ARTICLES LES PLUS LUS SUR LE SITE DEPUIS JUIN 2010 - LE BEST DU BEST OFF - CLIQUER UNE IMAGE POUR LIRE OU ARRÊTER LE DEROULEMENT


ARTICLES LES PLUS LUS SUR LE SITE - Cliquer l'image pour lire ou arrêter le déroulement

 

samedi 10 septembre 2016

Les piteux ridicules par Jean SMIA



LES PITEUX RIDICULES

Le billet d'humeur de Jean SMIA


«Ils» nous annoncent, très sérieusement, avoir déjoué un attentat à Paris. Comme s'ils étaient comptables du fait que les terroristes ne savaient pas comment faire exploser leurs bonbonnes de gaz. En fait si elles savaient comment opérer, ils n'auraient rien déjoué du tout. Et huit bonbonnes de gaz auraient explosé en plein Paris avec les dégâts que l'on imagine. 




Les terroristes ont simplement raté leur attentat. Et il n'y a aucune gloriole à en tirer, tout comme l'arrestation de ce terroriste qui, avant d’opérer, se tire par maladresse une balle dans le pied et appelle police secours pour lui venir en aide.
Ensuite une fois l'information avérée, on pourrait croire que nos services de renseignement et de sécurité auraient immédiatement identifié, situé et appréhendé ces malfaisantes, mais que nenni : elles sont allées poignarder un policier assis dans son véhicule de fonction. Et c'est comme ça qu'on les a arrêtées. La police, nos services de sécurité et nos services de renseignements n'y sont pour rien.

Puis, «on» nous présente comme un particularisme inattendu le fait que des femmes vêtues de façon polémique agissent de telle sorte. Et on fait appel à des interview de «spécialistes» pour nous faire l'historique des groupes terroristes utilisant des femmes comme si c'était une nouveauté. Comme s’il était convenu, pour eux, que les femmes en niqab ou autre tenue revendiquant leur appartenance n'étaient que de dociles et paisibles esclaves subalternes.
À tous ces bien-pensants aux esprits si ouverts, il sera difficile de leur faire comprendre et admettre que ce type d'accoutrement est une revendication. Et que cette revendication n'affiche pas seulement une appartenance, mais surtout qu'elle exprime une haine totale de toute autre culture que la leur. Et puisque ces autres cultures ne se soumettent pas à leur «Allah ou Akbar» : elles doivent mourir.

Sous-jacente aux bavardages sur les burkinis, burqas et autres hidjabs, il y a non seulement la réalité des choses, mais aussi et surtout une précision sur l'état d'esprit de ces gens. Lorsque l'on mesure la fumisterie des cellules de dé-radicalisation et l'efficacité des bracelets électroniques, on ne peut que prier pour une approche moins idéologique de ces choses. Les adeptes du politiquement correct vont-ils encore nous saouler de nouvelles arguties ?                                    

4 commentaires:

Marianne ARNAUD a dit…

Voilà qui est dit et bien dit sur un de ces sujets dont monsieur Benillouche pourrait dire qu'il "est à prendre avec des pincettes" !
Ajoutez-y l'attaque dimanche dernier de deux surveillants par un détenu placé dans "l'unité de prévention de la radicalisation" de la prison d'Osny, et on comprendra que cette gangrène qu'est l'islamisation, est infiltrée dans toute la société française, jusques et y compris parmi les personnels qui sont censés nous en défendre, ainsi que le déplore le syndicat FO-pénitentiaire.

Cordialement.

Véronique ALLOUCHE a dit…

La laïcité "n'est pas la religion d'Etat contre les religions" déclare Hollande le jour-même ou un attentat de grande ampleur s'apprêtait à être commis à Paris au nom de l'islam. Il poursuit, convaincu que l'islam peut "s'accommoder de la laïcité comme l'ont fait avant lui le catholicisme, les religions réformées, le judaïsme".... Plus tard dans la soirée Cazeneuve rend hommage aux policiers pour leur courage....et pas un mot pour le commerçant qui a alerté à plusieurs reprises les forces de l'ordre avant qu'elles n'interviennent. Un simple citoyen avec un sens civique qui lui aurait valu les honneurs et dont chacun peut prendre exemple. Mais pour lui, aucun remerciement ne lui sera attribué.
Monsieur Smia, vous ne pouviez choisir meilleur titre.
Bien cordialement
Veronique Allouche

AMMONRUSQ a dit…

Je n'ai rien à ajouter aux textes de ces Dames,bonne analyse !

andre a dit…

Bravo Jean Smia !
Bien conçu et bien énoncé!
Ils n'ont rien déjoué mais nous avons eu de la chance que les terroristes soient des idiotes incapables d'enflammer une bonbonne de gaz.
Bien que me trotte dans la tête l'idée qu'elles ne soient pas si gourdes que çà mais que l'une ou deux d'entre elles aient eu peur au moment de passer à l'acte.
Peur non pas pour les victimes potentielles mais pour elles mêmes lors de la mise à feu. . .!
Andre M Tribune juive