ARTICLES LES PLUS LUS SUR LE SITE DEPUIS JUIN 2010 - LE BEST DU BEST OFF - CLIQUER UNE IMAGE POUR LIRE OU ARRÊTER LE DEROULEMENT


ARTICLES LES PLUS LUS SUR LE SITE - Cliquer l'image pour lire ou arrêter le déroulement

 

lundi 3 avril 2017

Chinoiseries par Jean SMIA



CHINOISERIES

Le billet d'humeur de Jean SMIA

                        

          Pendant que les habituelles caricatures vivantes s’agitent devant un parterre de media payés pour fixer notre attention sur leurs agissements et commenter leurs borborygmes, ou alors qu’il s’agisse d’élections diverses à travers le monde ou encore qu’il s’agisse d’évaluations économiques conséquentes à un projet de soumission de l’UE à une dictature islamiste ottomane, il y a un sujet occulté.


                      

          Un des pays le plus peuplé de la planète, dont la puissance économique est indiscutable, dont les dirigeants sont aussi discrets que taiseux, se préoccupe d’un fait divers à Paris qui a fait une victime d’origine chinoise.
                        Or, des travailleurs déplacés chinois, il y en des centaines de mille à travers le monde. Souvent dans des pays où la protection de la personne est peu assumée, et nombre de ces travailleurs y sont décédés, pour diverses raisons, souvent obscures ou pour le moins indéterminées. Et il n’y a jamais eu de vagues à ce sujet.
Ouvriers chinois en Israël

          S’il y a une constante dans le comportement de la diplomatie chinoise : c’est de ne jamais laisser transparaître la moindre sympathie ou empathie avec qui que ce soit. Et toute réaction, déclaration ou éventuelle manifestation «spontanée et populaire», est méticuleusement orchestrée, planifiée et contrôlée. Presque comme dans une partie de jeu de  Go. Par exemple, tout le monde sait les velléités de la Chine d’augmenter son influence en mer de Chine.
                        Mais, outre le pouvoir de choisir qui présidera un pays «libre», il y a un autre plan, à long terme, qui leur permettra de revendiquer, en toute légalité, un «droit historique» dans certaines mers. Ce plan consiste en ce que des missions scientifiques posent au fond de ces mers des antiquités chinoises et lorsqu’au bout de quelques années, les coraux formeront un lieu de vie, une autre «mission scientifique» viendra «découvrir» ces antiquités enfouies : ce qui présumera d’une présence historique irréfutable et les revendications territoriales qui en découlent.

                        Mais lorsqu’on est en présence de gens capables fomenter des plans à si long terme, comment ne pas s’interroger sur le mystère des motivations réelles de l’agitation actuelle d’une communauté envers laquelle, jusqu’à présent, on ne pouvait que louer et donner exemple quant à la discrétion, l’honorabilité et la sérénité ? Le Dalaï-lama aurait-il le projet de s‘installer en France ?

1 commentaire:

Marianne ARNAUD a dit…

Et s'il n'y avait aucun mystère sur les motivations réelles de l'agitation actuelle de la communauté chinoise de Paris ?
Imaginez un président chinois, en l'occurrence Xi Jinping, arrivé au pouvoir en 2013 avec la ferme intention de réformer le système judiciaire chinois - celui dont la rapidité expéditive, avait néanmoins fait l'admiration de Ségolène Royal en 2007 - qui cristallise la méfiance de la population contre sa police et sa justice.
Imaginez qu'à l'approche du XIXème Congrès du Parti communiste chinois, qui devrait se tenir au cours du second semestre 2017, une affaire dont on a peu entendu parler en Occident, secoue les réseaux sociaux chinois.
Imaginez que des hommes de main fassent irruption dans une petite PME du fin fond de la Chine, s'en prennent violemment à sa propriétaire qui n'a pas pu honorer ses dettes, la frappent au visage.
Imaginez que la police appelée à la rescousse enjoigne aux malfaiteurs de faire preuve de plus de retenue, et se retirant, laisse la femme face à ses tortionnaires.
Imaginez alors, l'un d'eux, ouvrant sa braguette devant le visage de cette mère de famille, sous le regard de son fils de 23 ans qui, se ruant avec un couteau sur l'agresseur de sa mère, le tue.
En février dernier la justice chinoise l'a condamné à perpétuité, mettant en ébullition les réseaux sociaux chinois.
Cette affaire du Chinois tué à Paris par un policier, avec toute la publicité internationale qui lui est faite, ne vient-elle pas fort à propos conforter l'idée que Xi Jinping est bien décidé à se présenter comme le défenseur les citoyens chinois ?
Ajoutons, pour apporter de l'eau au moulin de cette thèse, que dimanche dernier la plus haute cour du pays a annoncé qu'elle réexaminerait la sentence.