Après l’affichage du premier article, le chargement des nombreuses images des articles suivants nécessite environ une minute d’attente.

ELECTIONS LEGISLATIVES AVRIL 2019

En raison des élections législatives israéliennes anticipées, notre site publiera de nombreux articles pour informer ses lecteurs sur l’évolution des idées et des candidats, avec l’objectif unique de les informer et de les aider dans leur vote final. Tout en gardant notre liberté de ton et nos convictions, nous nous engageons à ne publier que des informations vérifiées en misant sur l’intelligence de nos lecteurs à décider seuls en dernier ressort. Nous sommes ouverts aux questions, aux suggestions et aux demandes complémentaires sur des thèmes non traités.

ARTICLES LES PLUS LUS SUR LE SITE DEPUIS JUIN 2010 - LE BEST DU BEST OF - CLIQUER UNE IMAGE POUR LIRE OU ARRÊTER LE DEROULEMENT


 

mercredi 19 décembre 2018

Trop intelligent par Maxime TANDONNET



« TROP INTELLIGENT »

Par Maxime TANDONNET

            Maxime Tandonnet, haut fonctionnaire français,  a longtemps été un acteur politique dans l’ombre de Nicolas Sarkozy. Il publie aujourd’hui son premier article. Fidèles à notre politique d'expression politique diversifiée, nous donnerons à Maxime Tandonnet, très au fait des milieux politiques français, une tribune libre dans nos colonnes.  



«Et une deuxième erreur a été faite : le fait d’avoir probablement été trop intelligent, trop subtil, trop technique dans les mesures de pouvoir d’achat».



Cette phrase a été prononcée par l’un des principaux leaders de la majorité politique issue du « nouveau monde », LREM, qui dirige aujourd’hui la France, produisant une micro-polémique. Elle est issue d’un contexte tragique, après cinq semaines du conflit des gilets jaunes qui a fortement ébranlé l’économie et la société française, à l’origine de spectaculaires destructions et de 6 morts, et un nouvel attentat islamiste qui a ensanglanté le marché de Noël de Strasbourg.

Gilles le Gendre

Les paroles de ce chef de parti, journaliste et entrepreneur de profession, sont révélatrices de toute une mentalité, tout un climat qui pèse sur le pays. Elle exprime la pensée profonde de la France supposée d’en haut, prompte à toiser les «sans dents», les «Gaulois réfractaires» ou la lèpre populiste (mot dérivé de celui de peuple). Elle reflète la prétention d’une caste dirigeante, auto-proclamée intelligente, éclairée par les lumières de la science et de la raison, à dire et à faire le bien pour le compte d’un peuple soupçonné d’obscurantisme. Elle traduit à merveille la sensibilité dominante d’un milieu qui se pense supérieurement instruit et détenteur de la vérité suprême à aller de l’avant sans état d’âme et sans se poser de questions voire sans écouter personne ni réfléchir, guidé par la seule illusion de sa propre intelligence ou subtilité.

Ce mode de comportement et d’agissement n’a qu’une faiblesse : se croire intelligent, et pire, se déclarer intelligent, par le «je» ou par le «nous», a toujours été, de tout temps, le signe de plus patent, le plus radical de la bêtise. Ce genre de proclamation porte en lui-même une explication de la tragédie française: Comment un groupe de personnes, bien au-delà du quinquennat actuel qui n’est que la quintessence de cet état d’esprit, engoncé dans son instinct de supériorité, entraîne le pays à l’abîme avec un bandeau noir sur les yeux, le bandeau noir de la prétention, de la bêtise infatuée et du mépris des autres. La révolte des gilets jaunes fut, tout au moins au début, dirigée contre l’arrogance obtuse.
La IIIe, la IVe République avaient certes des défauts. Mais comme la Ve République à ses débuts, elles ont pourtant su produire des dirigeants politiques qui tenaient la rampe. Qui imagine les Clemenceau, Poincaré, Herriot, Tardieu, Blum, de Gaulle s’auto-proclamant : «Trop intelligent» ? Bien plus que les institutions, le drame contemporain de la France tient, depuis plusieurs décennies sans doute, à la médiocrité intellectuelle et morale de sa classe dirigeante.

3 commentaires:

Véronique ALLOUCHE a dit…

Bravo Jacques de donner à lire à ton public Maxime Tandonnet que je suis assidûment. Il dénonce posément mais avec force les outrances de la politique française avec les mots pour le dire.
Dans cet article il relève l’outrecuidance de Gilles le Gendre qui n’a pas encore tiré les leçons des reproches faites au président Macron et de son impertinence envers le peuple français et en particulier au peuple d’en bas.
Où vivent ces gens? Dans une sphère d’où ne remonte jamais la voix du peuple. Où si peu qu’il a fallu attendre cinq semaines après le début du mouvement des Gilets Jaunes avec les émeutes que l’on connaît pour que le Roi daigne s’adresser à ses sujets....

Daniel ZYLBERSZTEJN a dit…

Ça ne pouvait exister qu'en France. Et c est arrive🤣. Ils sont vraiment trop intelligents et trop subtils. On s' en rend compte tous les jours

Albert SIMEONI a dit…

Lorsque l'intelligence supposée devient obscène, elle se traduit par de la bêtise, de la maladresse, du mépris et j'en passe...