ARTICLES LES PLUS LUS SUR LE SITE DEPUIS JUIN 2010 - LE BEST DU BEST OFF - CLIQUER UNE IMAGE POUR LIRE OU ARRÊTER LE DEROULEMENT


ARTICLES LES PLUS LUS SUR LE SITE - Cliquer l'image pour lire ou arrêter le déroulement

 

lundi 11 juillet 2016

Du rififi chez les Tories par Marianne ARNAUD



DU RIFIFI CHEZ LES TORIES

Par Marianne ARNAUD



Maintenant que tout le monde est revenu de sa surprise, que l'impensable s'est bel et bien produit, qu'il faut finir par admettre que le peuple britannique s'est prononcé pour la sortie de l'Union européenne – et qu'importe que ce soient, les vieux, les moches, et les sans grade, qui aient fait pencher la balance – il va bien falloir que le parti Conservateur, qui rappelons-le, s'est déterminé à 60% pour le Brexit, se décide à choisir celui ou celle qui devra remplacer David Cameron, démissionnaire, au 10 Downing Street.



Boris Johnson

Au départ, les choses paraissaient assez simples. Boris Johnson, l'ex maire de Londres, qui avait joué son avenir politique dans une flamboyante campagne en faveur du Brexit, devait être tout naturellement propulsé dans le fauteuil laissé vacant par David Cameron. Pendant toute sa campagne, Johnson avait été soutenu par le ministre de la Justice, Michael Gove, et par une certaine Andrea Leadsom, ministre de l'Énergie. Tous trois s'étaient même présentés aux électeurs sous la forme d'un «ticket» anti-UE.
Andréa Leadsom

Or dès le lendemain du référendum, Gove et Leadsom, n'hésitant pas à trahir leur chef de file, décident de se présenter pour leur propre compte, ce qui amènera la démission de Boris Johnson. Demeure aussi en lice, Theresa May, ministre de l'Intérieur de David Cameron, qui s'était prononcée pour le maintien dans l'Union européenne. Celle qui passe pour être la nouvelle «dame de fer», s'est déterminée pour une sortie rapide de l'Union et a même fait planer le doute quant à l'avenir qui pourrait être réservé aux Européens vivant dans le Royaume-Uni. Lors du dernier tour des élections au parti Tory, Theresa May a obtenu 199 voix sur les 330 votants, dont celle de Boris Johnson, qui n'a pas pardonné sa traîtrise à Michael Gove. Andrea Leadsom, quant à elle, a recueilli 84 voix.
Theresa May

Restent donc seules face à face, Theresa May, 59 ans, et Andrea Leadsom, 53 ans, qui devront se livrer un combat de dames qui durera tout l'été, puisque le dernier round est prévu pour le 9 septembre où les 150.000 adhérents du parti Conservateur auront à se prononcer à nouveau.


1 commentaire:

Marianne ARNAUD a dit…

La guerre des dames n'aura pas lieu. A la surprise générale, comme aiment à écrire les media, Andrea Leadsom a abandonné le combat. Et c'est en chantonnant que David Cameron, qui venait d'annoncer publiquement sa démission devant le 10, Downing Street, a quitté le pupitre, ce lundi 11 juillet.
C'est donc Theresa May, ancienne ministre de l'Intérieur, qui succèdera à David Cameron dès ce mercredi. Le moindre des paradoxes n'étant pas que ce sera elle, qui s'était rangée dans le camp des "Remain, qui aura à négocier les conditions du Brexit.
Affaire à suivre donc !