ARTICLES LES PLUS LUS SUR LE SITE DEPUIS JUIN 2010 - LE BEST DU BEST OFF - CLIQUER UNE IMAGE POUR LIRE OU ARRÊTER LE DEROULEMENT


ARTICLES LES PLUS LUS SUR LE SITE - Cliquer l'image pour lire ou arrêter le déroulement

 

mardi 2 août 2016

Symptômes par Jean SMIA


SYMPTÔMES

Le billet d'humeur de Jean SMIA


    
1/ «Notre pays doit faire la démonstration que l'islam est compatible avec la démocratie» ( Emmanuel Vals)
           2/ «Nous, Français et musulmans, sommes prêts à assumer nos responsabilités» (Tribune de personnalités musulmanes)
En deux phrases symptomatiques nous avons le résumé de toutes les dérives qui ont conduit la France à une situation qui n'exclut pas l'éventualité d'une guerre civile.



En effet et d'une part, concernant Manuel Vals : Il n'entre pas dans la mission de la France de démontrer au monde que l'islam serait compatible avec la démocratie. C'est aux Musulmans de démontrer que leur religion serait miscible dans nos démocraties. C'est aux Musulmans d'exclure d'un éventuel projet d'islam démocratique tout ce (et ceux) qui est incompatible avec la démocratie. Tout comme, ont été interdites et exclues de la République toutes les théories qui conduisaient à mettre une communauté sous la coupe d'une autre.
Les communautés qui avaient cimenté la nation France au cours des siècles, qu'il s'agisse de communautés religieuses ou de communautés régionales, par leur comportement dans l'accueil de vagues de migrants de tous horizons, et leur façon d'organiser la préservation de leurs cultures et leurs richesses culturelles, aux côtés des autres communautés (et non pas contre), avaient prouvé la compatibilité de leurs croyances et de leurs coutumes avec la démocratie.
Nobels tunisiens

À l'opposé : il n'existe pas un seul pays au monde, dont la religion d'État est l'islam, qui ne soit parvenu ni à établir une démocratie, ni même un multiculturalisme paisible. La seule nation qui essaye sincèrement est la Tunisie et c'est la moins aidée dans sa démarche par les pays dont les dirigeants se targuent de promouvoir la démocratie. Il suffit de comparer le montant de l'aide française à un futur État palestinien qui, constitutionnellement, exclut les Juifs de sa «démocratie» avec le montant octroyé à la Tunisie par la France.
Ainsi est mis en évidence le constitutif de l'idéologue borné : il part d'un principe qui n'a été démontré nulle part, puis s'escrime à déformer les faits et les résultats pour prouver que sa théorie est exacte.

D'autre part, concernant ces auto-proclamées «Personnalités» musulmanes, le fait d’omettre les Juifs des victimes d'attentats en France nous indique votre opinion affirmée, tout comme cette journaliste de France-24 qui a réussi à parler durant une heure du camp d'Auschwitz, sans prononcer une seule fois le mot «Juif». Cela ne peut être qu'intentionnel et délibéré.
Non pas que j'aie besoin de votre reconnaissance en tant que potentielle cible d'attentats ou que je sois surpris que France-24 emploie une négationniste, mais cela démontre que vous avez un long chemin de réflexion devant vous avant de prétendre appréhender l'idée de la démocratie. À moins que, plus perfidement, cette omission ne soit un appel à tous les antisémites pour vous aider à islamiser la France ! Serait-ce le sens dans lequel il faut saisir votre expression : «prendre vos responsabilités» ?

En conclusion : deux symptômes, pas de traitement connu, et de moins en moins de médecins juifs pour en inventer un.

1 commentaire:

Janie Cheraki a dit…

Oui tout ce que vous dites dans votre ARTICLE est bien vrai! On nous
Ignore,il y a en France une Hypocrisie FLAGRANTE,mais on s'en fout,Israël sera si besoin est,nous accueillir be et zrat ACHEM AMEN !