Après l’affichage du premier article, le chargement des nombreuses images des articles suivants nécessite environ une minute d’attente.


ARTICLES LES PLUS LUS SUR LE SITE DEPUIS JUIN 2010 - LE BEST DU BEST OF - CLIQUER UNE IMAGE POUR LIRE OU ARRÊTER LE DEROULEMENT


 

dimanche 9 septembre 2018

On a assassiné le chef de la République populaire de Donetsk par Marianne ARNAUD



ON A ASSASSINÉ LE CHEF DE LA RÉPUBLIQUE POPULAIRE DE DONETSK

Par Marianne ARNAUD



Le vendredi 31 août 2018, Alexandre Zakhartchenko, chef de la RPD, a péri dans un attentat terroriste alors qu'il était dans un restaurant en plein centre du Donetsk. Vous ne le saviez pas ? Moi non plus ! Et ce n'est pas en écoutant les nouvelles de la radio ce matin, que vous auriez pu l'apprendre. C'est par hasard, en promenant ma souris sur Internet, que mon attention fut attirée par un article expliquant qu'un dirigeant de la RPD, élu à la tête de la république auto-proclamée de Donetsk, avec 75,5% des voix – marié, père de quatre enfants – avait péri dans un attentat terroriste, aux environs de 17h30.



On se souvient que les deux républiques russophones auto-proclamées, de Donetsk et de Loughansk, ont été soutenues dans leur combat pour leur indépendance vis-à-vis de l'Ukraine, par Vladimir Poutine qui, néanmoins, s'est toujours refusé à une intervention militaire. De là à soutenir que les États-Unis - qui ont refusé les accords de Minsk prétendant à un apaisement des tensions entre l'Ukraine et la Russie – soutiennent les agressions de l'Ukraine, pour pousser Poutine à la faute, il n'y a qu'un pas qui a été vite franchi, d'autant que Zakhartchenko avait déjà subi d'autres attentats qui avaient déjà été attribués aux services ukrainiens.
Quoiqu'il en soit, ce sont deux cent mille personnes qui se sont pressées pour rendre un dernier hommage à celui qu'ils considèrent comme un héros, dont il a été dit qu'il «personnifiait la bannière russe de la paix, de la lutte contre le fascisme».
Format Normandie

Rappelons, pour mémoire, que les accords de Minsk II, aussi connus sous la dénomination de  Format Normandie - qui tire son nom d'une réunion du 6 juin 2014, lors de la célébration, en France, du Débarquement en Normandie – est censé devoir trouver une solution pacifique au conflit en Ukraine. Rappelons aussi que le Format Normandie rassemblait l 'Allemagne, la France, la Russie et l'Ukraine. Or l'attentat contre Alexandre Zakhartchenko a vu, c'est le moins qu'on puisse dire, madame Merkel et monsieur Macron aux abonnés absents. 
Ce que n'a pas manqué de remarquer monsieur Hubert Fayard, représentant de la RPD en France, qui a déclaré : «Si vraiment le Président Macron et Madame Merkel et d'autres gouvernants européens sont dans une logique de paix et d'apaisement, ils auraient dû condamner cet attentat qui a coûté la vie au Président Zakhartchenko... en ne condamnant pas, c'est très grave puisque ce silence... les rend complices de ces terroristes».

Aucun commentaire: