvel an juif, et de Kippour, le jour du Grand pardon, on n'incarcère pas un juif pour l'exemple. Il n'y avait pas un tel degré d'urgence pour ne pas attendre un mois de plus.
            En ces moments difficiles d’une renaissance de l’antisémitisme en France, les juges auraient dû mesurer l’impact d’une décision aussi dure, même si elle est légale, qui s’applique à un couple juif qui ne cache pas ses origines. Le doute est permis surtout quand tous les experts judiciaires interrogés et les adversaires politiques de Balkany ne comprennent pas une telle sévérité. La justice a pour rôle de punir mais en réfléchissant à une décision exceptionnelle, voire unique, qui pourrait être interprétée comme une attaque contre une communauté déjà meurtrie par de nombreux malheurs. 


Synagogue Levallois

          Les Juifs sont nombreux à Levallois avec leurs synagogues, leurs boucheries, leurs supermarchés et leurs traiteurs casher. Ils se sentent aujourd’hui visés en tant qu’entité respectueuse de la légalité. Le juge ne doit pas chercher à se venger au nom de la société mais à dire le droit dans la sérénité. Il vient de faire un exemple alors que d’autres de ses confrères ont été plus cléments à l’égard de sinistres personnes ayant du sang sur les mains, ou de ministres protégés. 
         L'incarcération de Patrick Balkany, coupable certes, a été une erreur, presque une faute. Il ne faut pas qu’on pense qu'il doit payer pour tous les siens.

10 commentaires:

Anonyme a dit…

"Il ne faut pas qu’on pense que le juif Balkany doit payer pour tous les siens" : il n'y a que vous pour écrire un truc aussi invraisemblable. Il n'y a aucun antisémitisme là-dedans, sauf à vouloir utiliser cet argument, in fine, qui ne vous honore pas, désolé.
Bertrand

Jacques BENILLOUCHE a dit…

@Bertrand

Le titre est accrocheur certes mais j'ai donné 4 raisons pour contester l'incarcération.

Si je n'ai jamais parlé de décision antisémite j'ai écrit que je craignais qu'elle ne soit interprétée comme antisémite. Ecoutez la radio, écoutez la télé, tous sont unanimes pour juger la décision étonnante de la part de la justice. Balkany n'y pourra rien, il est juif et c'est cette qualification qui saute aux yeux. Le principe de deux poids et deux mesures est flagrant et je ne suis pas là pour lister le nom de ceux pour qui la justice a été plus clémente.
On ne peux pas m'accuser de crier au loup. J'ai écris trois articles sur ce site pour stigmatiser ceux qui disent que la France est antisémite. Elle ne l'est pas.

Merci pour votre commentaire

Jean Corcos a dit…

Merci Jacques.
Tu n'as pas parlé d'un autre parallèle, qui fait froid dans le dos : multirécidiviste des condamnations pour incitations à la haine antisémite, négationniste, cette petite frappe d'Alain Soral a été condamné à de la prison ferme, avec incarcération immédiate : mais le parquet a fait appel, et il n'a pas passé une seule nuit en prison !
D'un côté, un incendiaire, en partie responsable moralement des meurtres anti-juifs passés et à venir : lui est libre, et il peut continuer de cracher son venin. De l'autre, quelqu'un qui a escroqué le fisc, méritant certes une lourde condamnation mais pas dangereux comme tu l'as bien souligné.
En résumé, un très mauvais signal adressé à la communauté juive.

Anonyme a dit…

Merci de votre réponse. N'écoutant que peu la radio et n'ayant plus de télévision, l'essentiel de mes informations, je les tire -et les trie- sur Internet.

Oui, le verdict est lourd, mais je hasarde une explication : comme pour Bernard Tapie avant lui, c'est peut-être l'arrogance du personnage qui a aussi motivé, consciemment ou pas, la décision. Balkany, à sa manière si particulière, donnait l'impression de narguer la justice depuis longtemps... Ce couple est détestable par sa morgue et mérite un coup de semonce.

Il y a des juifs remarquables et d'autres beaucoup moins et on s'en fiche. Il faut éviter de mettre en avant la judéité des gens, car à mon sens, c'est le meilleur moyen de nourrir l'antisémitisme.
Dont acte.
Bertrand

Arielle MOATTI a dit…

Et pendant ce temps M’bala donne des spectacles et attend , ou pas , l’application des peines prononcées à son encontre . Une démocratie et une justice à 2 vitesses ...

Elie BENICHOU a dit…

Un grand nombre de problèmes que connaissent les banlieues liés à la délinquance sont imputables à notre justice qui ne fait pas son travail. La Police est démotivée et baisse les bras. Ce sentiment d'insécurité qui atteint des sommets est le résultat de la faillite de cette Justice. Les multirécidivistes sont tous ou presque dehors. Il règne en France un sentiment incroyable d’impunité. Pourquoi ? Notre justice est fortement noyautée par une extreme gauche militante, archi-politisée, tiers-mondiste, anticapitaliste, pro-musulmane, pourrie par une culture de « l’excuse » et dont Edwy Plenel de Mediapart est en quelque sorte l’archetype. Alors, le couple Balkany, pour sa malchance, coche toutes les mauvaises cases. Et ce, en plus d'être juifs et proche des juifs, de surcroît. Le verdict n’est donc pas du tout étonnant. Contrairement à Soral, il y a fort à parier que le Parquet ne fera pas appel. Enfin, pour terminer, Cahuzac un ministre de la République qui a tant fraudé le fisc et trahi à ce point sa fonction, lui n’aura pas fait un jour de prison... CQFD

Véronique Allouche a dit…


Comment défendre un tel individu! Patrick Balkany, cet escroc en col blanc, a détourné des sommes considérables par tous les moyens . Il nargue la justice depuis des années en mentant, en trichant et en volant. Il a fait de Levallois la ville la plus endettée de France qui ressemble aujourd’hui à un dortoir pour gens aisés, sans âme, triste à mourir comme l’est sa ville voisine de Neuilly.
La théorie du complot antisémite est trop facile pour l’absoudre de la prison .
Il a failli, il est puni et c’est justice.

