Après l’affichage du premier article, le chargement des articles suivants nécessite environ une minute d’attente.

ARTICLES LES PLUS LUS SUR LE SITE DEPUIS JUIN 2010 - LE BEST DU BEST OF - CLIQUER UNE IMAGE POUR LIRE OU ARRÊTER LE DEROULEMENT


 

mercredi 10 octobre 2018

Quand on fait porter le chapeau à Mélania par Michèle MAZEL



QUAND ON FAIT PORTER LE CHAPEAU À MÉLANIA

La chronique de Michèle MAZEL



Il se passe tant de choses dans notre univers que les médias sont forcés chaque jour à des choix douloureux. Il y a d’abord ce déplorable vote de confirmation pour le juge Kavanaugh, accédant à la Cour Suprême des Etats-Unis par «une courte majorité» de cinquante sénateurs contre quarante-huit.




Comme l’écrit si bien le quotidien Le Monde, «La confirmation, samedi, du candidat de Donald Trump, accusé d’agression sexuelle, va laisser une Amérique toujours plus divisée».  On pourrait s’étonner de ce raccourci un peu – court : accusé ? Pas vraiment. N’aurait-on dû dire «qui a fait l’objet d’une accusation pour des faits remontant à 36 ans, accusation pour laquelle le FBI n’a découvert aucun commencement de preuve».

Et puis divisée ? Ne s’agit-il pas de la division traditionnelle entre Conservateurs et Démocrates ?  En France, on relevait ces jours-ci que les femmes ne représentaient que cinq pour cent des lauréats des Prix Nobel mais pour la secrétaire d’Etat en charge de l’Egalité entre les femmes et les hommes, citée par Le Figaro : «La nomination du juge…. est une mauvaise nouvelle pour les droits des femmes partout dans le monde».  A chacun ses priorités.    

Bref, on comprend «un peu mieux pourquoi les Démocrates se sont mobilisés pour contrer une nomination qui va donner aux Conservateurs la majorité à la Cour Suprême». D’ailleurs les Républicains jubilent et comme toujours Donald Trump n’a pas le triomphe modeste. C’est donc le moment d’ouvrir un nouveau front, contre sa femme cette fois.  BFMTV s’indigne : Au cours d’une tournée en Afrique qualifiée de «diplomatique et humanitaire» «Mélania Trump choque en portant en chapeau de colon».


Serait-ce une nouvelle manifestation du parti pris de la Maison Blanche pour Israël ? A vrai dire, pas tout à fait. La Première dame, en visite dans une réserve naturelle où l’on cherche à sauver des bébés éléphants, portait non pas un casque de colon mais un casque colonial ! Selon ce puits de science qu’est Wikipédia, «Il s’agit d’un casque léger fabriqué en liège ou en fibres végétales, recouvert de tissus afin de protéger la tête du soleil. Il était autrefois souvent porté par les occidentaux sous les tropiques ; il est encore aujourd'hui le plus fréquemment porté au Viêt Nam».

L’illustre journaliste et explorateur Stanley le portait, lui, lorsque, mandaté par le New York Herald, il a parcouru l’Afrique à la recherche de Livingstone, un missionnaire disparu. Bref, un couvre-chef de nature utilitaire toujours en vente : le site Amazon n’en propose pas moins de vingt modèles différents. N’empêche : le lecteur n’aura retenu que le titre accrocheur. 

Autre titre relevé sur BFMTV : «Cisjordanie,  Une attaque armée perpétrée ce dimanche près d'une zone industrielle adjacente à une colonie de Cisjordanie occupée a fait trois blessés israéliens dont deux sont décédés indique Tsahal». Là encore le lecteur ne saura pas qu’il s’agit d’un attentat : un employé palestinien a tué deux cadres d’une entreprise dans laquelle il travaillait.  «On ne nous dit pas tout» comme le dit si justement Anne Roumanoff.



4 commentaires:

Jérémie MORGENSTERN a dit…

C’est en toute connaissance de cause qu’elle a choisi cette tenue indécente pour une visite d’état c’est un véritable scandale. Et encore n’a t elle pas ramené les chaînes les fouets et les fonctionnaires coloniaux pour couper les mains comme au début du 20eme siècle ou au 19eme siècle au Congo Belge

Marianne ARNAUD a dit…

Cher monsieur Benillouche,

Il me paraît que cette illustration serait fort bien venue sur l'article de madame Mazel :


https://lesobservateurs.ch/2018/10/06/encore-un-republicain-qui-ruine-sa-future-carriere-politique/

Très cordialement,

MG a dit…

Quelle chance vous avez d'être dans le dressing de Mélanie Trump pour la voir choisir ses tenues.

patrick silberberg a dit…

Excellent commentaire . Il y a un malaise chez nombre de femmes qui ne supportent pas la classe de la première dame qui est et devrait rester une référence dans la mode et dans la façon de se comporter en public.