Après l’affichage du premier article, le chargement des nombreuses images des articles suivants nécessite environ une minute d’attente.

LE BEST-OF DES ARTICLES LES PLUS LUS DU SITE

 

dimanche 10 février 2019

Les premiers noms de l'équipe GANTZ



Israël élections avril 2019
LES PREMIERS NOMS DE L’ÉQUIPE GANTZ

Par Jacques BENILLOUCHE
Copyright ©  Temps et Contretemps

      
          Benny Gantz commence à communiquer des noms de personnalités ayant accepté de faire partie de sa liste aux élections d’avril 2019. Pour l’instant, aucun député n'y figure et aucun rang n’a été attribué; nous avons donc choisi l’ordre alphabétique. Il semble qu’il ait comblé les lacunes de la liste Likoud qui présente très peu de femmes, comme s’il s’agissait d’une liste de religieux orthodoxes. Certains candidats ont collaboré, à une certaine période de leur activité, avec Benjamin Netanyahou. 






          Les origines politiques de ces candidats sont diverses : droite, centre et un ex-travailliste ; aucun gauchiste reconnu comme tel ne participe. Leur compétence est reconnue dans plusieurs domaines; leurs diplômes et leur expérience font foi. Nous compléterons cette liste au fur et à mesure que les noms nous seront communiqués officiellement. Pour anticiper les critiques qui ne manquerons pas de nous être faites, nous précisions qu'il s'agit d'un article purement factuel. 




Michael BITON, né en 1970, ex-travailliste, ex-Kadima, maire Yeruham élu en 2010, cofondateur du conseil municipal du Néguev. Il est titulaire d' une maîtrise en leadership organisationnel de l'Université hébraïque de Jérusalem , d'un BA en études comportementales et en littérature hébraïque de l'Université Ben-Gourion du Néguev et  a également étudié l'anglais à l'Université de Yale.


Meirav COHEN, est connue pour son travail dans la lutte contre l'exploitation et les abus envers les personnes âgées. De 2005 à 2009 elle a préparé son BA en business management à l’université de Jérusalem puis son MBA en business strategy de 2009 à 2011.  Elle a été journaliste économiste à Ynet de 2003 à 2004, porte-parole économiste du premier ministre de 2004 à 2006, membre du Conseil de Jérusalem de juin 2011 à novembre 2013. Directrice économique à la municipalité de Jérusalem de juin 2015 à novembre 2016, et présidente co-fondatrice de Crowd Action depuis décembre 2017. Elle est depuis janvier 2014, chroniqueuse économique à Channel-2 news.


Orit FARKASH-HACOHEN avocate est diplômée de l’université hébraïque de Jérusalem (1994), d’un MPA (Master en public administration) de l’université Harvard (2007). Elle est le chef du département Énergie, infrastructures et réglementation au cabinet Goldfarb-Seligman. Elle était auparavant, de 2011 à 2016, présidente et directrice générale de l'Autorité des services publics israéliens (Israel Electric Corporation).


Miki HAIMOVICH, journaliste, née le 15 Juin 1962, a été présentatrice de télévision de Channel 10 news pendant neuf ans. Après des études en sciences politiques à l'Université de Tel Aviv , Haimovich a commencé à travailler comme chercheur pour les programmes de la chaîne 1 , Mabat Sheni et Boker Tov Israel . En 1990, elle a commencé à éditer les nouvelles de la chaîne câblée Matav , avant de devenir rédactrice en chef. En 1993, elle est devenue avec  Ya'akov Eilon présentatrice de la commerciale 2  puis de la 10. En juin 2011, elle a démissionné de Channel 10 news. En 2012, elle s'est associée à une campagne non partisane réunissant des artistes, des présentateurs de télévision et des journalistes réputés pour encourager la participation des électeurs aux élections de 2013 à la Knesset. Elle est végétarienne.

Meridor, Shalom, Netanyahou et Hauser

Zvi HAUSER, né en 1968, diplômé de la faculté de droit de l'Université de Tel Aviv en 1994, est devenu membre du barreau israélien en 1996. Il a occupé plusieurs postes gouvernementaux. D’avril 2009 à 2013, il a occupé la fonction de secrétaire du gouvernement dirigé par Benjamin Netanyahou. Après avoir quitté son poste de secrétaire, Hauser a été nommé conseil spécial du cabinet d’avocats Goldfarb Seligman & Co, où il conseille certaines des plus grandes entreprises et sociétés israéliennes et représente des entités étrangères dans leurs activités en Israël.



Yoaz HENDEL, né le 22 mai 1975, historien de l'armée et journaliste, est président de l'Institut des stratégies sionistes (IZS) depuis mai 2012. Auparavant, il était directeur de la communication du Premier ministre, Benjamin Netanyahou, enseignant à l'Université Bar-Ilan sur le terrorisme et la guérilla. Il a servi en tant qu’officier de combat dans l’unité d'élite du commando naval Shayetet 13. Il a étudié l'histoire à l'Université de Tel Aviv, où il a obtenu son doctorat.



Hili TROPPER, 34 ans, né à Jérusalem et vit dans une communauté de juifs religieux et laïcs au Moshav Nes Harim, a fait parti de l’unité d’élite Duvdevan. Au cours des 11 dernières années, il a été impliqué dans l'éducation et les activités sociales, principalement dans le domaine de la réduction des écarts en matière d'éducation. Il a créé diverses associations : «Good Neighbour» (distribution de paniers de vivres aux familles défavorisées),  «Magali Tzedek» (promouvoir la justice sociale en lien avec la tradition juive, gestion de projets sociaux), «Mosaic» (fonds d’aide aux personnes en difficulté, bourses d’études). Au cours des cinq dernières années, il a dirigé le lycée Branco Weiss de Ramle pour les juniors qui ont abandonné le système éducatif. Aujourd'hui, il travaille à la municipalité de Bat Yam, au sein de la division communautaire, qui coordonne les départements de l'éducation et des affaires sociales. C'est un ancien conseiller du ministre de l'Education.

4 commentaires:

isaac a dit…

si le likoud a peu de femmes comme vous le dites, ca ne veux pas dire que cest un parti ORTODOX

Jacques BENILLOUCHE a dit…

@Isaac

Chaque mot a un sens et il faut bien lire :

"présente très peu de femmes, COMME S'IL s’agissait d’une liste de religieux orthodoxes"

Il ne faut pas me faire dire ce que je n'ai pas écrit!

The Old Dreamer a dit…

....et quand on joue avec les mots, plus rien n'a de sens.

Jean Smia a dit…

Éviter de sélectionner des femmes compétentes pour ne pas déplaire aux orthodoxes est hypocrite.