Après l’affichage du premier article, le chargement des nombreuses images des articles suivants nécessite environ une minute d’attente.


ARTICLES LES PLUS LUS SUR LE SITE DEPUIS JUIN 2010 - LE BEST DU BEST OF - CLIQUER UNE IMAGE POUR LIRE OU ARRÊTER LE DEROULEMENT


 

samedi 21 juillet 2018

Comment ! Israël serait un Etat juif ? par Michèle MAZEL



COMMENT ! ISRAËL SERAIT UN ÉTAT JUIF ?

La chronique de Michèle MAZEL




          «Israël : le Parlement adopte une loi définissant le pays comme « l’État-nation du peuple juif» titre sobrement le Figaro.  Le Monde est plus critique : «La Knesset adopte une loi controversée définissant Israël comme un Etat Juif».    La loi votée dans la nuit de mercredi à jeudi par le parlement israélien a immédiatement enflammé la Toile. Ainsi Israël aurait la prétention de se présenter comme un Etat Juif ? C’est proprement insupportable, voir scandaleux.






Certes, voilà maintenant près de trois-quarts de siècle que la presse française, Le Monde et le Figaro en tête, qualifie régulièrement Israël «d’Etat Juif». Ainsi une recherche effectuée le jour même sur le site officiel du Monde donne le résultat suivant : «13 863 éléments trouvés (0.035 sec.), depuis 1944 avec l'expression "État juif" dans "tout le texte", classés "par date décroissante».
Sans doute, tel Cyrano de Bergerac, la presse française n’hésite pas à utiliser ce terme mais elle ne supporte pas qu’un autre – fut-ce ledit Etat - fasse de même. Elle va sûrement réprimander le site Wikipédia qui ose écrire que «La déclaration d'indépendance de l'Etat d’Israël a eu lieu le 14 mai 1948… C’est l’annonce officielle de la naissance d’un Etat Juif en Terre d’Israël». Il faut dire que ce site ne faisait que reprendre le texte de la déclaration d’indépendance : 
«Nous, membres du Conseil national représentant la communauté juive de Palestine et le mouvement sioniste, nous nous sommes rassemblés ici, en ce jour où prend fin le mandat britannique, et en vertu du droit naturel et historique du Peuple juif et conformément à la résolution de l’Assemblée générale des Nations unies, nous proclamons la création d’un État juif en terre d’Israël qui portera le nom d’ÉTAT D’ISRAËL». 
Déclaration d'indépendance d'Israël
La cause semblait donc entendue. Comme on le sait, nombre de pays musulmans assument fièrement leur identité religieuse ou ethnique sans que cela ne pose apparemment un problème– citons «la République islamique d’Iran» «La république arabe d’Egypte» et n’oublions pas que dans tous les pays arabes l’islam est la religion de l’État et la Charia la principale source de législation. Le Hamas, un mouvement qui bénéficie de la sollicitude européenne, revendique fièrement son identité de «mouvement de résistance islamique».
Dans la plupart de ces pays sympathiques et hautement démocratiques, les droits des minorités religieuses et ethniques sont sévèrement limités. Ainsi la forte minorité copte d’Egypte – une communauté qui prédate l’apparition de l’islam - ne bénéficie pas de tous les droits civiques. Elle est en butte à des persécutions incessantes de la part de la majorité musulmane. En Indonésie, le gouverneur chrétien de Jakarta a été jugé, il y a tout juste un an, pour blasphème contre l’islam et a été condamné à deux ans de prison ferme.  Il n’y a évidemment rien de pareil en Israël où la minorité arabe bénéficie de tous les droits et est représentée à la Knesset ; non seulement la liste arabe unifiée dispose de treize députés mais encore d’autres citoyens arabes ont été élus sur les listes nationales – dont le Likoud et le parti sioniste.

Une fois encore, s’agissant de l’Etat Juif, logique et raison sont jetées par la fenêtre.
  

6 commentaires:

Annie NOVELLI a dit…

Oui mais encore? Que vont devenir les 1 million d'arabes israéliens?

Michael BOUTBOUL a dit…

Sauf votre respect, Madame, je ne comprends pas votre contradiction.

D’une part vous insinuez que c’est évident qu’Israël est un Etat Juif et que la Presse n’a pas à se poser la question et par ailleurs vous justifiez cette nouvelle loi inutile qui confirme, comme vous l’écrivez, la déclaration d’indépendance.

Jean Smia a dit…

Il n’est pas douteux que ces 13 863 éléments trouvés avec l'expression "État juif" étaient, dans le dessein de leurs auteurs un qualificatif péjoratif hostile, entre critique et insulte.
Le fait qu’il soit revendiqué, selon les termes mêmes de la déclaration d’indépendance conformes à la déclaration de l’assemblée générale de l’ONU, ne peut que les scandaliser.

Marianne ARNAUD a dit…

J'ai peur, Madame, que votre ton faussement naïf et le recours ironique à la presse française ne soient suffisants pour occulter le combat qui depuis longtemps en Israël, oppose ceux qui veulent que la démocratie prime sur le caractère juif de l'État, et ceux qui, au contraire, veulent que ce soit le caractère juif qui l'emporte sur la démocratie.

Claude Meillet a dit…

Quand on se nomme "Israël", quel besoin de recourir à la tautologie pour definir le caractère juif, sinon pour un deni idéologique de la democratie

Unknown a dit…

@ Annie Novelli
Ils continueront à être israéliens et avoir les mêmes droits.
Le seul droit qu'ils n'auront pas c'est de changer le caractère juif du pays pour en faire un 40è pays musulman d'où les juifs seraient chassés, voire massacrés comme dans les 39 autre pays musulmans.