ARTICLES LES PLUS LUS SUR LE SITE DEPUIS JUIN 2010 - LE BEST DU BEST OFF - CLIQUER UNE IMAGE POUR LIRE OU ARRÊTER LE DEROULEMENT


ARTICLES LES PLUS LUS SUR LE SITE - Cliquer l'image pour lire ou arrêter le déroulement

 

mardi 31 mai 2016

Le grand quinquin par Jean SMIA



LE GRAND QUINQUIN

Le billet d'humeur de Jean SMIA

           
          Autant Dubout que Bruno Dumont, ils nous assènent, par des caricatures hypertrophiées,  les étranges monstruosités de notre «civilisation». Ainsi vous pourriez essayer d’imaginer TOUS les acteurs politiques à la façon de ces auteurs : et il vous sera impossible, malgré un sourire, de ne pas ressentir une frayeur certaine, car plus vous soulignez la caricature, plus elle se rapproche de la réalité.



            Sans prendre parti pour ou contre qui que ce soit, nous avons :
     - Le Trump-John Wayne qui veut blanchir et viriliser l’Amérique en construisant un mur...
          - La Clinton-Messaline qui encaisse de qui a les moyens de se la payer tout en ne dépensant que l’argent des autres.
        - L’Erdogan-Pacha qui rêve de diriger un empire ottoman islamiste de Brest à Moscou et qui vient d’obtenir de l’UE, l’autorisation de construire de camps de concentration, accompagnée de son financement.
        - Le Abbas-Anti Israël qui ne peut recevoir de subsides que s’il refuse de reconnaître Israël.
        - Le Bibi-Fricoteur qui ne se maintient au pouvoir que parce qu’Abbas refuse de reconnaître Israël.
        -  Le Hollande-Flamby, engoncé dans son idéologie, et, modulant l’Histoire du monde à son credo, fait décréter que le Temple de Jérusalem est musulman, (certain que 49-3, ça marche aussi pour la réalité historique). Puis, benoîtement, envoie des messagers en Israël, pour leur expliquer que ce n’était pas ce qu’il voulait dire, tout en informant les Palestiniens, en aparté aussi, que le vote de la France de 1947 en faveur de la création d’un État Israélien n’était pas, non plus, ce qu’il voulait dire.

        -  Une U.E-Madoff qui, pour alimenter sa pyramide de Ponzi, cherche désespérément de nouveaux adhérents. Et, bien rétribuée pour entériner les desiderata des lobbies, flaire de nouvelles bonnes récompenses à venir avec le TAFTA.
        - Des «Nuits-debout» qui n’ont jamais lu la moindre ligne du code du travail, ni de la loi qui le modifie, mais qui sont épidermiquement «contre». Je le sais parce que j’ai tenté de les lire et je n’y ai rien compris, ni à l’un ni à l’autre. Mais, moi, je sais pourquoi je suis «contre» : c’est parce que, tout comme un prêtre catholique serait peu crédible en se prétendant maître en Kâma-Sûtra, quelqu’un qui n’a jamais travaillé ne pourrait légiférer convenablement sur le travail. Ce qui ne serait pas le cas si cette proposition provenait d’un Ambroise Croizat (un ministre du travail qui, lui, avait travaillé en usine depuis l’âge de 13 ans).
        - Des Sud-Américains qui parcourent les rues en dansant et chantant leur nouvelle Samba qui a pour titre : «Plus de Dilma : du travail... tibidi poï-poï».
        - Des journaleux, lassés d’attendre une revendication du Daesh au sujet du Boeing égyptien, nous ont appris, au bout de trois jours de subtiles, nombreuses et savantes supputations, que cet avion n’est pas arrivé à bon port. Et que, malgré la présence de trois agents de sécurité (5% des présents), quelqu’un aurait pu allumer un cigare, car il y avait de la fumée dans l’avion.
        - Quant à cette peuplade si étrangère et si lointaine que sont les Canadiens, le fait que nombre de leurs villes soient parties en fumée sur une superficie aussi grande qu’un quart de la France mérite moins d’empathie et de solidarité que cet enfant rabroué par le soldat israélien à qui il lançait des pierres.

            Oui, malgré le talent du caricaturiste, quel qu’il soit, il est impossible de faire plus laid que la réalité.

Aucun commentaire: