Après l’affichage du premier article, le chargement des nombreuses images des articles suivants nécessite environ une minute d’attente.

LE BEST-OF DES ARTICLES LES PLUS LUS DU SITE

 

samedi 29 décembre 2018

France-Allemagne, le couple infernal par Bazak



FRANCE-ALLEMAGNE, LE COUPLE INFERNAL

Par BAZAK



L’après Gilets jaunes, foulards rouges, blousons noirs, la France a vécu dans sa chair cinq semaines atroces. Les chaines d’infos ont relayé des images terribles qu’on n’aurait jamais pu imaginer en France, mais plutôt en Amérique du sud ou ailleurs … Mais à Paris, jamais ! De donneuse de leçon et porte-parole de l’Europe, la France devient l’homme malade de l’Europe.



Le tandem Allemagne-France n’a plus aucune vocation ou légitimité à proposer et conduire quelque projet que ce soit. Angela Merkel termine son mandat non sans mal, le président de la République  est le dos au mur. Sa vocation à reformer se heurte désormais à une opposition frontale hors les partis, les corps intermédiaires ou les syndicats qu’il a neutralisés en début de mandat, se privant ainsi de ces interlocuteurs indispensables dans une république structurée. Sa crédibilité est à son niveau le plus bas. Se vérifie ainsi le dicton populaire : «avant de demander aux autres de balayer chez eux, il faut d’abord balayer devant sa porte !» 
Les deux pays ont des objectifs différents, de même leur économie. La France table sur sa consommation, tandis que l’Allemagne sur sa production. L’Allemagne a un très fort excèdent commercial  de l’ordre de 264 milliards d’euros cette année, tandis que la France avec 62 milliards de déficit au moins n’a jamais été aussi endettée, pratiquement 100% du PIB soit 2.000 milliards auxquels s’ajoutent chaque année les intérêts de cette dette. On mesure l’écart entre les deux pays ! C’est devenu une alliance entre la carpe et le lapin !
UE

La désunion entre les 28 membres de l’UE est patente : l’Euro, la libre-circulation des biens et des personnes et les subventions communautaires  constituent actuellement ce qui les lient, mais aucune perspective politique commune…
On a tout à redouter des prochaines élections européennes. Rappelons-nous du niveau très élevé de l’abstention lors de l’élection présidentielle : 25% soit 12 millions d’abstentions et de bulletins blancs ou nuls. De même de celui des dernières européennes en France 55% contre 40% en Italie et seulement 10% en Belgique (vote obligatoire)
Très probablement, le vote en France ne se fera pas en fonction d’objectifs européens - par ailleurs bien difficiles à définir en raisons des circonstances - mais prendra la forme d’un référendum pour ou contre le parti du président et sa politique. A ce jour, on ne connaît pas encore la tète de liste ! Le parti du Président a lancé des appels à candidature (visible sur internet).

Gilets jaunes nationalistes

Une partie des gilets jaunes subit déjà clairement l’influence, voire l’infiltration de formations d’extrême-droite et d’extrême-gauche qui ne veulent pas moins qu’abattre l’institution républicaine. On ne doit pas non plus ignorer les graves incidents qui se sont produits : attaques en vue d’un lynchage de policiers, propos racistes et antisémites, destructions multiples et plus importantes qu’on ne veut le dire…
L’avenir, qu’il soit immédiat ou lointain semble très peu encourageant, même à la veille d’un débat  totalement improvisé - dont les conditions restent très floues -  et ses possibles retombées tout aussi. On y a rapidement retiré la question de l’immigration qui reste cependant une préoccupation centrale chez beaucoup de citoyens.
Les prochains mois s’annoncent incertains et problématiques tant pour l’exécutif que pour les citoyens avec ou sans débat. La France saura t’elle prendre un nouveau virage pour un nouveau visage ?


4 commentaires:

Marianne ARNAUD a dit…

Après cet article à l'emporte-pièce, vos lecteurs ont bien mérité de lire l'analyse d'un grand intellectuel français sur le sujet :

https://www.les-crises.fr/emmanuel-todd-letat-ne-peut-pas-etre-incarne-par-un-enfant-or-emmanuel-macron-est-desormais-percu-comme-un-gamin-par-les-francais/

Jean-Claude COHEN a dit…

xcellente analyse !
Ne serait-ce que par rapport à l'histoire récente, pour le rôle que ces deux pays ont joué dans une tragédie planétaire...

Francis MORITZ a dit…

Chère Mariane Arnaud,

je vous remercie tout d'abord d'avoir pris le temps de lire mes quelques lignes. Ensuite, s'il n'a pas tout emporté sur son passage, je suis heureux qu'il vous ai permis d'orienter les lecteurs sur une autre analyse, parmi d'autres. Elle aura au moins eu ce mérite..

Bazak

Francis MORITZ a dit…

Merci Jean Claude COHEN ,

vous avez représenté 50% de mes commentaires reçus ! On pourra aussi placer ce sujet dans le cadre du multilatéralisme, qui va désormais constituer une nouvelle donne dans tous les rapports entre états, y compris dans notre europe. Les prémisses en sont dejà visibles y compris au Moyen Orient ...

Bazak