Marianne ARNAUD a dit…


Cher monsieur Benillouche,

J'ai peur que vous ne vous soyez hasardé un peu vite sur un terrain glissant, et les commentaires à votre article sont là pour en témoigner.
Vous étonnerais-je si je vous disais que c'est par vous que j'ai appris que les Balkany étaient juifs ? Je comprends donc la réaction de Bertrand !
Par ailleurs, et quel que soit l'opinion qu'on puisse avoir du personnage, force est de constater qu'il prend rang parmi une kyrielle d'hommes et de femmes politiques qui sont traînés devant les tribunaux après dénonciations d'opposants politiques ou articles incendiaires de journalistes.
Il me semble que dans ce contexte, la sagesse voudrait qu'on ne se prononce pas sur les procès en cours - dont on ignore les pièces - avant que tous les recours légaux n'aient abouti à une condamnation définitive de ces personnages, jusque là, sensés être "présumés innocents".
Or pour ce qui concerne "l'affaire Balkany", les Français sont très nombreux à comprendre que l'incarcération de Patrick Balkany à la prison de la Santé relève plus d'une justice instrumentalisée à des fins politiques, que de la Justice telle qu'elle devrait se rendre dans un pays démocratique, c'est-à-dire selon le Droit, et de lui seul.
Mais voici que les exemples semblent s'enchaîner de manière confondante. Après Balkany incarcéré, c'est Jean-Marie Le Pen (91 ans) qui sort "très fatigué" de chez le juge, après un interrogatoire de quatre heures. C'est Jean-Luc Mélenchon qui s'estime victime d'une "guerre judiciaire. Et on attend toujours le procès de François Fillon...
Quant à Alexandre Benalla, il va très bien, merci ! Et Richard Ferrand - qui garde toute la confiance du Président Macron - n'aura pas à démissionner de la présidence de l'Assemblée Nationale puisque dans son cas, on nous explique : "un mis en examen n'est coupable de rien".

Très cordialement.

Jacques BENILLOUCHE a dit…

Chère Véronique,

Critiquer pour le plaisir de critiquer en estimant qu’une critique doit être impérativement négative est un faux calcul. Toujours dans la contradiction inutile surtout quand on ignore la définition d’une ville dortoir ; c’est une ville, comme son nom l’indique, où l’on y vient que pour dormir uniquement et qui n’accueille pas d’autres habitants.

Or Levallois héberge des caisses de retraites, des compagnies d’assurances, des sociétés de hightech et même des services de police. Cela entraîne que les emplois ne peuvent pas être occupés uniquement par les habitants de Levallois et qu’il faut «importer» des salariés d’autres villes. Alors des villes dortoir de ce genre, tout le monde en rêve.

Il faut cesser de toujours prendre le contrepied pour le principe stérile de critiquer.

bliahphilippe a dit…

Peut-on penser qu'il s'agit une fois pour toutes d'un revirement clair et sans appel de la justice française décidée à mettre sévérement un terme à ce type de délinquance en col blanc particuliérement celle des élus de la République à tous les échelons sans PLUS accepter aucune tolérance?
Qu'il est temps de faire un exemple ? L'avenir le dira.
Pour ma part jusqu'à preuve du contraire et nous le verrons bien je pencherai pour une explication moins ydillique :
Pourquoi Balkany et pas Cahuzac? Ou bien d'autres passant de Soral à Dieudonné? Pour la raison ci dessus évoquée? Voici une réponse possible que à suggérer dans le cadre d'un délire paranoiaque .
Tout juif doit comprendre qu'il est toléré en france le plus souvent et généralement avec bienveillance, sympathie, parfois moins ou parfois rejeté MAIS il est toléré!
Avec tous les risques que cela peut impliquer le jour de malchance s'il est confronté à des fonctionnaires disons tatillons.
. Entre parenthéses je crains que beaucoup de juifs ne comprendront pas la leçon malgré l'ambiance sympathique violemment antisioniste qui régne en France où tant de "chances pour la france" et leurs soutiens trop nombreux ne font pas vraiment de différences entre juifs et 'sionistes'..
Pour revenir à Balkany les juges qui font ou pas semblant d'ignorer par souci de bonne laicité républicaine dans le cadre du" bien vivre ensemble" les origines du condamné peuvent -ils ignorer aussi quels risques physiques il encourt au milieu de la population carcérale "statistiquement majoritaire" où ils l'ont placé?
La question est ouverte puisqu'à présent ils peuvent comme Pilate s'en laver les mains tout en rétorquant avec un sourire sarcastique :"mon cher les voies de recours sont faites pour etre saisies"!